ActualitéMusique

Côte d’Ivoire : Meiway sur le point de mourir ?

Les 7 et 14 décembre dernier, l’artiste ivoirien Meiway a célébré ses 30 années de carrière avec ses fans. Deux grands événements qui ont eu lieu respectivement sur la scène VIP de la Patinoire de l’hôtel Ivoire et sur le podium de l’esplanade du Palais de la culture de Treichville. 

Bien que ces deux grands concerts furent des réussites, ce qui a le plus marqué ses fans est la déclaration faite par Meiway. L’artiste a choqué son public à travers des déclarations funèbres, comme si c’était sa dernière prestation avant sa mort.

MAGAZINE OCEAN'S NEWS

Profitez de moi maintenant !

Meiway, tout au long de ses deux concerts a fait cas de sa mort et a demandé à ses fans de l’honorer pendant qu’il est encore vivant. « Honorez-moi vivant, profitez de moi maintenant. Qu’on n’attende pas ma mort pour venir me célébrer et m’honorer à titre posthume », a-t-il martelé avec insistance. 

Lors du concert au Palais de la culture, Meiway est revenu sur ses propos avec plus de détails. « Merci de m’honorer vivant public… Si je ne suis plus de ce monde, ma veillée se fera au stade de Grand Bassam chez moi, vous qui m’aimez vivant, vous pourrez venir à mes obsèques mais, j’espère qu’à mes obsèques, vous ne viendrez pas ouvrir ma tombe », a déclaré l’artiste avant de poursuivre… « Généralement quand un artiste parle ainsi, c’est que la fin est proche. Rassurez-vous, je ne vais pas mourir maintenant. De toutes les façons, si je meurs, j’ai déjà réalisé mes rêves », a-t-il conclu dans un climat de doutes et d’incertitudes de ses fans qui ont fait nombreux le déplacement.

Source : viberadio Crédit Photo : Abidjan.net

Lire aussi:  RD Congo : Orange Corners lance son programme d’accompagnement des start-up locales
Tags
Afficher plus

La rédaction

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9926 1037 / contact@oceans-news.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer