MAGAZINE OCEAN'S NEWS No 13: Disponible en téléchargement gratuit.

EntrepreneuriatMode

Découverte : Gandaho Mélina, 14 ans et déjà meilleure jeune créatrice de mode

Gandaho Mélina, la jeune styliste béninoise

En avril dernier notre rédaction était dans le septentrion du Bénin pour la 3e édition du festival  Kobourou  Fashion  Awards. Sur place, nous avons fait une impressionnante découverte ; celle d’une jeune designer, âgée de 14 ans. Elle se nomme, Gandaho Mélina et impressionne par son sens de créativité et son génie dans le milieu de la mode.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années »

Gandaho Mélina a vu le jour le 13 novembre 2004 à Cotonou au Bénin. Elle a depuis son enfance été exposée à la mode de par ses parents qui ont tous deux une attention particulière pour le style et la présentation. C’est ainsi qu’elle découvre sa passion pour la « chose » dès l’âge de 8 ans.

Mais, ce n’est qu’en 2016, avec le soutien de ses parents qu’elle se lance véritablement  dans cet univers du glamour. « Ma rencontre avec l’univers de la mode vous paraîtra assez drôle car comme la plupart des petites filles j’ai été marqué  par l’univers des Babies. Ses tenues, son look, son life style.

Autant d’éléments qui m’ont initiée à la mode. De plus, j’ai toujours été une petite fille différente, démarquée par ma manière de voir les choses. C’est la raison pour laquelle toute petite, je mettais toujours ma touche sur mes tenues, mes sacs, mes cahiers. Je voulais être différente et je pense que c’est la base de mon affirmation en tant que designer ». Des propos qui en disent long sur cette jeune designer, aujourd’hui propriétaire de sa propre maison de couture : « Mélina G ».

Un talent  inné  mais aussi des formations  de perfectionnement à mi-temps

Ayant  de grandes ambitions et consciente que le talent seul ne suffit pas pour se faire un nom dans ce milieu qui évolue à grande vitesse, Gandaho Mélina se lance à la quête  de stage  pour perfectionner ce qu’elle a appris sur le tas.

Dans cette aventure, elle est passée entre autres chez Bisma couture à Parakou (Bénin), chez les stylistes Nicole Akon et Flora couture à Abidjan (Côte d’Ivoire). Elle rencontre ensuite Reda Fawaz qui la porte sur ses épaules depuis lors. Il lui a permis de faire son premier défilé à l’âge de 10 ans lors de la deuxième édition du défilé de mode « Du Rêve à la Réalité ».

Gandaho Mélina ambitionne poursuivre sa formation  à Londres ou à Paris après son BAC et prévoit ouvrir très bientôt son shoow room. Aujourd’hui en classe de 3e, elle arrive à bien concilier ses études  avec sa passion.

« Pour moi c’est facile de faire la part des choses entre mes études et la mode. Je dessine tout le temps donc lors de la conception des tenues, je ressors juste mes dessins. À l’occasion d’événements spéciaux  je peux occasionnellement dessiner des tenues. Je ne couds pas mes tenues, cependant, je participe  toujours à la coupe après le montage  de la pièce, je la customise  dans mes temps libres. Le reste du temps  je demeure une simple écolière »,  explique Mélina.

Vu par plusieurs promoteurs, acteurs et professionnels de la mode béninoise comme le renouveau et l’avenir du stylisme au Bénin, Gandaho Mélina travaille des tissus nobles comme la soie, les sapins, la dentelle, le pagne et des matériaux locaux comme le Kanvo (pagne tissé au Bénin), pour en faire ressortir des pièces uniques !

Elle a déjà fait ses preuves sur plusieurs « T » avec à la clé un sacre, le 1er prix du concours  meilleur jeune créateur d’Afrique lors de la 3e édition du festival Kobourou Fashion  Awards. Un concours au cours duquel elle était en compétition avec des créateurs bien plus âgés qu’elle, venus des quatre coins de l’Afrique. Elle a également  participé à la 2e et la 3e éditions de SOB Fashion Week sans oublier à la 1ère édition du festival Afrik mod’Art à Cotonou. 

L'une des créations de Gandaho Mélina présentée lors de la 3e édition du festival Kobourou Fashion Awards
L’une des créations de Gandaho Mélina présentée lors de la 3e édition du festival Kobourou Fashion Awards

 L’apport de ses parents

Dans une Afrique où les parents ont tendance à imposer des carrières à leurs enfants, Gandaho Mélina à cette chance d’avoir des parents compréhensifs et accompagnateurs qui l’aident à l’atteinte de ses objectifs. D’un commun accord, la mère et le père de Mélina comptent la soutenir pour lui assurer une carrière professionnelle réussie.

Mélina styliste ?

« Notre première réaction fut la surprise car Mélina est née dans une famille d’intellectuels.  En effet, nous sommes un couple de médecins donc, nous étions loin d’imaginer qu’un de nos enfants s’orienterait dans le domaine de l’art. Nous avons été au début très surpris et dubitatifs quant à ce choix », confie ses parents

« Aussi, pour en avoir la certitude avons-nous été patients en la laissant s’exprimer. Au fil du temps, son talent s’est véritablement révélé à nous et nous avions alors décidé de la soutenir et de l’accompagner. Il est vrai que nous sommes des parents très libéraux  en ce qui concerne les orientations professionnelles de nos enfants et l’une des valeurs que nous leur enseignons est de chercher à atteindre l’excellence en toute chose. De même, nous leur faisons comprendre que faire de bonne étude constitue un tremplin pour s’assurer une carrière professionnelle réussie. C’est ce que nous nous attendons à faire avec Mélina », a expliqué à notre rédaction madame et monsieur Gandaho.

Pour une jeune fille de 14 ans, Gandaho Mélina a de grandes ambitions. Elle rêve d’avoir une portée internationale et d’impacter par son travail  toutes les jeunes femmes et en particulier, les jeunes femmes africaines. C’est tout « le mal » que nous pouvons lui souhaiter.

About author

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9926 1037
Related posts
Entrepreneuriat

Découverte : Tessilim Adjayi, un passionné de photographie et du cinéma

Entrepreneuriat

Portrait : Lucia Allah-Assogba, une vision différente de l’entrepreneuriat

EntrepreneuriatMode

Portrait : Afiwa Anne BINGA, styliste fondatrice de Mahana Collection

Entrepreneuriat

Portrait : Elisabeth APAMPA, de la musique au journalisme

Inscrivez-vous à notre newsletter et soyez les premiers informés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.