ActualitéEntrepreneuriatPortrait

Portrait : le togolais Jean-Pierre Azanledji dessine sa carrière

Jeune autodidacte bourré de talent et d’entrain, Jean-Pierre Azanledji est un artiste Togolais qui sait véhiculer de l’émotion à travers ses œuvres. Dessinateur d’exception, nous vous emmenons à la découverte de ce jeune artiste qui a su faire de sa passion, une profession. 

Du haut de ses 26 ans, Jean-Pierre Azanledji est juriste de formation en fin de parcours à l’université de Lomé. S’étant retrouvé en droit par méconnaissance de ses réelles passions, le jeune homme finit par faire une transition vers le dessin afin de vivre pleinement sa passion. Il s’est autoformé à travers internet, à défaut de pouvoir étudier dans une école spécialisée. Il le dit d’ailleurs de façon comique : « Merci aux meilleurs professeurs de l’époque Google et YouTube ». 

Au préalable, le dessin n’était pour Jean-Pierre Azanledji qu’un simple hobby. Mais une fois à l’université, il a troqué ce premier passetemps contre d’autres comme la musique, notamment l’apprentissage du piano. « Le dessin c’était mon passe-temps favori dans mes années collège et lycée. C’est juste qu’à un moment, j’ai eu d’autres centres d’intérêt comme la musique, apprendre le piano notamment, ce qui m’a fait perdre la main. Mais des années plus tard, la flamme est revenue avec les nouvelles technologies et je ne l’ai plus laissée s’éteindre », a-t-il confié à la rédaction du magazine Ocean’s News.

Quand il découvre le logiciel Photoshop, ce qui était autrefois un passe-temps délaissé devient une passion pour ensuite tendre vers une profession à part entière. Pour être aujourd’hui ce dessinateur inégalé, le jeune artiste ne s’est pas reposé sur ses lauriers. Il a dû faire de nombreuses nuits blanches afin que le document par défaut sur Photoshop prenne les formes, les couleurs et soit empruntes des émotions qu’il a envie de communiquer. 

Jean-Pierre Azanledji réalisé le portrait de sa mère – Crédit : AZ

Sa première année en tant que dessinateur professionnel n’a pas été la plus facile. En effet, le jeune artiste avait du mal à convaincre puisque les dessins réalistes sur ordinateurs étaient un mythe pour le public non avisé. Il trouve néanmoins le moyen de se faire connaître, aimer et solliciter grâce aux réseaux sociaux. Depuis trois ans, il exerce mieux son art et en vit, même si ce n’est pas le travail le mieux payé. Ce qui accroche le plus dans les œuvres du dessinateur, c’est sûrement son originalité et son amour pour le travail bien fait. « Ma particularité, je pense, réside dans mes petites touches particulières, intrinsèques à moi-même que je laisse sur chaque réalisation. Cela peut être un sourire qui n’existait pas, une couleur bien choisie, une émotion subtilement exprimée, mais surtout la qualité du produit », a-t-il affirmé.

Lire aussi:  Les produits agricoles made in Togo feront leurs entrées sur les foires internationales

Transposer le réel sur du papier, ou un écran de préférence, tel est le leitmotiv, de Jean-Pierre Azanledji. Cependant…  RETROUVEZ LINTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE DANS LE 16E NUMÉRO DU MAGAZINE OCEAN’S NEWS A TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT.

Jean-Pierre Azanledji
Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]

Afficher plus

Par Paul AMEGNAGLO

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.