ActualitéEntrepreneuriatNotre sélection

Découverte : “Iwaju”, la série d’animation “made in Africa” qui séduit Disney

Disney+, la plateforme américaine de vidéos à la demande, va proposer en 2022 la série d’animation Iwaju « avenir » en yoruba, du studio panafricain Kugali. L’annonce a été faite mi-décembre, lors du dernier Disney Investor Day, qui présente aux investisseurs les nouveaux contenus à venir.

Ça sera bientôt réel ! Une série « made in Africa » sera proposée en 2022 sur Disney+, la plateforme de vidéos à la demande du géant américain, aux côtés des grands classiques Disney et des chefs-d’œuvre du studio Pixar. Il s’agit de la série d’animation Iwaju, fondée par des Nigérians et des Ougandais. Créée par le studio panafricain Kugali, Iwaju prendra vie grâce à la collaboration à venir avec Disney. Selon les créateurs, la série situe l’action dans un Lagos futuriste et évoque des thèmes variés, de « l’innocence » à la « remise en question du statu quo ».

Tout commence en 2019 quand Jennifer Lee, la directrice de création de Walt Disney Animation Studios découvre l’existence de Kugali. Séduite par le tempérament de ses fondateurs à travers un reportage de nos confrères de la BBC, dans lequel Hamid Ibrahim, directeur artistique du studio, présente son travail. Il affirme alors fièrement que ses créations vont « botter les fesses de Disney ». Piquée de curiosité, Jennifer Lee prend contact quelques jours plus tard avec l’équipe du studio Kugali. « Nous lui avons expliqué ce que nous faisions et lui avons proposé des idées, et le “coup de pied” s’est finalement transformé en collaboration », raconte Hamid Ibrahim.

Lire aussi:  Afrique du Sud : Collins Khosa, battu à mort par des soldats pour avoir siroté une bière

Expérience et maturité pour propulser la série d’animation Iwaju

« Si Disney domine le secteur de l’animation aujourd’hui, ce n’est pas pour rien. C’est cette expérience et cette maturité qu’ils pourront apporter à la réalisation d’Iwaju », indique le directeur artistique de Kugali. Surtout, grâce à la diffusion de la série sur Disney+, le studio panafricain pourra profiter d’une audience à l’international. Et toucher par là même occasion les jeunes aspirants à l’animation partout sur le continent. Pour les fondateurs de Kugali, l’intérêt est donc de taille. 

« J’ai toujours rêvé d’être un développeur de jeux vidéo. Mais ce rêve était inatteignable pour la plupart des gens quand j’étais enfant »,  déplore Tolu Olowofoyeku, directeur technique au sein du studio. « Les nombreux succès de Kugali montrent aujourd’hui aux enfants africains et à leurs parents qu’il y a un avenir pour eux dans l’animation, les jeux ou la bande dessinée. Et ce, même si personne de leur entourage ne s’est lancé avant eux », a-t-il ajouté.

L’histoire derrière le studio Kugali, créateur d’Iwaju 

Kugali prend vie avec un rêve tout simple : faire exister aussi l’Afrique dans le futur. Hamid Ibrahim, Tolu Olowofoyeku et Fikayo Adeola, les trois amis derrière le projet en viennent à cet objectif à la suite d’un constat triste mais réel à l’époque. « Il n’y a jamais de Noirs dans la science-fiction, donc, par déduction, pas de Noirs dans le futur », se sont-ils souvenus dans l’élément vidéo de la BBC. Alors, quand ils créent Kugali, en 2017, l’objectif est clair : « raconter des histoires inspirées de la culture africaine, à l’aide de bandes dessinées, ou de réalité augmentée », disent-ils. Et le succès n’a pas tardé à suivre. 

Les albums afro-futuristes tels que Lake of Tears, Nani ou Mumu Juju séduisent une large communauté de fans. Et bientôt Disney. Pour Hamid Ibrahim, directeur artistique de l’équipe, c’est avant tout leur « imagination et un genre nouveau, l’afro-futurisme, d’une autre partie du monde » qui ont séduit la firme. Tolu Olowofoyeku penche plutôt pour l’attrait de la nouveauté, « d’histoires différentes de ce que les gens ont l’habitude de voir », « au-delà de la découverte culturelle ».

Des arguments différents mais qui ont  séduit les studios Disney. La collaboration est donc inédite pour une proposition de la série d’animation Iwaju sur la plateforme de vidéos à la demande du géant américain. Il est aussi important de rappeler que la firme américaine semble montrer depuis quelques années un intérêt grandissant pour les histoires du continent. Une bonne nouvelle pour les passionnés de l’animation sur le continent.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 4.5]

Aime APEDOH

Directeur de Publication de Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *