Life Style

Découverte : le Wassa Wassa, une saine alternative au couscous de blé raffiné

Encore appelé couscous d’igname, le Wassa Wassa est un produit naturel et sain dérivé de la transformation des cossettes d’igname. Il est revenu depuis trois ans en force dans les habitudes alimentaires dans nos villes à la faveur d’entrepreneurs qui lui ont redoré le blason.

Presque ignoré dans nos habitudes alimentaires en ville, le Wassa Wassa demeure, comme d’autres spécificités culinaires, un plat typiquement africain. Il est, principalement consommé dans les pays d’Afrique occidentale et constitue l’idéal pour les besoins nutritionnels et la santé de toute famille.

Le Wassa Wassa ou couscous d’igname est fabriqué à la main à base de la farine d’igname. Les cossettes d’ignames sèches sont réduites en farine, laquelle est aspergée d’eau froide et roulée afin obtenir des boules de petits ou moyens calibres. Les boules sont passées à la cuisson à vapeur une première fois puis étalées, aérées et égrenées de préférence avec une fourchette afin d’homogénéiser plus ou moins les grains. Ensuite, vient, l’étape importante du lavage.

L’étape du lavage est déterminante, car c’est là que le Wassa Wassa est débarrassé de son amertume en vue de le rendre comestible. Il est lavé et égoutté, passe à nouveau à la vapeur dans un couscoussier ou une passoire et c’est prêt.

Le produit fini est d’un brun clair ou foncé. Il peut être pris en dessert avec du yaourt et des amandes ou accompagné avec du jus de tomate et du poisson fris/braisé.

Le Wassa Wassa
Le Wassa Wassa

Pour réduire la durée de préparation et faciliter l’accès à tous de ce plat savoureux, le Wassa Wassa est désormais disponible en formule précuit grâce au savoir-faire de plusieurs entrepreneur.e.s africains en particulier, ceux du Togo et du Bénin.

Lire aussi:  Bien-être : l’activité sportive lors de la grossesse, un atout pour le bébé et la mère

Index glycémique de l’igname vs indice glycémique du couscous de blé raffiné

Chaque aliment contient une teneur en glucides dont des fibres, de l’amidon notamment. Selon que l’aliment a été soumis au raffinage, les glucides qu’ils contiennent sont dits simples et selon que l’aliment n’a subi aucune transformation chimique, ses glucides sont dits complexes.

Plus les glucides sont simples, plus le corps pourra les digérer et les assimiler rapidement. Inversement, plus les glucides sont complexes, la digestion et l’absorption sera lente. L’échelle de mesure de l’amplitude de digestion et d’assimilation des glucides par l’organisme s’appelle l’index glycémique. Il donne une indication de la capacité d’un aliment à augmenter la glycémie. Plus l’absorption est rapide, l’index glycémique est dit élevé, plus le taux d’insuline augmente dans le sang.

Inversement, plus l’absorption des glucides est lente, l’index glycémique est dit bas, alors il n’y a pas de pic de sucre dans le sang.

Contrairement à la croyance de nombre de personnes, ce n’est pas la quantité de glucides ingérée qui est nocive pour l’organisme, mais leur vitesse d’absorption par l’organisme soit son index glycémique. La preuve, il existe des aliments à faible teneur en glucides, mais qui sont très vite absorbés par l’organisme ce qui entraine des risques de diabète, de maladies cardiovasculaires. De l’autre côté, il y a des aliments tels que les ignames qui ont une forte teneur en glucides (97%), mais avec un indice glycémique bas (37%).

Le Wassa Wassa

Cette notion est, donc, l’information importante à traquer dans la sélection des aliments qui entrent dans nos habitudes alimentaires. Comparativement, au couscous de blé raffiné – qui inonde le marché local, pauvre en nutriments et à l’index glycémique élevé, le Wassa Wassa constitue une belle et saine alternative en ce que les glucides contenus dans l’igname sont des glucides complexes. Même, les diabétiques, peuvent en consommer sans crainte.

Lire aussi:  Portrait : Flan Joli, pièce maîtresse dans l'Éducation en Côte d'Ivoire

Des raisons d’adopter le Wassa Wassa

Les recherches ont démontré que l’index glycémique d’un même aliment peut varier selon le mode de cuisson, la présence ou non de fibres solubles, le raffinage et les traitements industriels, le degré de murissement et la présence d’autres nutriments.

Soumis au chauffage et au contact de l’eau, l’amidon se modifie donnant un aspect visqueux à la préparation. Il s’agit de la gélatinisation de l’amidon. Plus l’amidon se gélatinise, en raison de la faible teneur en amylose, plus l’index glycémique augmente, plus le pic de sucre augmente dans l’organisme. Or, l’igname contient une forte teneur d’amylose qui rend sa viscosité moins importante, la transformation en glucose basse et par conséquent un index glycémique toujours bas pour le Wassa Wassa.  

Le chauffage et l’hydratation qui conduisent à maximaliser la gélatinisation n’ont pas d’impact en raison non seulement de la teneur en amylose, mais également du mode de cuisson. En effet, la cuisson à la vapeur ou à l’étouffée entraine peu de gélatinisation de l’amidon donc l’IG (  Index Glycémique) des aliments cuits de cette manière est plus bas. Sachant qu’il y a plusieurs avantages à consommer des aliments à faible index glycémique (le contrôle de la glycémie, le contrôle du taux de cholestérol sanguin, le contrôle de l’appétit (rassasiant) ainsi que la réduction du risque cardiovasculaire), sachant que le Wassa Wassa est riche en fibres solubles donc léger et digeste, sachant qu’il ne contient pas de gluten c’est-à-dire zéro (00) risque d’intolérance alimentaire, sachant que le Wassa Wassa est nutritive et savoureuse, nous avons toutes les raisons de virer de nos placards de cuisine nos cartons de couscous de blé raffiné.

Lire aussi:  Portrait : Elisabeth APAMPA, hier artiste, aujourd’hui animatrice radio confirmée !

Ne l’oublions pas : « Nous sommes ce que nous mangeons ». Alors mangeons naturel, mangeons local, mangeons sain, mangeons du Wassa Wassa.

Bon à savoir

1- Cossettes d’igname : Ignames coupées en fines lamelles ou grossièrement et mis à sécher.

2- Glucides : Encore appelés hydrates de carbone ou sucres, ils sont une source essentielle d’énergie pour l’organisme.

3- Glycémie : Concentration de glucose dans le sang

4- Insuline : c’est une hormone dite hypoglycémiante, c’est-à-dire qu’elle diminue le taux de glucose dans le sang.

5- Couscous de blé raffiné : Il existe également le couscous de blé complet riche en fibres, vitamines et sels minéraux qui est plus sain que la formule raffinée.

6- Fibres solubles : ce sont des fibres (substances résiduelles d’origine végétale non digérée par les enzymes du tube digestif) qui régulent et facilitent le transit, réduisent les inconforts digestifs, et favorisent l’équilibre de la flore intestinale entre autres.

7- Amidon : glucide dont la dégradation intestinale est lente, libérant du glucose ; principale source d’énergie de l’organisme. Il abonde dans les tubercules (Larousse Encyclopédie)

8- Amylose : Elle est une molécule. Elle est avec l’amylopectine le principal constituant de l’amidon

9- IG : Abréviation de « Index Glycémique »

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 4]

Par Ida ABALO

Blogueuse / Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *