fbpx
Style de vie

Bien-être : l’ananas et ses vertus nutritionnelles

L’ananas est un fruit tropical par excellence. Originaire d’Amérique du Sud, il se cuisine aussi bien dans les desserts que dans des plats sucrés-salés. Il fait partie de la famille des broméliacées. Riche en vitamines et minéraux, il apporte une multitude de bienfaits pour la santé.

L’ananas est riche en manganèse et en fibres. Il contient aussi de la bromélaine et favorise la circulation sanguine. C’est un fruit qui diminue également le risque des maladies cardio-vasculaires.

module GPS c'sur

Lors de sa récolte, l’ananas est composé d’une écorce épaisse dont la couleur va du vert au marron en passant par le rose et parfois le jaune. Cette écorce renferme une chair sucrée de couleur jaune. Il est surmonté d’une couronne de feuilles vertes. Un ananas pèse en moyenne 1,8kg. Riche en eau et en fibres, c’est un aliment de choix en période de perte de poids.

Pourquoi consommer l’ananas ?

La broméline est reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires, anti thrombotiques, antiplaquettaires et fibrinolytiques permettant de dissoudre les caillots sanguins. Certaines études ont montré que, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, la broméline, très présente dans l’ananas, pourrait s’avérer un traitement alternatif sécuritaire contre l’ostéoarthrite.

C

Les polyphénols et les flavonoïdes, des composés phénoliques présents dans les végétaux, possèdent des propriétés anti oxydantes. Ils peuvent contribuer à prévenir l’apparition de plusieurs maladies (cancers, maladies cardiovasculaires et diverses maladies chroniques) en neutralisant les radicaux libres du corps.

L’ananas frais et le jus d’ananas sont d’excellentes sources de manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres. L’ananas frais est une bonne source de vitamine C. La vitamine C possède des propriétés anti oxydantes et pourrait être en partie responsable des effets bénéfiques associés à une consommation élevée de fruits et légumes.

Lire aussi:  Bien-être : 03 astuces pour garder vos dents blanches

La vitamine C dans le sang contribue à diminuer l’oxydation et l’inflammation dans l’organisme, un effet protecteur contre l’apparition de certaines maladies dégénératives associées au vieillissement.

Ocean's News - Bien-être : l’ananas et ses vertus nutritionnelles

L’ananas (frais, en conserve ou en jus) est également une source de vitamine B1. Appelée aussi thiamine, la vitamine B1 fait partie d’une coenzyme nécessaire à la production d’énergie, principalement à partir des glucides que nous ingérons. Elle participe aussi à la transmission de l’influx nerveux et favorise une croissance normale.

C’est une source de vitamine B6. La vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Elle contribue également à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

L’ananas (frais, en conserve ou en jus) est une source de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres. L’ananas est un fruit aussi riche en fibres qui stimulent le transit intestinal. Ces fibres permettent de jouer sur la satiété.

Lire aussi:  Bien-être : comment gérer son stress ?

Bien choisir son ananas

Le parfum d’un ananas est un bon indicateur de son degré de maturité et de sa teneur en sucre : il devrait être plein et fruité, mais pas trop prononcé, signe probable d’un début de fermentation.

Ocean's News - Bien-être : l’ananas et ses vertus nutritionnelles

Par contre, la couleur de l’écorce n’est pas nécessairement un bon indice : un fruit à écorce verte peut être parfaitement mûr. À grosseur égale, choisissez les fruits les plus lourds, dont les feuilles sont fermes, fraîches et d’un beau vert foncé. Évitez ceux qui semblent vieux, desséchés, abîmés ou présentant des parties molles, ou encore ceux dont les feuilles sont brunes. Il est préférable d’éviter les fruits en conserve, boissons et jus lorsqu’ils renferment de grandes quantités de sucre ajouté.

Les différentes variétés d’ananas

Il existe plus d’une centaine de variétés d’ananas. Dans le commerce, on en retrouve généralement cinq variétés : Victoria, Queen, Caraïbe, Abacaxi et Cayenne. On différencie les différentes variétés par leur taille, la couleur de l’écorce et la saveur de leur chair.

Bien conserver

Au réfrigérateur : L’ananas peut se conserver 1 ou 2 jours à la température ambiante, mais il est préférable de le conserver au réfrigérateur (jusqu’à 4 ou 5 jours). On le met dans un sac de plastique perforé dans le bac à fruits et légumes. Pelé et coupé en morceaux, il se conservera quelques jours dans un contenant hermétique. On doit couvrir les morceaux d’eau.

Au congélateur : On le pèle, on enlève le cœur et on le coupe en morceaux ou on en fait une purée et on le met dans des sacs à congélation. Il est recommandé de ne pas le congeler pendant plus de 3 mois, au risque qu’il perde de sa saveur.

Lire aussi:  Bien-être : l’Aloe Vera à la rescousse !!!

Allergies

La consommation d’ananas provoque la libération d’histamine dans l’organisme. C’est aussi le cas chez d’autres aliments, dont la fraise et la tomate. Chez certaines personnes, cela peut provoquer l’apparition de réactions bénignes, comme l’urticaire. Il est important de noter que ces réactions ne sont pas des allergies, mais plutôt une intolérance alimentaire. L’arrêt de la consommation de l’aliment fait cesser les symptômes.

La réelle allergie à l’ananas est plutôt rare, quoique des cas aient été observés. Des réactions croisées sont aussi possibles avec le latex et le pollen. Les personnes allergiques à ces 2 composés peuvent démontrer une hypersensibilité à l’ananas (ainsi qu’à d’autres fruits, tels le kiwi et la banane), et vice-versa. Les personnes intolérantes ou allergiques à l’ananas doivent éviter la consommation du fruit, mais aussi, la prise de suppléments de broméline. Il est recommandé de consulter un allergologue afin de déterminer la cause des réactions à certains aliments ainsi que les précautions à prendre.

L’ananas est également cultivé pour sa richesse en broméline. En plus de ses usages thérapeutiques, cet enzyme possède de nombreux usages industriels allant de l’attendrissement des viandes au tannage des cuirs, en passant par la stabilisation des peintures au latex.

En outre, à partir des feuilles de certaines variétés sélectionnées à cette fin, on tire des fibres permettant de fabriquer du cordage, des filets, des paniers, ainsi que des papiers et textiles fins.

Consommons donc de l’ananas pour notre bien-être. À la prochaine pour un nouveau numéro. D’ici là, portez-vous bien !!

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 3 Average: 4.7]
actualité du COVID19 au togo
Tags
Afficher plus

Ornelia Ami AGBELITSE

Rédactrice Web / Stagiaire chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer