ActualitéEntrepreneuriatPortrait

RDC : Ange Kayifa, briser le silence sur les violences faites aux femmes à travers l’art

Camerounaise de nationalité résidant en République Démocratique du Congo (RDC), Ange Kayifa est une jeune artiste révoltée contre les violences faites aux femmes. Victime autrefois de cette injustice, elle s’est engagée pour changer la donne et briser le silence derrière ce vice qui gangrène nos sociétés.

Ange Kayifa est une jeune artiste qui veut résoudre le problème des violences faites aux femmes dans le monde et surtout en Afrique. Elle souhaite être la porte-parole de toutes ces femmes qui n’ont pas de voix pour dénoncer ce mal. Et ceci, avec son savoir-faire dans le domaine de l’art. 

Pour Ange Kayifa, l’art est un canal qui lui permet de mieux ressortir ses peines, ses souffrances et ses douleurs. C’est aussi un moyen pour elle de s’exprimer librement, sans jugement et sans arrière-pensée. En outre, elle désigne l’art comme un pouvoir donné pour porter la voix haute sur les formes de violences faites aux femmes dans le monde. L’artiste camerounaise fait partie des lauréats du programme « Trames » qui permet à des artistes francophones de bénéficier d’une résidence à la Cité internationale des arts à Paris.

L’engagement d’Ange Kayifa pour résoudre le problème de violences faites aux femmes a trait à son vécu par le passé. Dans sa jeunesse, elle fut victime de violences physiques et psychologiques. Et après avoir subi une phase de vie caractérisée par la dépression et soldée par de nombreux échecs auprès des psychologues et organisation non gouvernementales, elle décide donc de s’engager et de combattre pour d’autres femmes.

Jeune femme autodidacte, Ange Kayifa s’est formée en art afin d’atteindre sa vision. Dans la vingtaine, elle est photographe, chanteuse, mannequin et designer. À travers ses œuvres et réalisations, l’artiste accompagne les femmes et jeunes filles victimes de violences et les aide à se relever et à se reconstruire. Ange Kayifa les aide également à aller vers la recherche de leur indépendance financière et éducative. 

Ses réalisations parlent uniquement de violences psychologiques et sexuelles faites aux femmes. L’objectif de l’artiste est de briser le silence sur ce mal et de montrer aux femmes ayant connu le même sort qu’elles peuvent se relever et se reconstruire.  « Quand on a subi des violences physiques et mentales, il y a tellement de truc qu’on prend sur soi. On commence à faire une thérapie, mais ce n’est jamais facile de se reconstruire, car le processus de guérison prend du temps. Le mieux c’est d’avoir le courage de pouvoir quitter la place de victime pour celle de survivante et c’est ce que je fais à travers l’art », confie Ange Kayifa.

Interview exclusive avec Kayi DOGBE, Présidente de l’Association Femmes Chrétiennes Unies dans l’Action

Par Estelle KETOGLO

Rédactrice Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *