ActualitéInterview exclusiveNotre sélection

Interview : Israël Guébo, croire jusqu’au bout !

Depuis près de 15 ans, Israël Guébo travaille à former, à encadrer et à accompagner des médias dans leur développement aussi bien technique, éditorial, qu’au niveau de leur business modèle. Il forme, coache et accompagne des équipes, des hommes politiques, des institutions et organisations locales et internationales dans la structuration et la mise en œuvre opérationnelle de leur communication.

Israël Guébo est diplômé de Sciences Politiques à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) d’Abidjan et titulaire d’un Master en Journalisme obtenu à l’École Supérieure de Journalisme (ESJ Lille, 85e) en France. Auteur de trois livres : “La vie comme elle va” (2013), “Compagnie Caïman” (2016) & “Croire” (2021), il intègre en juin 2019, le conseil d’administration de l’École Supérieure de Journalisme de Lille. C’est le premier africain, à date à y siéger depuis la création de l’établissement en 1924.

L’homme de médias ivoirien était à Lomé, en novembre 2021. L’occasion pour moi de faire sa connaissance, en vrai. À la veille de son départ pour Abidjan, il m’a accordé un long entretien pour « Ocean’s News ». Trois (03) heures d’échanges en deux (02) temps. Un premier entre 12 heures et 14 heures dans le hall de l’hôtel 2 février de Lomé. Et, un second entre 18 heures et 19 heures, dans un taxi qui nous conduisait au Lycée Français de Lomé où il était attendu. Il fallait faire avec les contraintes de temps et un programme déjà bien chargé pour l’un comme pour l’autre. 

En cette fin de journée du 19 novembre 2021, Israël Guébo a répondu à mes questions. De son parcours d’Abidjan – Lille – Abidjan, en passant par la création de “E-voir” et le lancement de “Génération Innovante”, le Directeur de l’Institut Africain des Médias (IAM) partage avec nous le secret de sa réussite. Entretien exclusif !

M. Guébo bonjour. C’est un réel plaisir pour notre rédaction de vous avoir comme invité de ce dernier numéro du magazine Ocean’s News, version 2021. Alors, avant d’entrer dans le vif de cet entretien, présentez-vous avec vos propres mots à nos chers lecteurs.

Israël Guébo : Je suis juriste de formation, journaliste de profession et de formation, formateur, entrepreneur, homme de médias et de communication ivoirien. J’ai commencé à faire du droit, après le droit, je me suis orienté en journalisme qui était mon rêve d’enfance. Aujourd’hui, je dirige l’Institut Africain des Médias (IAM) qui est une école de journalisme basée à Abidjan et qui forme également à la communication. Je suis aussi consultant en communication pour diverses institutions locales et internationales, ainsi que formateur et expert médias.

Vous êtes connu aujourd’hui pour être le fondateur de l’un des plus grands instituts de média en Afrique. Parlez-nous de ce parcours qui vous a permis d’avoir cette réputation qui vous précède partout où vous vous rendez. 

Israël Guébo : Mon parcours est très long. J’ai un parcours segmenté, j’ai une partie journalistique, communicationnelle et entrepreneuriale. Je vais commencer par la partie journalistique. Comme je l’ai dit, je viens du droit et j’ai commencé à travailler en 2006 dans un journal qui s’appelle le Courrier d’Abidjan qui était basé à Abidjan. J’y ai travaillé comme stagiaire et au bout d’un an de travail, j’ai découvert en fait qu’on pouvait sur internet aussi partager ses articles, écrire sur des blogs. Donc en 2007, j’ai créé mon blog dénommé le Blog de Yoro, qui va s’orienter particulièrement sur les thématiques sociales proches de la population.

Il faut dire qu’en Côte d’Ivoire à cette époque-là, la presse était très compartimentée. Le pays lui-même était compartimenté. On avait une zone dite rebelle et une zone dite loyaliste et donc la presse suivait ces tendances-là et au milieu, l’information qui touche la population n’était pas couverte. Je me suis intéressé à ça, au quotidien des populations et mon blog a eu du succès. En 2008, j’ai eu le prix du meilleur blog francophone par la Deutch Welle en Allemagne. Après, j’ai eu le prix du meilleur blog de journaliste d’Afrique de l’Ouest à Dakar en 2009 (Prix Waxxal). En 2008, j’ai commencé à faire des piges pour la rédaction web de TV5 Monde et à différents médias en Côte d’Ivoire ainsi qu’à l’international. Et en 2009, j’ai intégré l’École Supérieure de Journalisme de Lille en France où j’ai fait deux (02) années d’études.

En 2011 je suis rentré en Côte d’Ivoire pour transmettre ce que j’ai reçu à mes jeunes frères passionnés de journalisme et communication. Après j’ai créé des médias. J’ai créé en 2013 une web radio dénommée “Classe FM”, la première webradio en Côte d’Ivoire. J’ai aussi créé un journal qui s’appelle “Africa Daily News”, un magazine en ligne, qui a d’ailleurs été désigné en 2016 comme “2e meilleure entreprise de presse numérique de Côte d’Ivoire”. Récemment, en 2020, à la faveur du Coronavirus, j’ai créé une webradio qui diffuse uniquement sur WhatsApp, “Wa FM”. Actuellement, je dirige un journal qui s’appelle “Abidjan Soir” qui diffuse chaque soir sur WhatsApp. Ça, c’est ma vie journalistique. Sur ma vie de communicateur ou de formateur, tout a commencé en 2010-2011. Je coordonnais… [

Interview avec Israel GUEBO, Directeur de l'Institut Africain des Médias

Aimé APEDOH

Directeur de Publication de Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *