Sport

Basket : A 17 ans, le congolais Jonathan Kuminga fait déjà rêver la NBA

Jonathan Kuminga, 17 ans est considéré par plusieurs professionnels comme le jeune joueur qui intéresse le plus la NBA. Encore au lycée, il attend son heure dans un petit établissement du New Jersey.

Comme tous les grands joueurs de la NBA, Jonathan Kuminga sera peut-être millionnaire en dollars dans deux ans, avec la vie qui va avec, mais pour l’heure, il passe la plupart de son temps dans un modeste bâtiment de briques rouges d’Hillside, à étudier et s’entraîner.

MAGAZINE OCEAN'S NEWS

Son entraîneur Chris Chavannes relève quelques absences chez Jonathan Kuminga qu’il devra travailler pour atteindre le haut niveau. « Il vient d’un endroit où il n’y avait pas autant de talent et où ce n’était pas aussi intense, donc il lui faut intégrer nos exigences, physiques et mentales », explique le coach de The Patrick, petite école privée située à 30 km au sud-ouest de New York.

Il souligne toutefois que le jeune basketteur aime tapoter la balle ce qui lui sera avantageux dans son apprentissage. « Mais il adore le basket donc la transition ne sera pas si difficile pour lui. C’est très rare de voir une telle combinaison, un gars de son gabarit capable de dribbler vite et de se poster près du panier », poursuit Chris Chavannes.

Jonathan Kuminga est très facile à reconnaître sur un air de jeu… 2,03 m, couronne de cheveux et shorts serrés, il a déjà tout, ou presque, pour jouer en NBA, confirme Al Harrington, parmi les très rares joueurs à avoir réussi la transition directe du lycée à la NBA. « Physiquement, il a déjà le corps pour jouer en université ou en NBA. »

Très à l’aise balle en main et patient sur jeu placé, Jonathan Kuminga devient même effrayant sur transition. Son entraîneur a repéré quelques voies d’amélioration, comme son shoot. « Mais nous n’allons pas nous attribuer le mérite d’avoir fait de +Jon+ ce qu’il est. C’était un joueur fantastique avant même qu’il n’arrive chez nous », a reconnuChris Chavannes.

Lire aussi:  Football : la 16e journée du championnat national togolais de première division reportée

Du chemin à faire vu son jeune âge

Jonathan Kuminga est arrivée aux Etats-Unis, en provenance de sa RDC natal alors qu’il avait que 13 ans. Son parcours de ces quatre (04) dernières années depuis son arrivée est ce que l’on peut qualifier de chaotique, il est passé par quatre lycées en autant d’années. Mais, malgré tout, le jeune congolais n’a pas cessé de rêver. Il a acquéri un bagage technique au-dessus de la moyenne, ce qui fait de lui le jeune joueur qui intéresse le plus la NBA.

Dans le New Jersey, il est entouré par plusieurs membres de sa famille, mais vit loin de ses parents, qu’il n’a plus revus depuis son départ. Lors d’une interview accordée à nos confrères de RFI, il confie : « Je suis encore un gamin, donc ils me manquent ».

Celui qui n’a encore jamais porté le maillot du Congo en sélection de jeunes est actuellement pisté par la fédération congolaise de basketball pour l’AfroBasket de 2021. « On le suit de près. On se laisse le temps », confie Joe Nkoi, le manager de la fédération congolaise.

À Hillside, Jonathan est dans un cocon. Une petite cellule familiale, une école à taille humaine, un staff étoffé, plusieurs autres élèves originaires d’Afrique centrale à ses côtés. De quoi le protéger de l’attention dont il devient progressivement l’objet.

La ligue nord-américaine n’accepte, pour l’instant, que les joueurs ayant achevé leurs études secondaires depuis un an au minimum. Cette disposition devrait être revue prochainement, mais sans doute pas à temps pour permettre à Jonathan Kuminga de devenir le premier joueur de lycée aux États-Unis à passer directement en NBA depuis 15 ans.

Lire aussi:  AfroBasket 2021 : les Ivoiriens victorieux face aux Camerounais

Pour contourner la difficulté, il pourrait quitter le lycée dès cette année, puis passer un an dans le basket universitaire, avant d’intégrer la NBA en 2021, à 18 ans.

Source : rfi afrique

Tags
Afficher plus

Aimé APEDOH

Journaliste / Rédacteur Web

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer