Entrepreneuriat

Portrait : Urbain Amoussou, le jeune fondateur de « AGAU Éditions »

Écrivain et entrepreneur, Urbain Amoussou est la tête pensante qui se cache derrière plusieurs projets dans son pays le Togo. Dans les quelques lignes qui vont suivre, nous en saurons un peu plus sur ce jeune fondateur de « AGAU Éditions. »

Urbain Amoussou l’entrepreneur

MAGAZINE OCEAN'S NEWS

Urbain Amoussou a fait ses études pré-universitaires dans plusieurs villes du Togo, Aného, Lomé, Kpalimé et Kara. Après son BAC, il a fait un Master en biotechnologies appliquées à Fès au Maroc.

Rentré au Togo en 2011, il se lance dans l’entrepreneuriat en co-fondant d’abord un laboratoire d’analyses biomédicales avant de créer fin 2012 ses startups Global Biotek dans la recherche et développement biologiques et VTech qui sera plus dans les technologies énergétiques. Fin 2013, il commence à se consacrer totalement à la création d’entreprise.

Ayant connu les difficultés d’être entrepreneur dans l’écosystème africain et les difficultés à trouver du soutien, Urbain Amoussou fonde en 2016 le Centre Urbain de Business et d’Entrepreneuriat-CUBE, dans l’optique  d’aider les plus innovants et intéressants projets des jeunes africains à la collecte de fonds.

« Je pense avoir lancé à l’époque au moins une trentaine de projets (sourire) et c’est à peine si aujourd’hui, six (6ans) plus tard, trois (3) sont encore debout. C’est toute cette expérience que je partage avec d’autres entrepreneurs au travers de notre structure d’accompagnement CUBE », a expliqué Urbain Amoussou à la rédaction du magazine Ocean’s News.

Aujourd’hui, le jeune entrepreneur travaille avec seize (16) collaborateurs directs sur plusieurs projets et en dépit de toutes les difficultés dont il est confronté dans ses différentes entreprises, il rêve  grand et ambitionne construire un  empire.  « Je pense que la plus grande des difficultés c’est le temps. J’ai des ambitions énormes et ce que j’essaie de construire c’est un empire et non juste une petite entreprise pour manger et cela demande énormément de temps  et de ressources », confie-t-il.

Lire aussi:  CAN 2021 : Claude Le Roy dévoile la liste des Éperviers pour la confrontation contre l'Égypte

La passion pour l’écriture

Urbain Amoussou a démarré officiellement sa vie d’écrivain en 2016, avec la publication d’un premier recueil  de nouvelles, ‘’Belle comme la femme d’autrui’’, aux Editions AWOUDY (Togo), qui sera suivi d’un recueil de poème, ‘’Divagations poétiques’’, et d’un roman, ‘’La chambre à fétiches en France’’.

Il a ensuite publié près d’une vingtaine de chefs-d’œuvre (nouvelles, romans, poésie, essais…) accessible sur www.agaueditions.com. Il a également participé  à l’écriture d’une anthologie  internationale avec OSIWA au Sénégal (soaning Africa).

En 2018, Urbain Amoussou lance officiellement la maison d’Edition AGAU Éditions afin de donner la parole aux jeunes écrivains. «  Je suis moi-même écrivain et je sais la difficulté qu’ont les jeunes écrivains africains à se faire publier et à se faire connaître et c’est l’un des objectifs d’AGAU Éditions. Nous y avons associé une plateforme numérique, www.bedibook.com qui nous permet aujourd’hui de faire connaitre et vendre nos livres sous format numérique dans plus de 30 pays en Afrique et aussi d’accepter des paiements internationaux et régionaux comme PlayPal, Orange Money, Flooz, Wari… », explique à nouveau Urbain Amoussou.

Pour l’auteur, l’écriture est plus une passion qu’un métier à laquelle il s’adonne quand il veut se changer les idées après une journée de travail fatigante. « Concernant l’écriture, c’est plus une passion qu’un travail. Je continuerai de le faire même si ça ne rapporte rien. J’écris pour vivre, comme dirait l’autre. J’écris pour m’exprimer, pour aimer, pour pleurer, pour me plaindre, pour changer le futur. Bref l’écriture c’est mon passe-temps favori… »

L’écriture un passe-temps favori et l’entrepreneuriat un secteur de prédilection pour Urbain Amoussou. Le jeune entrepreneur ne regrette en rien son orientation  vers le secteur entrepreneurial et si le choix était à refaire, il prendrait la même décision.

Lire aussi:  Togo : Color Run Lomé, une course colorée contre le cancer du sein

Il invite la jeunesse  africaine à se tourner vers l’entrepreneuriat, à être flexible, ouverte et à ne jamais cesser d’apprendre. Pour lui, l’entrepreneuriat, la réalisation de soi au travers de la voie de l’entrepreneuriat  doit être enseignée depuis la maternelle.

Tags
Afficher plus

Aimé APEDOH

Journaliste / Rédacteur Web

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer