Dernière parution: Ocean's News No 12  (Version PDF)

La Conférence Choisis La Vie

Actualités

Découvrez la liste de ces africains lauréats du prix Nobel de la Paix

Découvrez la liste de ces africains lauréats du prix Nobel de la Paix

Abiy Ahmed, premier ministre éthiopien en exercice est le lauréat du Prix Nobel de la Paix 2019. Il devient ainsi le 19e africain à recevoir ce prix. Nous mettons en lumière les 18 autres africains lauréats de ce prix et un bref aperçu de ce qui leur a valu d’être lauréat de cette prestigieuse récompense.

Max Theiler – 1951 – Afrique du Sud : Médecin, Max Theiler a reçu la distinction du Prix Nobel de la Paix de Médecine pour ses recherches sur la fièvre jaune et les moyens pour combattre cette maladie.

Max Theiler - 1951 - Afrique du Sud : Médecin, Max Theiler a reçu la distinction du Prix Nobel de la Paix de Médecine pour ses recherches sur la fièvre jaune et les moyens pour combattre cette maladie.
Max Theiler – 1951 – Afrique du Sud : Médecin, Max Theiler a reçu la distinction du Prix Nobel de la Paix de Médecine pour ses recherches sur la fièvre jaune et les moyens pour combattre cette maladie.

Albert John Luthuli – 1960 – Afrique du Sud : Ex-chef de tribu, et ancien président de l’ANC Albert John Luthuli a reçu le Prix Nobel de la Paix pour son combat contre l’apartheid.

Albert John Luthuli - 1960 - Afrique du Sud : Ex-chef de tribu, et ancien président de l’ANC Albert John Luthuli a reçu le Prix Nobel de la Paix pour son combat contre l’apartheid.
Albert John Luthuli – 1960 – Afrique du Sud : Ex-chef de tribu, et ancien président de l’ANC Albert John Luthuli a reçu le Prix Nobel de la Paix pour son combat contre l’apartheid.

Anouar El-Sadate – 1978 – Égypte : Pour la signature des accords du Camp David, qui rétabliront la paix entre l’Égypte et Israël, le président égyptien Anouar El-Sadate, reçoit en 1978 le prix Nobel de la Paix. Il est récompensé avec son co-signataire israélien, Menahem Begin.

Anouar El-Sadate - 1978 – Égypte : Pour la signature des accords du Camp David, qui rétabliront la paix entre l'Égypte et Israël, le président égyptien Anouar El-Sadate, reçoit en 1978 le prix Nobel de la Paix. Il est récompensé avec son co-signataire israélien, Menahem Begin.
Anouar El-Sadate – 1978 – Égypte : Pour la signature des accords du Camp David, qui rétabliront la paix entre l’Égypte et Israël, le président égyptien Anouar El-Sadate, reçoit en 1978 le prix Nobel de la Paix. Il est récompensé avec son co-signataire israélien, Menahem Begin.

Allan MacLeod Cormack – 1979 – Afrique du Sud : Physicien sud-africain, il obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1979 pour sa contribution à l’invention de la tomodensitométrie, connue sous le nom de scanner.

Allan MacLeod Cormack - 1979 - Afrique du Sud : Physicien sud-africain, il obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1979 pour sa contribution à l'invention de la tomodensitométrie, connue sous le nom de scanner.
Allan MacLeod Cormack – 1979 – Afrique du Sud : Physicien sud-africain, il obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1979 pour sa contribution à l’invention de la tomodensitométrie, connue sous le nom de scanner.

Desmond Tutu – 1984 – Afrique du Sud : Monseigneur Desmond Tutu, l’archevêque sud africain est honoré par le Prix en 1984 pour sa prise de position en faveur de la lutte contre l’apartheid.

Desmond Tutu - 1984 - Afrique du Sud : Monseigneur Desmond Tutu, l’archevêque sud africain est honoré par le Prix en 1984 pour sa prise de position en faveur de la lutte contre l’apartheid.
Desmond Tutu – 1984 – Afrique du Sud : Monseigneur Desmond Tutu, l’archevêque sud africain est honoré par le Prix en 1984 pour sa prise de position en faveur de la lutte contre l’apartheid.

Wole Soyinka – 1986 – Nigéria : Le Nigérian Wole Soyinka se voit décerner le prix Nobel de littérature, faisant de lui le premier lauréat africain et la première personnalité noire à recevoir cet honneur.

Wole Soyinka - 1986 – Nigéria : Le Nigérian Wole Soyinka se voit décerner le prix Nobel de littérature, faisant de lui le premier lauréat africain et la première personnalité noire à recevoir cet honneur.
Wole Soyinka – 1986 – Nigéria : Le Nigérian Wole Soyinka se voit décerner le prix Nobel de littérature, faisant de lui le premier lauréat africain et la première personnalité noire à recevoir cet honneur.

Nagnib Mahfouz – 1988 – Égypte : En 1988, l’Égyptien Naguib Mahfouz, auteur arabe engagé, est le lauréat du Prix Nobel de littérature.

Nagnib Mahfouz - 1988 – Égypte : En 1988, l’Égyptien Naguib Mahfouz, auteur arabe engagé, est le lauréat du Prix Nobel de littérature.
Nagnib Mahfouz – 1988 – Égypte : En 1988, l’Égyptien Naguib Mahfouz, auteur arabe engagé, est le lauréat du Prix Nobel de littérature.

Nadine Gordimer – 1991 – Afrique du Sud : La romancière sud-africaine Nadine Gordimer dont l’oeuvre « a rendu à l’humanité d’éminents services » est la lauréate du Prix de Littérature en 1991. De par sa plume, elle dépeindra et dénoncera pour le régime ségrégationniste.

Nadine Gordimer - 1991 - Afrique du Sud : La romancière sud-africaine Nadine Gordimer dont l’oeuvre « a rendu à l’humanité d’éminents services » est la lauréate du Prix de Littérature en 1991. De par sa plume, elle dépeindra et dénoncera pour le régime ségrégationniste.
Nadine Gordimer – 1991 – Afrique du Sud : La romancière sud-africaine Nadine Gordimer dont l’oeuvre « a rendu à l’humanité d’éminents services » est la lauréate du Prix de Littérature en 1991. De par sa plume, elle dépeindra et dénoncera pour le régime ségrégationniste.

Nelson Mandela & Frederik Willem de Klerk – 1993 – Afrique du Sud : Nelson Mandela obtient le prix Nobel de la Paix conjointement avec Frederik Willem de Klerk, ancien président de l’Afrique du Sud, pour la lutte anti-apartheid dans le pays.

Nelson Mandela & Frederik Willem de Klerk - 1993 - Afrique du Sud : Nelson Mandela obtient le prix Nobel de la Paix conjointement avec Frederik Willem de Klerk, ancien président de l'Afrique du Sud, pour la lutte anti-apartheid dans le pays.
Nelson Mandela & Frederik Willem de Klerk – 1993 – Afrique du Sud : Nelson Mandela obtient le prix Nobel de la Paix conjointement avec Frederik Willem de Klerk, ancien président de l’Afrique du Sud, pour la lutte anti-apartheid dans le pays.

Ahmed Zoweil – 1999 – Égypte : En 1999, le chercheur égyptien Ahmed Zoweil est désigné lauréat du prix Nobel de chimie pour avoir réussi à photographier, à l’aide d’un laser très rapide, les atomes d’une molécule en train de bouger durant une réaction chimique.

Ahmed Zoweil - 1999 – Égypte : En 1999, le chercheur égyptien Ahmed Zoweil est désigné lauréat du prix Nobel de chimie pour avoir réussi à photographier, à l'aide d'un laser très rapide, les atomes d'une molécule en train de bouger durant une réaction chimique.
Ahmed Zoweil – 1999 – Égypte : En 1999, le chercheur égyptien Ahmed Zoweil est désigné lauréat du prix Nobel de chimie pour avoir réussi à photographier, à l’aide d’un laser très rapide, les atomes d’une molécule en train de bouger durant une réaction chimique.

Kofi Annan – 2001 – Ghana : En 2001, l’ONU reçoit le prix Nobel de la paix, et avec elle son secrétaire général de l’époque, le Ghanéen Kofi Annan.

Kofi Annan - 2001 – Ghana : En 2001, l’ONU reçoit le prix Nobel de la paix, et avec elle son secrétaire général de l’époque, le Ghanéen Kofi Annan.
Kofi Annan – 2001 – Ghana : En 2001, l’ONU reçoit le prix Nobel de la paix, et avec elle son secrétaire général de l’époque, le Ghanéen Kofi Annan.

Sydney Brenner – 2002 – Afrique du Sud : Le biologiste Sydney Brenner a obtenu, conjointement à deux de ses collègues américain et anglais, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2002 pour « leurs découvertes concernant la régulation génétique du développement des organes et la mort cellulaire programmée ».

Sydney Brenner - 2002 - Afrique du Sud : Le biologiste Sydney Brenner a obtenu, conjointement à deux de ses collègues américain et anglais, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2002 pour « leurs découvertes concernant la régulation génétique du développement des organes et la mort cellulaire programmée ».
Sydney Brenner – 2002 – Afrique du Sud : Le biologiste Sydney Brenner a obtenu, conjointement à deux de ses collègues américain et anglais, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2002 pour « leurs découvertes concernant la régulation génétique du développement des organes et la mort cellulaire programmée ».

John Maxwell Coetzee – 2003 – Afrique du Sud : L’écrivain sud-africain, John Maxwell Coetzee « qui dans de multiples travestissements expose la complicité déconcertante de l’aliénation », se voit attribué le prix Nobel de la littérature en 2003.

John Maxwell Coetzee - 2003 - Afrique du Sud : L'écrivain sud-africain, John Maxwell Coetzee « qui dans de multiples travestissements expose la complicité déconcertante de l’aliénation », se voit attribué le prix Nobel de la littérature en 2003.
John Maxwell Coetzee – 2003 – Afrique du Sud : L’écrivain sud-africain, John Maxwell Coetzee « qui dans de multiples travestissements expose la complicité déconcertante de l’aliénation », se voit attribué le prix Nobel de la littérature en 2003.

Wangari Maathai – 2004 – Kenya : Pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix », la biologiste kényane Wangari Maathai est devenue la première femme africaine à obtenir le prix Nobel de la Paix.

Wangari Maathai - 2004 – Kenya : Pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix », la biologiste kényane Wangari Maathai est devenue la première femme africaine à obtenir le prix Nobel de la Paix.
Wangari Maathai – 2004 – Kenya : Pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix », la biologiste kényane Wangari Maathai est devenue la première femme africaine à obtenir le prix Nobel de la Paix.

Mohamed el-Baradei – 2005 – Égypte : En 2005, l’Egyptien Mohamed el-Baradei, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique de 1997 à 2009, reçoit le prix Nobel de la paix conjointement avec l’organisation qu’il dirige. Cette distinction est « pour leurs efforts pour interdire l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins militaires et pour s’assurer que l’énergie nucléaire est utilisée à des fins pacifiques de la manière la plus sûre possible ».

Mohamed el-Baradei - 2005 – Égypte : En 2005, l'Egyptien Mohamed el-Baradei, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique de 1997 à 2009, reçoit le prix Nobel de la paix conjointement avec l'organisation qu'il dirige. Cette distinction est « pour leurs efforts pour interdire l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins militaires et pour s'assurer que l'énergie nucléaire est utilisée à des fins pacifiques de la manière la plus sûre possible ».
Mohamed el-Baradei – 2005 – Égypte : En 2005, l’Egyptien Mohamed el-Baradei, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique de 1997 à 2009, reçoit le prix Nobel de la paix conjointement avec l’organisation qu’il dirige. Cette distinction est « pour leurs efforts pour interdire l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins militaires et pour s’assurer que l’énergie nucléaire est utilisée à des fins pacifiques de la manière la plus sûre possible ».

Ellen Johnson Sirleaf & Leymah Gbowee – 2011 – Libéria : En 2011, l’ancienne présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et sa compatriote Leymah Gbowee, militantes pour le droit des femmes reçoivent le Prix Nobel de la Paix. Cette distinction vient récompenser « leur lutte non violente pour la sécurité des femmes et pour les droits des femmes à la pleine participation dans le travail de consolidation de la paix ».

Ellen Johnson Sirleaf & Leymah Gbowee - 2011 – Libéria : En 2011, l’ancienne présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et sa compatriote Leymah Gbowee, militantes pour le droit des femmes reçoivent le Prix Nobel de la Paix. Cette distinction vient récompenser « leur lutte non violente pour la sécurité des femmes et pour les droits des femmes à la pleine participation dans le travail de consolidation de la paix ».
Ellen Johnson Sirleaf & Leymah Gbowee – 2011 – Libéria : En 2011, l’ancienne présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et sa compatriote Leymah Gbowee, militantes pour le droit des femmes reçoivent le Prix Nobel de la Paix. Cette distinction vient récompenser « leur lutte non violente pour la sécurité des femmes et pour les droits des femmes à la pleine participation dans le travail de consolidation de la paix ».

Quartet du dialogue national tunisien – 2015 – Tunisie : Le quartet du dialogue national tunisien, une association, est lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2015 pour avoir réussi à amener la démocratie en Tunisie après la révolution du Jasmin.

Quartet du dialogue national tunisien - 2015 – Tunisie : Le quartet du dialogue national tunisien, une association, est lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2015 pour avoir réussi à amener la démocratie en Tunisie après la révolution du Jasmin.
Quartet du dialogue national tunisien – 2015 – Tunisie : Le quartet du dialogue national tunisien, une association, est lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2015 pour avoir réussi à amener la démocratie en Tunisie après la révolution du Jasmin.

Denis Mukwege – 2018 – République démocratique du Congo : En 2018, le prix Nobel de la paix est attribué au médecin-gynécologue congolais. Denis Mukwege et à l’activiste Yazidie Nadia Murad, ex-esclave du groupe Etat islamique. Cet honneur leur est accordé « pour leurs efforts pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre. »

Denis Mukwege - 2018 - République démocratique du Congo : En 2018, le prix Nobel de la paix est attribué au médecin-gynécologue congolais. Denis Mukwege et à l'activiste Yazidie Nadia Murad, ex-esclave du groupe Etat islamique. Cet honneur leur est accordé « pour leurs efforts pour mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre. »
Denis Mukwege – 2018 – République démocratique du Congo : En 2018, le prix Nobel de la paix est attribué au médecin-gynécologue congolais. Denis Mukwege et à l’activiste Yazidie Nadia Murad, ex-esclave du groupe Etat islamique. Cet honneur leur est accordé « pour leurs efforts pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre. »

Source : BBC

Facebook Comments

Lire aussi:  Togo: ONG Hälsa International, le pari d’un cadre familial pour les enfants en manque de repère

Foire Internationale du livre de Lomé 2019

About author

Je suis Paul AMEGNAGLO, rédacteur à Ocean's News. Retrouvez mes articles sur https://oceans-news.com/ et à chaque parution du magazine Ocean's News +228 9926 1037
Articles similaires
Actualités

Guinée : condamnation de six membres du Front National pour la Défense de la Constitution

Actualités

Entre les lignes du nouveau roman de Fatou Diome : ''les veilleurs de Sangomar''

ActualitésDossiers

Dossier : les diplômes ne garantissent plus un avenir meilleur

ActualitésEntrepreneuriat

Innovation : Initiative d’Ashinaga, le programme de leadership pour les africains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *