ActualitéEntrepreneuriatMode

Portrait : Mademoiselle Jan, un mariage des cultures africaine et japonaise

Connue à l’État civil sous le nom de Jeanne Messi, la Franco-Camerounaise Mademoiselle Jan est la créatrice de la marque de Kimonos : “Kiru’Mono”. La marque porte les valeurs du textile africain, un mariage des cultures africaine et japonaise. 

Véritable identité culture japonaise, le kimono n’est pas toujours très aisé à porter, surtout pour les étrangers. La designer veut donc en faire un vêtement mieux adapté à la vie de tous les jours. 

C’est avec cet objectif en tête qu’elle fonde en 2019 “Kiru’Mono”, une marque de kimonos entièrement conçus en pagne africain. La marque propose en plus, des trenchs et des manteaux. Les créations de Mademoiselle Jan donnent un sens nouveau au Kimonos, ce vêtement traditionnel japonnais, à l’ère de la mode universelle.

« C’est à l’occasion d’un voyage en Guadeloupe que m’est venue l’idée de me faire confectionner un kimono. Face à l’engouement suscité par le vêtement lors de mon trajet, j’ai décidé de créer ma marque », a confié la designer lors d’un entretien accordé à une chaîne locale. Kiru’mono a été fondée en France et a déjà suscité l’attention de plusieurs magazines de mode et d’une clientèle variée au Japon, en France et en Côte d’Ivoire. 

Mademoiselle Jan
By Mademoiselle Jan

Les différents retours positifs autour de la marque sont pour Mademoiselle Jan une satisfaction. Elle ambitionne d’inscrire Kiru’mono dans une mode atemporelle, travaille actuellement à enrichir sa marque avec de nouvelles collections de chemises, de pantalons et de jupes. Un pari presque réussi pour la créatrice qui aura réussi à allier kimono et textile africain.

Lire aussi:  Portrait : Joseph-Marie Ayissi Nga, le styliste camerounais qui porte l'Afrique dans ses habits !

Mademoiselle Jan mise sur les finitions de ses créations pour se différencier de la concurrence. Pour y arriver, elle collabore avec un atelier basé à Paris qui veille à la qualité des produits. Les différentes créations qui se veulent éthiques et durables, ont également pour particularité d’être confectionnées à la main.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 4]

Afficher plus

Par Ornelia Ami AGBELITSE

Rédactrice Web / Stagiaire chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page