ActualitéDossiersNotre sélection

Top 12 des métiers du digital les plus en vogue en Afrique

Quels sont les métiers du digital en vogue en Afrique ? Le monde de l’emploi évolue constamment. Avec l’avènement du numérique, plusieurs domaines porteurs d’emplois émergent. La venue du digital a donné naissance à de nouvelles perspectives. De nouveaux objectifs ont donc vu le jour dans les entreprises. Avec eux, de nouvelles façons de faire, de nouvelles compétences et donc, de nouveaux métiers qui se créent. 

Quels sont les métiers du digital en vogue en Afrique ?

Selon une étude co-publiée par la Société Financière Internationale (SFI) et le cabinet L.E.K Consulting, les compétences digitales devraient générer environ 230 millions d’emplois en Afrique subsaharienne d’ici à 2030. Le magazine Ocean’s News vous dresse une liste de douze métiers du digital en vogue en Afrique en cette ère du tout numérique.  

1. Community Manager 

En abrégé CM, le Community Manager est en premier sur cette liste des métiers du digital d’avenir en Afrique. Le CM a la charge d’animer, de faire accroître et de fédérer des communautés sur Internet pour le compte d’une société, d’une marque, d’une célébrité, d’une institution ou d’une collectivité territoriale. Le Community Manager crée régulièrement du contenu créatif, viral et reconnaissable sur les réseaux sociaux en vue de faire accroître la notoriété de l’entreprise ou de la personnalité publique, de maintenir une bonne e-réputation et d’échanger avec la communauté. Il est donc celui qui donne de la visibilité aux entreprises et aux marques au-delà de leur espace géographique afin de profiter des avantages incommensurables du web.

2. Gestionnaire de Réseaux sociaux SMM

Le Social Media Manager est un spécialiste de la gestion de l’image de marque d’une entreprise, d’une organisation ou d’une institution, sur l’ensemble des supports numériques, notamment Social Media. Il est responsable de la stratégie de présence Social Media, mais aussi de la e-réputation, du développement des communautés et des stratégies de contenus. 

Un Social Media Manager est avant tout un stratège numérique. Il donne des orientations aux Community Managers, sur les choix créatifs spécifiques au Social Média, pour produire les contenus dédiés. Il optimise la présence de la marque tout comme il est en charge de toute la veille numérique d’une entreprise.

3. Le Digital Brand Content Manager

Le Digital Brand Content Manager est chargé du contenu numérique. Il est donc responsable de tout contenu publié sur internet pour le compte d’une marque. Son rôle se positionne entre le Content Manager, le Community Manager et le Rédacteur Web. Pour populariser la marque, informer, convaincre les clients et créer de l’engagement, ce véritable stratège en marketing imagine, crée et diffuse des contenus (vidéos, articles de blog ou de presse, podcasts et posts sur les réseaux sociaux). Son travail s’articule autour de plusieurs points : définir les campagnes digitales innovantes, faire de l’Inbound marketing et veiller à l’e-réputation de l’entreprise…

Lire aussi:  Dossier : le Burkina Faso sur le qui-vive face au covid-19

4. Le rédacteur web

La rédaction web est également l’un des métiers du digital en vogue en Afrique actuellement. Le rédacteur Web produit du contenu textuel à forte valeur ajoutée pour le lecteur sur le support numérique. Il doit être doté d’une culture générale solide et d’une curiosité prononcée. Son orthographe et sa syntaxe doivent être irréprochables. Il devra également se plier à des conventions d’écritures relatives au web et aux exigences liées au référencement (SEO). La rédaction web demande de la créativité, de la rigueur, de la constance, mais surtout d’être très pointilleux. C’est pourquoi c’est à la fois un écrivain, un informaticien et un artiste.

5. Développeur Web 

Beaucoup demandé également, le développeur web fait partie des métiers du digital en vogue en Afrique. Le développeur web est un informaticien spécialisé dans la programmation ou expressément impliqué dans le développement des applications du World Wide Web ou des applications qui sont exécutées à partir d’un serveur web sur un navigateur web. 

Dans le secteur du web, c’est un métier qui a encore de beaux jours devant lui, car les bons développeurs web et/ou d’applications mobiles, sont de plus en plus prisés en Afrique comme ailleurs dans le monde du numérique.  C’est aujourd’hui plus qu’une évidence, aucune entreprise dans ce secteur du numérique ne peut évoluer ou innover sans développeur.  Les compétences en la matière se font pourtant rares et constituent un casse-tête pour les entreprises qui peinent à recruter pour ce métier. En conséquence, c’est le manque de bon développeur qui plombe l’activité de jeunes entrepreneurs startuper et de certaines entreprises d’innovation dans le digital ici en Afrique.

6. Développeur d’applications mobiles 

Un développeur d’applications mobiles assure la réalisation technique et le développement informatique d’applications pour mobiles, smartphones, tablettes. Il peut également avoir la mission d’optimiser des applications déjà créées ou d’adapter des sites Web au support mobile. Il a pour responsabilité de tenir compte des spécificités de l’affichage des applications sur les différents outils à travers deux possibilités qui s’offrent à lui : Adapter un site internet classique pour une application mobile ou créer une application mobile qui n’a pas de site internet existant.

7. Infographistes/Graphistes

Le métier d’infographiste est apparu suite au développement de logiciels informatiques perfectionnés de dessin et des techniques de numérisation d’images. L’infographie est le domaine de la création d’images numériques assistée par ordinateur. Le terme « infographie » désigne les graphismes produits par ordinateur. Le métier d’infographiste consiste à créer sur ordinateur différents supports pour la communication visuelle. C’est un allié sûr pour mettre en avant des informations, notamment techniques et d’en rendre le contenu plus énergique.

8. Web designer 

Le web designer est chargé de concevoir et de réaliser l’identité visuelle d’un site Internet. Il s’occupe de créer la maquette, de définir les outils de communication, et a en charge le design et le côté esthétique du site internet. Il intervient sur la définition du cahier des charges : arborescence, architecture et ergonomie du site, interactivité, élaboration de la charte graphique, scénarisation d’animations. 

Lire aussi:  FAFEL 2020 : retour sur un événement qui restera gravé dans les mémoires

Toutefois, il joue un rôle de conseiller, car il est le plus apte à diriger son interlocuteur vers la voie la plus pertinente. C’est aussi lui qui fait la part entre les souhaits extravagants du client et ce qui est plausible ou non. Pour ce faire, il peut, selon la dimension de la structure dans laquelle il travaille, collaborer avec une équipe marketing ou technique comprenant des Designers, des Graphistes ou même des Développeurs selon la technicité de sa mission.

9. Chargé de communication Digitale

La communication digitale est en train de bousculer toutes les entreprises pour se loger au cœur de leur stratégie. Internet, longtemps considéré par les communicants comme un nouvel outil venant s’ajouter à leur panoplie de moyens pour atteindre leurs cibles reste aujourd’hui leur allié privilégié.

Le/la Chargé.e de communication digitale veille à ce que l’image de l’entreprise sur le web reflète l’image de l’entreprise en offline. Il fait en sorte que les communications sur internet valorisent l’entreprise et soient en adéquation avec la stratégie globale. Il/elle est chargé.e de faire la promotion d’une entreprise et de ses produits, via tous les canaux de communication (newsletter, affichage, sur le site en lui-même…). Il/elle s’assure du maintien permanent d’une bonne image de l’entreprise.

 10. Webmarketeur

Le web marketeur a pour fonction d’augmenter le trafic et les ventes d’un site internet. Au carrefour de plusieurs compétences (web, marketing), le web marketeur élabore, adapte et met en place une stratégie de communication internet qui répond aux besoins et attentes de son entreprise. Il est aussi chargé d’analyser la clientèle du site dont il s’occupe, en mettant par exemple en place des outils de veille. Il développe la stratégie et les actions marketing, coordonne les partenariats du site, élabore une stratégie de référencement et met en ligne les catalogues ou les actions promotionnelles.

Le web marketeur doit également suivre l’audience du site et des actions de webmarketing. Cela nécessite l’élaboration des tableaux de bord, l’analyse de la mesure de l’audience, du traffic, le suivi des parcours clients et les taux de transformation…

 11. Référenceur Web 

Le référenceur web a pour objectif de positionner un site internet correctement dans les pages de résultats des moteurs de recherche tels que Google, Bing ou encore Yahoo. Il veille au bon référencement naturel (SEO) ou publicitaire / payant (SEA) d’une entreprise sur lesdits moteurs de recherche. Le référencement accroît l’audience d’un site et par conséquent, participe à l’acquisition de nouveaux visiteurs / clients. Le référenceur web est souvent rattaché au service webmarketing, marketing ou à l’équipe technique web. Il travaille en lien avec le Community Manager et le service marketing digital. Il peut également être amené à travailler en direct ou non avec des rédacteurs internes ou freelances.

Lire aussi:  Togo : la 13e édition du FILBLEU a mis le pied à l’étrier

C’est l’un des métiers du digital en vogue en Afrique quand on sait que les gens partagent plus de contenus qu’ils n’en créent. Il est pourtant évident que quand on parle du web, c’est le contenu de qualité qui intéresse le plus. Et c’est ce contenu que les moteurs de recherche valorisent.

 12. Gestionnaire de base de données/ Big Data

Le Gestionnaire de Base de Données (GBD) s’occupe principalement de créer, administrer, organiser et mettre à jour la base de données. Il veille à ce que les informations soient disponibles à tout moment afin que les collaborateurs des autres serveurs puissent les utiliser en temps voulu. Il fait évoluer la base de données en lui apportant des modifications et participe au choix de solutions méthodologiques et techniques qui vont être mises en place pour améliorer le traitement et la gestion des données. En perpétuel contact avec ses collaborateurs, il agit comme support technique lorsqu’il y a un souci.

Très en amont d’un projet, l’administrateur de bases de données peut conseiller la direction informatique dans la sélection d’un système de gestion de bases de données (notamment lors de projets importants de migrations ou de refonte). Il peut enfin réaliser lui-même des activités plus directement liées au contenu de la base de données : dédoublonnage, extraction, etc. En PME, la même personne peut effectuer l’administration système réseaux et données. Il peut également être en charge de la gestion des mises en production et de la mise en place des back-up.

Nous refermons le tour d’horizon des métiers du digital les plus en vogue en Afrique à l’heure actuelle. Nous tenons à vous rappeler que ces domaines ne sont pas les seuls qui recrutent le plus en Afrique, car il y a d’autres domaines qui se créent au fur et à mesure selon les besoins du marché de l’emploi. Plusieurs institutions l’affirment désormais, les compétences numériques seront au cœur de la prochaine révolution technologique que connaîtra le monde d’ici à quelques années. 

La « quatrième révolution industrielle » affectera tous les pays du monde, en modifiant profondément la structure actuelle de la demande en main d’œuvre. Nous espérons vivement que cette sélection des métiers du digital en vogue en Afrique vous seront d’une grande aide dans le choix de votre carrière pour les étudiants et pour ceux qui envisagent une reconversion dans les métiers du digital. 

Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *