Interview exclusive

Interview : David Baini Djagbavi nous parle de la 8e édition du T des médias

La 8e édition du T des médias aura lieu le 8 juin prochain à l’hôtel Eda Oba, à Lomé. Comme chaque année depuis 2012, les hommes et femmes de médias vont encore se transformer en mannequins le temps d’une soirée récréative.

La particularité de cette édition est que les journalistes se présenteront en tenue militaire pour défiler. Objectif : démontrer que la presse et les forces de défense sont proches les uns des autres.

Curieux de savoir ce qui se prépare en coulisse, nous sommes allés à la rencontre du Manager Général de l’événement, David Baini Djagbavi. « La 8e édition du T des médias aura bel et bien lieu le 8 juin. Nous pouvons estimer être prêts à 75 % », a-t-il confié au cours de l’interview.

Lisez !

Ocean’s News : M. Djagbavi bonjour, à quelques jours de la 8e édition du T des médias, quel sentiment vous anime ?

M. Djabgavi : Comme chaque année à quelques jours de la soirée nous sommes zen et confiants de la réussite de l’édition en cours. À part le stress et un peu de pression liée à l’organisation, tout va bien et on peut estimer que les signaux sont au vert pour cette édition de la soirée T des médias.

Ocean’s News : Et si vous revenez en quelques mots sur l’historique de cet événement qui reste inconnu pour certains.

M. Djabgavi : Le concept T des médias est né du constat que nous avions fait de l’absence de programmes récréatifs autours duquel les hommes et femmes de médias du Togo peuvent se retrouver lors de la célébration de la journée mondiale de la liberté de presse. Célébrée au Togo comme un peu partout dans le monde, cette journée est la plupart du temps composée de conférences, ateliers, journée de réflexion ou rencontres thématiques qui réunissent les journalistes. C’est pour apporter un complément récréatif au programme de la célébration de cette journée que nous avons initié la soirée du T des médias pour réunir les journalistes, hommes et femmes autour d’un programme qui leur permet de déstresser et de décharger après 12 mois de dur labeur..

Ocean’s News : La mode et le journalisme sont deux mondes différents. Pourquoi l’idée de réunir journalistes et animateurs sur un T ?

M. Djabgavi : L’idée est partie de notre envie de proposer un podium d’expression des journalistes sur un défilé de mode. On voit généralement des journalistes dans d’autres secteurs professionnels à savoir les sports, les finances, le droit, le social, etc. Il est rare de retrouver des journalistes mannequins et c’est ce qui a attiré notre attention. Nous avons eu raison d’avoir osé poser les bases de cette réflexion pour proposer un événement hors du commun aux journalistes  et qui surtout associe la mode et les médias.

Lire aussi:  Interview : l’honorable Germaine Kouméalo Anaté « je savais que je serai plus utile au Togo qu’en France »

Voir les journalistes défiler sur un podium n’est pas quotidien. Ils vont aux soirées des défilés de mode pour travailler et faire des couvertures médiatiques. Pas pour défiler et nous avions eu cette idée de les sortir de leur cadre professionnel pour les mettre sur un podium de défilé de mode le temps d’une soirée. 

Ocean’s News : L’événement connaitra sa 8e édition le 8 juin prochain. À quoi devons-nous nous attendre ? Qu’est ce qui fera la particularité de cette édition ?

M. Djabgavi : Le staff s’attèle pour offrir une soirée pleine de suspens et de surprises agréables au public. On a concocté une belle brochette de spectacles et de shows des journalistes au public qui fera le déplacement de l’hôtel Eda Oba le 8 juin prochain. Nous avons réuni tous les ingrédients nécessaires pour offrir une belle soirée colorée et riche en spectacles à tous. Comme à chaque édition, nous proposons une soirée qui allie spectacles et complicités entre les médias et leur public, le tout basé sur une programmation artistique de haut niveau. La soirée du 8 juin sera tout simplement belle et remplie de tout ce qui peut amener le public à ne pas regretter d’y être. 

Ocean’s News : 8e édition, 8 juin ! C’est juste une coïncidence ou, la date a été choisie sciemment ?

M. Djabgavi : C’est juste une coïncidence de calendrier. Généralement le T des médias a lieu au mois de mai de chaque année. Depuis 8 ans que nous organisons cet événement, nous l’avions toujours inscrit dans la célébration  historique de la journée mondiale de la liberté de la presse qui a lieu tous les 3 mai de chaque année. Et spécialement pour cette année, nous avons pensé mettre la soirée sur le 8 juin pour pouvoir réunir tous les ingrédients nécessaires pour proposer une belle soirée. Dès l’année prochaine, la soirée T des médias retrouvera son mois historique.

Ocean’s News : Pouvez-vous confirmer que tout est fin prêt pour accueillir le public togolais, mais aussi tous ces hommes de médias  qui seront sur cette édition ?

M. Djabgavi : A l’heure actuelle nous pouvons estimer être prêts à 75%. L’hôtel est déjà réservé, la logistique et la technique sont en train d’être finalisées, les stylistes ont déjà finalisé les confections des tenues qui seront portées en exhibition par les 20 journalistes retenus cette année à la soirée. Le staff se démêle au quotidien pour disposer de tous les éléments nécessaires pour proposer une belle soirée. D’ici la semaine prochaine, les tickets seront disponibles pour tous ceux qui souhaitent disposer des tickets pour la soirée.

Lire aussi:  Entretien avec Cyrille Bado, un fervent défenseur de la cause des femmes au pays des hommes intègres

Ocean’s News : Qui peut participer aux T des médias ? Comment faites-vous la sélection des journalistes ?

M. Djabgavi : Seuls les journalistes hommes et femmes, animateurs et techniciens sont autorisés à participer au T des médias. C’est une soirée au cours de laquelle les talents des journalistes sont mis en exergue à travers ce défilé de mode d’un genre particulier. Nous avons été plusieurs fois interpellés par les uns et les autres de leur désir de prendre part au défilé du T des médias mais malheureusement c’est un concept proposé pour réunir les hommes et femmes de médias. La sélection se fait sur appel à candidature sur la page facebook T des médias, par proposition de noms des journalistes par les membres du staff et à travers la possibilité que nous laissons aux confrères et consœurs d’y participer en se proposant de défiler. Nous n’avons pas de critères de sélection typiques mais juste qu’il faut être journalistes, animateurs ou alors techniciens officiant dans ou sur un média de la place et vous êtes éligibles à participer au T des médias.

Ocean’s News : Organiser un événement sept fois de suite est ce que l’on peut qualifier d’exploit. Quel bilan dresseriez-vous pour ces sept éditons  écoulées ?

M. Djabgavi : Le bilan est aujourd’hui positif de par la mobilisation et la forte adhésion des médias autour de l’événement. Mais au-delà il faut aussi noter que ce n’est pas facile d’organiser un événement pareil tous les ans. Nous faisons face chaque année à la réticence des sociétés à nous assister et à nous soutenir. Nous lançons ici un appel à tous les sponsors à nous soutenir et à nous accompagner pour permettre de tenir dans le temps. Néanmoins, il y a certains qui nous ont toujours fait confiance et qui sont avec nous.

Permettez que je remercie certains de nos partenaires qui nous renouvellent chaque année leur confiance. Nous remercions la société Moov Togo qui est notre premier partenaire depuis 8 ans et qui nous fait confiance chaque année à travers sa présence et son soutien à notre événement, le ministère de la communication et celui de la sécurité pour leur soutien et assistance renouvelés et aussi les autres partenaires qui nous rejoignent chaque année pour réussir cette soirée.

Lire aussi:  Steve Bodjona nous dévoile les grands axes de la 3e édition de la FI2L

Ocean’s News : Quelles sont vos attentes pour cette édition 2019 ?

M. Djabgavi : Les premières attentes sont celles relatives au soutien que nous sollicitons auprès de certains partenaires de la place. Pour organiser les soirées T des médias, cela demande et exige beaucoup d’investissements financiers, matériels, humains  et techniques. Raison pour laquelle nous faisons appel à des partenaires chaque année pour nous apporter le soutien financier dont nous avons besoin pour réaliser cette soirée.

Leur présence nous est indispensable et cette année a été un peu difficile pour nous de les réunir tous autour de cette édition. Néanmoins, cela ne nous démotive pas à aller de l’avant. Nous offrons cette année une belle soirée qui restera encore longtemps dans l’esprit des journalistes et du public. Nous invitons aussi le public à acheter les tickets d’entrée pour disposer du sésame qui leur permettra d’accéder à la salle le 8 juin prochain.  

Ocean’s News : Homme de média que vous êtes, quelle appréciation faites-vous du secteur journalistique au Togo ?

M. Djabgavi : L’univers du journalisme au Togo est en permanente évolution et présente un horizon assez rassurant. On note un fort désir des confrères d’aller au professionnalisme dans l’exercice de notre profession. Malgré le manque de moyens qui est constaté, il y a en face une forte volonté de proposer un travail basé sur le sens de la responsabilité et du professionnalisme. C’est une réalité à soutenir et les années à venir seront assez édifiantes pour le secteur du journalisme au Togo.

Ocean’s News : Avant de clôturer cette interview, rappelez-nous la date, le lieu, l’heure et les conditions d’accès à l’hôtel Eda Oba qui accueille l’événement ?

M. Djabgavi : La soirée aura lieu le samedi 8 juin 2019 à 20h précises à l’hôtel Eda Oba à Lomé. Pour y accéder il faut disposer d’un ticket à acheter le jour J à 2000, 3000 et les réservations à 5000 au 93 07 21 11, 99 46 55 16.

C’est l’une des plus belles soirées qui réunit tous les journalistes du Togo sur un podium de défilé de mode et cela ne se rate pas.

Propos recueillis par Aimé APEDOH

Tags
Afficher plus

Aimé APEDOH

Journaliste / Rédacteur Web

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.