Actualité

RDC : grande série d’arrestations à Kinshasa

La police a effectué une importante série d’arrestations à Kinshasa, la capitale congolaise. Au moins une centaine de délinquants (assassins, escrocs et membres de gangs) ont été emmenés au siège du commissariat provincial de la police le 17 février 2020.

Selon le général Sylvano Kasongo, chef de la police de la capitale, cette série d’arrestations à Kinshasa a sensiblement réduit l’insécurité dans la ville. Parmi ces hommes arrêtés, plusieurs sont récidivistes et ont, jusque-là, bénéficié d’une certaine impunité.

Plusieurs de ceux qui font partie de cette série d’arrestations à Kinshasa sont considérés comme de dangereux criminels. Ils ont à leur actif diverses sortes de crimes, a expliqué un des officiers supérieurs du Groupe de lutte contre la criminalité et les stupéfiants.

La plupart sont des policiers et des militaires

Consterné, le général Sylvano Kasongo affirme qu’il est fâcheux que des policiers et des militaires soient à l’origine de l’insécurité dans la ville. « La plupart des bandits à 90 % sont des militaires et des policiers. Cela nous gêne, mais on doit les présenter », a-t-il expliqué.

Le général a expliqué que la lutte contre l’insécurité concerne tout le monde. Il a donc invité les autorités et la population à œuvrer main dans la main. « Nous disons à la population de coopérer, de collaborer avec les policiers, de nous donner des informations et nous appeler à tout moment, a-t-il encore martelé. »

Par cette série d’arrestations à Kinshasa, la police kinoise a réaffirmé sa position en matière de sécurité. Selon le chef de la police de Kinshasa, les opérations de ses hommes qui sont menées de jour comme de nuit auraient permis à diminuer sensiblement le taux de criminalité.

Lire aussi:  RDC : Google, Apple, Tesla, Microsoft, poursuivis en justice

Source : rfi afrique

Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *