MAGAZINE OCEAN'S NEWS No 13: Disponible en téléchargement gratuit.

Actualité

Togo : 3e Foire Internationale du Livre de Lomé, une édition de confirmation !

3e Foire Internationale du Livre de Lomé, une édition de confirmation !

Lomé, la capitale Togolaise a abrité du 6 au 10 novembre dernier la 3e Foire Internationale du Livre de Lomé (FI2L).  Cet événement, l’un des rares dans la sphère littéraire au Togo a réuni auteurs, éditeurs et passionnés du livre.

La 3e édition de la Foire Internationale du Livre de Lomé, c’était près de 5000 visiteurs venus essentiellement du Togo, mais aussi des 4 coins d’Afrique et d’Europe. Parmi eux, une trentaine d’auteurs dont six (6) du Cameroun, pays invité, cinq (5) de la Côte d’Ivoire, cinq (5) du Bénin, vingt (20) du Togo et un auteur du Niger et du Burkina.

La Foire Internationale du Livre de Lomé avait pour thème : «  Livre, vecteur de développement », avec au programme conférence, atelier-débat, dédicaces et bien d’autres activités.

Selon M. Steve Bodjona, promoteur de l’événement, le thème de cette année se justifie  par le fait que « nous lisons, nous renforçons nos capacités ». « Chaque moment de lecture est une opportunité d’enrichissement de l’esprit et de développement de ses capacités personnelles. Plus nous sommes pétris de connaissance, mieux nous sommes utiles pour la société », a-t-il expliqué lors de la cérémonie d’ouverture de cette 3e foire.

Partenaire de la Foire Internationale du Livre de Lomé, la rédaction du magazine Ocean’s News a recueilli les avis de certains participants, auteurs et visiteurs.

Ayi Hillah (Auteur invité) – Auteur Togolais (Belgique)

Ayi Hillah (Auteur invité) - Auteur Togolais
Ayi Hillah (Auteur invité) – Auteur Togolais

« C’était d’abord  une surprise quand j’ai reçu l’invitation pour participer à la foire en tant qu’auteur invité. Après l’effet de surprise est venu un sentiment de satisfaction, une joie profonde. Aujourd’hui, je le dis haut et fort, je suis plus qu’heureux d’avoir fait le déplacement. Il y a eu un travail de fond qui a été fait. Je dis chapeau au promoteur et à toute son équipe. Je pense que le thème de cette édition est bien choisi parce qu’on ne peut pas se développer sans connaissance. Et tout ce qu’on a aujourd’hui comme connaissance, peu importe le domaine, se trouve dans les livres. »

Théo Ananissoh – Auteur Togolais (Allemagne)

« Je trouve que l’événement tient la route. L’impression est très positive pour moi parce que j’ai participé à une conférence et j’ai été surpris de voir qu’il y avait beaucoup de gens dans la salle. C’est très intéressant. Le comité d’organisation a fait un effort sur le plan technique, au sens où on a retransmis en live. Parce que l’année dernière, on a fait pas mal de débats et j’ai regretté après qu’on n’ait pas enregistré. C’était des paroles qui sont perdues. Non pas parce que ce que nous disons doit être à tout prix gardé mais on aurait aimé s’écouter après pour voir si ce qu’on a raconté était intéressant ou pas. La retransmission en live est une innovation qui m’a beaucoup plu. Ça prouve que dans tous les cas, chaque année, à chaque édition, ils avancent, les organisateurs évoluent dans l’accomplissement et la qualité de la foire et je trouve ça très positif. Pour ce qui est du thème, c’est un thème axé, en phase avec le Togo, avec les pays invités. Ça ressemble un peu au thème de l’année dernière “Lire, s’informer pour se former”. Livre, vecteur de développement, moi je suis tout à fait d’accord. D’ailleurs, la conférence qu’il m’a été proposé de faire porte là-dessus. Mon propos s’est orienté dans ce sens. Le livre est même “LE” vecteur de développement. Si on y réfléchit un peu, chaque fois que les gens dans le domaine scientifique, politique, sociologique, etc. ont quelque chose à dire, ils s’asseyent et écrivent un livre. On écrit un livre pour essayer de développer, de traiter un sujet donné. Et donc le livre effectivement est vraiment vecteur de développement. Le livre, c’est le lieu où on réfléchit et c’est en réfléchissant qu’on évolue, qu’on peut se développer. C’est mieux de voir des thèmes comme celui-ci, c’est plus ouvert, plus disponible à tout le monde, que de prendre des thèmes serrés qui peuvent créer des malentendus. »

Carole Mbazomo – Auteure Camerounaise (France)

Carole Mbazomo - Auteure Camerounaise
Carole Mbazomo – Auteure Camerounaise

« Je suis agréablement surprise par la qualité de l’événement. J’arrivais enjouée, je pense que j’en repartirais avec des étoiles dans les yeux pour le professionnalisme, pour la qualité des intervenants quels qu’ils soient, pour la qualité et la diversité des différents ateliers auxquels nous avons eu la chance de participer. C’est vraiment une foire qui mérite d’être promue au niveau continental mais également au niveau international. Parce que je pense qu’elle peut devenir la foire dédiée à la littérature basée en Afrique. »

Etty Macaire – Auteur Ivoirien

Etty Macaire - Auteur Ivoirien
Etty Macaire – Auteur Ivoirien

« Le livre, c’est l’instrument central, principal de l’éducation de fond. Parce que c’est dans le livre qu’on peut s’informer, se cultiver, se former. Donc l’éducation, ce n’est pas seulement ce que l’on pense, c’est surtout la culture générale. Le livre permet à l’enfant de saisir le génie des écrivains, de s’émouvoir, de développer son goût esthétique, et c’est ce qui fait l’homme. Parce que l’éducation doit être durable et intégrale. Et sans le livre, l’éducation est inachevée. »

Dehmanane Kafechina – Auteure Togolaise

« Je considère cette foire comme une très grande initiative en faveur du livre. Le livre qui se perd de plus en plus dans la communauté actuelle au profit des médias sociaux et cette foire vient en quelque sorte rehausser l’image qu’a toujours eue le livre dans le combat africain. Et le thème me tient énormément à cœur parce que le livre, vecteur de développement… Quoi dire de plus à part que le livre contribue au développement d’un pays. Le livre des personnes très engagées, surtout, contribue à l’information et au combat. Le livre dans sa globalité contribue à l’information, la culture et surtout à la construction d’un pays. »

Foumilayo Do-Rego – Auteur Béninois

Foumilayo Do-Rego - Auteur Béninois
Foumilayo Do-Rego – Auteur Béninois

« Par rapport à l’édition dernière, d’abord mes impressions étaient “Waouh, je ne savais pas qu’il y avait un événement comme ça qui se faisait et je ne savais pas non plus que le public togolais était aussi féru de la lecture. J’ai découvert un public qui aimait la lecture et qui était aussi ouvert à mes enseignements en matière de développement personnel. C’est vrai que j’avais des personnes qui me suivaient sur les réseaux sociaux mais j’ai gagné beaucoup en participant à cette foire. Par rapport à cette édition, je dirai qu’il y a de l’amélioration. Je pense que le promoteur a du goût, il a de la finesse et il a su mettre ces éléments dans cette nouvelle édition. Il ne s’est pas simplement contenté de ce qui s’était passé, il a voulu rehausser le niveau. Et on le voit véritablement dans l’organisation et la disposition. Franchement, il y a vraiment eu un changement. »

Émile Francis – Auteur Cameroun

« La FI2L est un événement à caractère international. Un événement qui davantage va porter des fruits à l’avenir. La connaissance est livresque, la connaissance se trouve dans nos livres. Le savoir-faire est dans nos livres. Vous pouvez apprendre des choses manuellement, vous savez les faire mais lorsque vous allez encore les apprendre dans les livres, vous les maîtriserez mieux. Le livre est également un outil de communication qui nous permet d’acquérir des connaissances, qui nous permet de nous développer. Le développement, ne l’entendez pas seulement en termes économiques ou infrastructurel, allez voir le développement personnel, l’instruction, l’éducation, la culture, par chaque individu à travers le livre, c’est quelque chose de fantastique, c’est quelque chose de particulièrement intéressant. Pour que nous puissions développer notre continent, il faut que nous soyons développés nous-mêmes avant de penser que le développement va intégrer nos États et notre continent par extension. »

Ray N’débi – Auteur Camerounais

Ray N'débi - Auteur Camerounais
Ray N’débi – Auteur Camerounais

« Le livre, c’est comme un bain qu’on prend. Il permet de nettoyer l’esprit, de donner de la clairvoyance. Et quand on est clairvoyant, on arrive à voir quelles sont nos difficultés. Au lieu de faire la guerre, le livre donne cette éducation qui va permettre de faire un repli sur soi-même et de réaliser que vous pouvez construire votre pays sans le détruire. Vous pouvez reconstruire votre nation sans vous battre les uns contre les autres. Sans vous entredéchirer, sans faire de guerres. Il faut donc qu’on accorde un peu plus d’importance au livre. C’est avec des livres qu’on travaille dans les écoles et dans nos administrations. Mais curieusement, il est de plus en plus négligé. Nous devons nous poser la question de savoir : qu’est-ce qu’il faut pour que le livre puisse effectivement impacter la population pour que le développement soit effectif ? On parle de développement durable, on parle des Objectifs de Développement Durable pour 2030, mais si nous n’avons pas de bonnes idées, nous ne pourrons pas y arriver. Et le meilleur outil de développement dans ce cadre c’est le livre. Et donc, en prenant le livre, en lui donnant toute sa qualité, toute sa valeur, en lui donnant toute sa place, à ce moment, nous atteindrions un point où il est au centre de toutes les initiatives et il permettra réellement d’aboutir à ce développement. »

Il va sans dire qu’à la lumière de tous ces témoignages, l’organisation peut se targuer d’avoir réussi son pari. Le promoteur nous confie quelques mots : « Je suis animé par un sentiment de gratitude  dans un premier temps, gratitude envers tous nos partenaires. Gratitude également envers les acteurs du livre, surtout étrangers qui ont fait nombreux le déplacement de Lomé sans oublier la jeune et  dynamique équipe qui  autour de moi a relevé le défi d’une organisation presque parfaite », s’est réjoui Steve Bodjona.

Voilà donc une nouvelle page de l’histoire de la Foire Internationale  du Livre de Lomé qui vient d’être imprimée dans les esprits des uns et des autres. Rendez-vous en novembre 2020 pour la 4e édition. 

About author

Rédacteur Web, stagiaire chez Ocean's News
Related posts
Actualité

Togo : le CHU Sylvanus Olympio soutenu par le corps de menuiserie d'Agbalépédo

ActualitéDossiers

Une « Oasis » dans le quasi désert du cinéma togolais

ActualitéDossiers

Togo : notre top 5 des événements ayant marqué l’univers culturel togolais en 2019

Actualité

Burkina Faso : neuf policiers poursuivis par la justice

Inscrivez-vous à notre newsletter et soyez les premiers informés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.