MAGAZINE OCEAN'S NEWS No 13: Disponible en téléchargement gratuit.

Actualité

Togo : la 6e édition du Festival Émergence officiellement lancée !

la 6e édition du Festival Émergence officiellement lancée !

La 6e édition du Festival Émergence a connu sa cérémonie d’ouverture samedi 9 novembre 2019. Pour l’occasion, le Palais des congrès de Lomé a été transformé en une grande salle de cinéma.

Le palais des congrès de Lomé a abrité, le 9 novembre, la soirée d’ouverture de la 6e édition Festival Émergence. M. Kossivi Egbotonyo, ministre togolais en charge de la culture est celui qui a donné le ton de cette édition de cet événement qui réunit professionnels et amoureux du cinéma.

Trois projections ont émerveillé le public lors de cette cérémonie d’ouverture : le film animé  « Love Maker » du Togolais Boris Kpadenou, la série « une famille pas comme les autres » de Gilbert Bararmna d’origine togolaise également et le film « Keteke » du réalisateur Ghanéen Peter Sedufia.

Love Maker

Ce film d’animation de près d’une dizaine de minutes raconte l’histoire d’un jeune homme qui cherche la voie de la facilité pour s’enrichir. Il décide d’épouser une couguar qui pourvoira à ses besoins. Le film relate un fait de société courant qui touche la jeunesse sans distinction de sexe. Approché par la rédaction du magazine Ocean’s News, Boris Kpadenou, le réalisateur a tenu a exprimé sa joie pour la projection de son film. « C’est déjà un plaisir de voir mon film projeté. J’avais quelques craintes mais je crois que les gens l’ont reçu favorablement », a-t-il déclaré.

Une famille pas comme les autres

Œuvre du réalisateur Togolais Gilbert Bararmna, la série est centrée sur « une famille pas comme les autres ». Dans un style humoristique, la série met en lumière certains maux de la société notamment le patriarcat, le mensonge, la tricherie, etc..

Keteke

Idée originale de Peter Sedufia, réalisateur Ghanéen, la série raconte l’histoire d’un couple qui devait rejoindre la ville pour l’accouchement de la femme. L’histoire se déroule dans les années 80 où le train est le seul moyen de déplacement. Querelles, insultes, amour, le tout saupoudré de beaucoup d’humour font de ce film le chef-d’œuvre qu’il est.

Le promoteur du festival, Joël Tchedre s’est dit satisfait. « Je pense qu’on sort du lancement de cette 6e édition Festival Émergence avec un sentiment de satisfaction. Parce que la première des choses pour un évènement comme le nôtre, c’est que le public réponde à l’invitation. Donc on a assez communiqué et je pense que notre communication a bien fonctionné. Le cinéma n’est pas encore très enraciné dans les habitudes des Togolais. Mais voir un public de près de 1500 voire plus dans cette salle du Palais des congrès, on ne peut que dire que le public togolais est en train d’évoluer en matière de cinéma. On commence à s’intéresser au cinéma local, au cinéma d’Afrique et aussi à une initiative qui est locale. Donc c’est un sentiment de satisfaction qui m’anime. »

Du côté des autres personnalités, la satisfaction reste le mot d’ordre. La directrice des Maisons TV5Monde, madame Mimi Essevi Bossou-Soedjede, marraine de cette édition a exprimé sa joie et l’honneur d’être choisie marraine d’un tel évènement.

« Je n’ai pas hésité à accepter d’être la marraine de cette édition du Festival Émergence parce que depuis toute petite, je suis intéressée par le cinéma. J’ai commencé à 8 ans avec le théâtre ici au Palais des congrès de Lomé. J’ai toujours rêvé d’être actrice, réalisatrice ou productrice. Actrice surtout parce que vivre plusieurs vies en une seule vie, c’est un rêve et je crois le réaliser. Donc c’est fort de tout cela que j’ai accepté d’être la marraine et c’est un honneur fait à ma personne », a-t-elle expliqué.

Quant à la participation du public, elle se dit « toute heureuse ». Elle invite les Togolais à soutenir le cinéma togolais parce que « le cinéma togolais a de l’avenir, a-t-elle laissé entendre.

Le Festival Émergence édition 6 se poursuit jusqu’au 13 novembre avec au programme plusieurs activités, entre autres des projections de films tous les soirs pendant les cinq jours du festival.

About author

Rédacteur Web et Reporter chez Ocean's News
Related posts
Actualité

Togo : le CHU Sylvanus Olympio soutenu par le corps de menuiserie d'Agbalépédo

ActualitéDossiers

Une « Oasis » dans le quasi désert du cinéma togolais

ActualitéDossiers

Togo : notre top 5 des événements ayant marqué l’univers culturel togolais en 2019

Actualité

Burkina Faso : neuf policiers poursuivis par la justice

Inscrivez-vous à notre newsletter et soyez les premiers informés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.