Actualité

FAFEL 2020 : retour sur un événement qui restera gravé dans les mémoires

Du FAFEL 2020, on en gardera d’excellents souvenirs. Du 27 au 29 février 2020 à Abidjan se sont rassemblées autour du thème « Leadership féminin et participation aux instances de prises de décisions », des femmes leaders de divers domaines et catégories. Ateliers de formation, conférence et différents panels ont donné du ton à ces trois jours de forum.

Dix (10) jours après la cérémonie de clôture de l’événement, la rédaction du magazine Ocean’s News vous fait revivre jour après cette édition du FAFEL qui a repositionné les femmes quant à leurs participations aux instances de prise de décision.

MAGAZINE OCEAN'S NEWS

Ouverture officielle de l’événement

Outre une cérémonie d’ouverture aux couleurs et aux rythmes du pays hôte, la Côte d’Ivoire, la première journée du FAFEL 2020 a été instructive pour les participant.e.s. Elle a, en effet, été marquée par le Marché des Femmes Leaders Actives (MAFELA), une formation et un panel.

Vue partielle du public présent lors de la cérémonie d'ouverture du FAFEL 2020
Vue partielle du public présent lors de la cérémonie d’ouverture du FAFEL 2020

Peu après le lancement du MAFELA, la première formation du FAFEL 2020 s’est tenue dans la salle « Balafon » de l’hôtel La Rose Blanche. Donnée par Mme Micheline Tanoé Doh, la formation a porté sur la « Prise de parole en public ». Pendant plus d’une heure, Mme Micheline Tanoé Doh, a entretenu un public attentif sur les clés de la prise de parole en public et les différents pièges à éviter dans cet exercice.

Le tout premier panel de Haut Niveau du FAFEL 2020 a ensuite pris place. Modéré par Mme Kriss Brochec, le panel a accueilli comme invitées Mme Catherine SAMBA-PANZA, ancienne Chef d’État de la République Centrafricaine et Mme AKOUE épouse ADZE Rosalie (Colonel de Douanes Gabonaise). Les deux doyennes ont partagé avec leurs consœurs, leur expérience sur le thème « Participation inclusive des femmes africaines dans les processus de paix et de sécurité, Obstacles et défis ? ». Elles ont notamment montré comment, en tant que femmes, elles ont pu s’imposer dans les hautes sphères de la société.

Cette première journée du FAFEL 2020 s’est clôturée sur un dîner de gala donné à l’honneur des différentes délégations en provenance de pays d’Afrique centrale et de l’Afrique occidentale. Au total, 13 pays de ces deux zones d’Afrique ont été représentés au FAFEL 2020. Il s’agit notamment du Benin, du Sénégal, de la Guinée, du Burkina Faso, du Niger, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, du Congo-Brazzaville, du Gabon, du Togo, du Mali, de la Côte d’Ivoire, de la Centrafrique, etc.

L'ex-présidente de la république Centrafricaine (à droite) en compagnie de l'ambassadrice du Tchad en Côte d'Ivoire (à gauche) lors de la soirée dîner gala
L’ex-présidente de la république Centrafricaine, Son Excellence Madame Catherine SAMBA-PANZA (à droite) en compagnie de son Excellence Madame Lydie Flore MAGBA, Ambassadrice de la RCA en Côte d’Ivoire (à gauche) lors de la soirée dîner gala

Une deuxième journée meublée par des formations et panels

La deuxième journée du FAFEL 2020 s’est avérée plus riche que la première. En effet, les participants ont eu à assister à deux formations et deux panels de Haut Niveau. Dès 9h, la coach Lidwine Staelle NGOUNDI-MANO et les participants se sont attablés autour de la formation « Les clés de la Confiance en soi : comment gagner en efficacité ? » Progressivement, dans une formation interactive, Madame Lidwine Staelle a amené son auditoire à mettre le doigt de manière individuelle sur la possible source de leur manque de confiance en eux. Une expérience qui fut très riche pour la quasi-totalité des participantes.

Lire aussi:  Le Mozambique reçoit 28 millions d’euros de la part de la Finlande

Dans la suite de cette deuxième journée, Mme Kriss Brochec, directrice de Congo Web Agency a occupé les participants avec la formation « Femmes publiques, comment dynamiser ses réseaux sociaux et gérer son image sur la toile ? ». Les réseaux sociaux faisant partie intégrante de la vie au 21e siècle, les participants ont, avec cette formation, appris comment utiliser leurs comptes sociaux à bon escient et surtout, en faire un outil d’impact.

Les deux formations ont laissé place à deux panels de Haut Niveau. L’un a traité le thème « Femmes et pouvoir, entre tradition et modernité, quelles contributions à la gouvernance de nos états ? » modéré par M. Stéphane Zigra, Professeur de Lettres des Lycées et Collèges. Nanan AVOULACHI, Reine-Mère de Nouamou a aidé les participant.e.s à faire la part des choses entre la tradition et la modernité et comment contribuer efficacement à la gouvernance des États en tant que femmes leaders.

Le deuxième panel a porté sur le thème « Les Femmes dans la gouvernance des cités : Être femme et élue locale, quelle valeur ajoutée ? » Modérée par le Pasteur Jocelyne Silué, le panel a été animé par Mme Chriss Labouba, ancienne maire de la ville de Moanda et Mme Elodie Foufoue, épouse Sandjoh, actuelle maire du 3e arrondissement de la ville de Franceville (Gabon). Elles ont expliqué, au cours de leur prise de parole, le poids que cela représente d’être élue par des femmes qui attendent beaucoup de vous.

Pour clore cette deuxième journée du FAFEL 2020, Mme Nel Jamila, artiste de la chanson et coach matrimonial, a débuté la première partie de la conférence publique « Femme africaine, comment s’assumer pour accomplir sa destinée ? » Dans son développé, elle a montré de par son expérience comment on peut réussir en transformant les difficultés en opportunité. 

Journée apothéose : les Awards du Leadership Féminin

Pour la journée apothéose du FAFEL 2020, trois activités principales ont occupé la journée du 29 février : une visite guidée des délégations dans la ville d’Abidjan, la suite de la conférence « Femme africaine, comment s’assumer pour accomplir sa destinée ? » Dans cette deuxième partie, M. Cyrille Bado, promoteur du FAFEL, a expliqué comment faire une introspection profonde pour se connaître soi-même. Il a également soutenu que le bonheur, ne doit pas dépendre de facteurs extérieurs mais plutôt de soi-même.

La soirée du 29 février restera inoubliable pour les participants du FAFEL 2020, mais plus particulièrement pour les lauréats des Awards du Leadership Féminin. En effet, au cours d’un sublime dîner de gala, près d’une vingtaine de femmes leaders ont été récompensées pour leurs travaux remarquables dans différents domaines d’activité.

Lire aussi:  FAFEL 2020 : une journée apothéose de haut standing

LISTE DES LAUREAT.E.S FAFEL 2020

TROPHEE HE FOR SHE : Monsieur Albert Abdallah Mabri TOIKEUSSE, Ministre

TROPHEE D’HONNEUR :

  • Madame Ramata-LY-BAKAOKO, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant de la République de Côte d’Ivoire ;

TROPPHEE PREMIERE DAME D’EXCEPTION

  • Madame Dominique OUATTARA, épouse de Son Excellence le Président de la République de Côte d’Ivoire, pour ses actions en faveur des enfants grâce à sa fondation Children For Africa et l’hôpital Mères-Enfants de Bingerville

CATEGORIE LEADER ENTREPRENEURIAL :

  • Madame Mabine OUAYOGODE, Directrice Général, Le GRENIER DE LA BAGOUE – République de Côte d’Ivoire

CATEGORIE GOUVERNANCE POLITIQUE

  • Madame Anne OULOTTO, Présidente de Conseil Régional – République de Côte d’Ivoire

CATEGORIE LEADER DEVELOPPEMENT RURAL

Madame FOFANA Hadja Mbalou, Directrice Général de Fabik Condoya – République de Guinée

CATEGORIE LEADER MODE

  • Madame Raki THIAM, Directrice de LEYDII- République du Mali

CATEGORIE LEADER CULTURE

  • SERY Lydie Yolande Sabine épouse YAO, Fondatrice de la Compagnie REM’DE pour la Recherche Musicale de Danses et d’Expressions – République de Côte d’Ivoire

CATEGORIE LEADER CREATIVITE

  • Madame Marthe DIKONGO (Dinaly), PDG de la Chaine LTM TV – République du Cameroun

CATEGORIE LEADER EDUCATION

  • Madame Sabine YAMEOGO, Fondatrice de l’Institut Supérieur Polytechnique Privé – ISPP – Burkina Faso

PRIX SPECIAUX

Médias : Madame Marie Catherine KOUASSI, Fondatrice et Directrice Générale de Cocody FM – RCI

Meilleure Organisation Jeune de Promotion du Leadership Féminin : Madame Séphora KODJO (Association Sephis) – Côte d’Ivoire

Promotion du Développement Durable : Madame Hélène Rolande GOZOI, Directrice Générale de Eagle Vision Event- RCI

Meilleure Organisation de réseautage Féminin : Mme Désirée Djomand PCA de la Plateforme des femmes Entreprenantes – PLAMFE (RCI)

Initiatives Diasporas : Madame Hawa SYLLA-SOUMAHORO, Directrice Générale de Home Santé – RCI

TROPHEES AMBASSADRICES FAFEL

  • Mme Samira YASSNI, Présidente de l’Observatoire Marocain des Droits des Femmes, Cheffe de File de l’Alliance Internationale des Femmes auprès de l’Union Africaine (Maroc)
  • Mme Munira Ribeiro, Ex-ministre des Affaires Etrangères (Guinée BISSAU)
  • Mme NGOUDJI Staelle Lidiwine, Coach de Vie (Gabon)
  • Madame Yolande Esther LIDA-KONE, Présidente de Femmes Africaines Elites de Demain International (RCI)

Prix Golden Award (FAFEL Or) : Son Excellence Madame Catherine SAMBA-PANZA, Ex-Présidente de la République de Centrafrique, Co-Présidente du Réseau des Médiatrices de l’Union Africaine FemWise Africa de l’UA.

Quelques propos recueillis lors du FAFEL 2020

« Le choix de cette thématique était important pour nous parce qu’on devait amener les femmes à comprendre que si elles veulent faire bouger les lignes, obtenir des résultats, si elles veulent que leurs besoins soient pris en compte, il faut qu’elles s’engagent à aller là où les décisions se prennent », M. Cyrille Bado, au sujet du choix du thème.

Cyrille BADO, promoteur du FAFEL
Cyrille BADO, promoteur du FAFEL

« Chaque fois que je suis invitée à une rencontre du leadership féminin, je prends sur moi de répondre présente parce que je pense à tort ou à raison, que mon expérience doit démontrer que le combat n’est plus un affrontement contre les hommes mais un processus de cartaxis par lequel nous rétablissons certains équilibres et mettons en place des mécanismes de complémentarité des genres pour faire avancer l’humanité, pour faire émerger l’Afrique, » a-t-elle déclaré. « Chacun de nous au sortir de cette rencontre doit être nanti d’outils nécessaires pour impacter les décisions qui engagent sa communauté, son environnement de travail, sa vie familiale ou son pays. Il s’agit donc de donner aux participants des outils pour pouvoir revendiquer et obtenir le droit de se faire entendre, de participer, de proposer et de décider du sort de leur pays, voire de leur continent »,

Catherine SAMBA-PANZA lors de son discours à la cérémonie d’ouverture du FAFEL.
Son Excellence Madame Catherine SAMBA-PANZA, Ex-Présidente de la République de Centrafrique, Co-Présidente du Réseau des Médiatrices de l’Union Africaine FemWise Africa de l’UA
Son Excellence Madame Catherine SAMBA-PANZA, Ex-Présidente de la République de Centrafrique, Co-Présidente du Réseau des Médiatrices de l’Union Africaine FemWise Africa de l’UA

« Il va falloir que nous parents, nous puissions recadrer nos enfants et leur apprendre les us et coutumes du village pour qu’eux-mêmes soient imprégnés. Parce que si tu ne connais pas, tu ne peux le faire. Si tu n’as pas appris, tu ne peux pas exercer. Il est vrai qu’aujourd’hui nos enfants s’éloignent des traditions, ils s’éloignent même du modernisme parce qu’à force de vouloir copier l’occident, ils n’ont plus de repères. Donc il va falloir, mais sans violence, les accompagner, leur parler et leur faire comprendre les bienfaits de la tradition et de la modernisation »,

Nanan AVOULACHI, Reine-Mère de Nouamou au sujet de la disparition du respect des droits d’aînesse.
 Nanan AVOULACHI, Reine-Mère de Nouamou au sujet de la disparition du respect des droits d’aînesse au FAFEL 2020
Nanan AVOULACHI, Reine-Mère de Nouamou au sujet de la disparition du respect des droits d’aînesse


« L’édition 4 qui s’achève donne le flambeau à l’édition 5 qui aura lieu à Libreville au Gabon. En entendant de vous donner plus d’informations sur la thématique, je peux vous dire que ce sera un autre niveau. C’est un FAFEL qui va s’appuyer sur tous les atouts des FAFEL passés pour donner rendez-vous à toutes les femmes d’Afrique et du monde pour échanger sur une thématique qui permettra à la femme de pouvoir encore renforcer son leadership, de pouvoir avoir confiance en elle et d’être une actrice de développement à part entière. Et surtout qu’elles puissent s’engager à être là où se prennent les décisions, afin que nous puissions participer ensemble à la bonne marche de ce monde. »,

M. Cyrille Bado, au sujet de la prochaine édition du FAFEL.

Le FAFEL 2020 qui s’est clôturé dans la nuit du 29 février au 1er mars 2020 a enrichi plus d’une femme leader. Il se veut être cette plateforme-là qui édifie les femmes afin de les préparer à impacter dans leurs différents cercles d’influence.

Lire aussi:  FAFEL 2020 : Yolande Esther LIDA-KONE nous donne un avant-goût de cette édition inédite !

Le Burkina Faso, pays d’origine du promoteur du projet, a abrité les trois premières éditions avant de passer le relai à la Côte d’Ivoire qui a reçu la quatrième édition. Le projet est porté par la structure de communication Armonik Vizion, basée à Ouagadougou.

Nous nous ferons un plaisir de vous en dire plus sur la cinquième édition qui se tiendra au Gabon en 2021.

Toutes les informations du FAFEL 2020 ICI.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 0 Average: 0]
Tags
Afficher plus

Paul AMEGNAGLO

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer