ActualitéTech

Rwanda : 100 millions $ de la Banque mondiale pour l’accès au haut débit et aux services numériques 

Rwanda Digital Acceleration Project – La banque mondiale a annoncé le 1er décembre 2021, l’approbation d’un financement de 100 millions de dollars au Rwanda pour le développement de l’accès au haut débit et aux services numérique.

Ce financement accordé au gouvernement rwandais entre dans le cadre du Rwanda Digital Acceleration Project. Il s’agit d’un projet lancé l’année dernière. Il est piloté par l’Autorité rwandaise de la société de l’information (RISA). 

Rwanda Digital Acceleration Project vise à soutenir davantage les efforts de numérisation engagés par le pays depuis 2000 et accélérer sa transformation numérique pour en faire une économie fondée sur la connaissance, un pays à revenu intermédiaire supérieur d’ici 2035. C’est le deuxième investissement de l’AIIB au Rwanda et le premier co-financement de projets numériques de la Banque mondiale avec l’AIIB. L’argent octroyé servira à améliorer l’accès au haut débit et aux services numériques.

La somme totale accordée au Rwanda est le fruit d’un co-financement de la Banque mondiale à travers l’Association internationale de développement (IDA). C’est un organe interne qui aide au développement des pays pauvres par des subventions et des prêts à taux d’intérêt faible ou à zéro  et de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB) dont le Rwanda est un membre non régional.

Rolande Pryce, directrice nationale de la Banque mondiale pour le Rwanda, s’est exprimé à ce sujet. « Elargir l’accès et l’adoption du numérique, améliorer la prestation de services publics numériques et promouvoir l’innovation numérique sont essentiels pour la transformation numérique du Rwanda, qui peut à son tour contribuer à une solide reprise post-Covid-19 », a-t-elle déclaré. 

Pour Isabella Hayward, spécialiste du développement numérique à la Banque mondiale et chef de l’équipe de travail du projet, celui-ci  aidera le Rwanda à améliorer l’abordabilité des appareils et services numériques. Mais aussi, à combler les lacunes persistantes en matière de littératie numérique de base, afin d’augmenter la demande locale de services et de plates-formes numériques.  « Le projet soutiendra également les aspirations du gouvernement rwandais à fournir des services électroniques 24 heures sur 24, sans numéraire, sans papier et entièrement transactionnels. De gouvernement à gouvernement, de gouvernement à entreprise et de gouvernement à personne, à la fois au niveau du gouvernement central et au niveau sectoriel », a-t-elle affirmé.

Le nouveau projet aidera le gouvernement  Rwandais à étendre l’accès et l’adoption du numérique en dirigeant une série d’initiatives innovantes d’accès et d’inclusion numériques, notamment en soutenant 250 000 ménages dans l’acquisition d’appareils intelligents ainsi qu’en formant trois millions de personnes à la littératie numérique de base (avec pour cibles les filles et les femmes). 

Il soutiendra également l’innovation numérique en renforçant l’écosystème d’entrepreneuriat local, en développant la base de talents numériques du Rwanda et en aidant les entreprises technologiques à passer du démarrage à la croissance. Au moins 300 start-up numériques seront directement soutenues par le projet, en mettant l’accent sur celles appartenant à des femmes. 

RENAISSANCE, ELVIRA BIKOUA

Isabelle SODOKIN

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.