fbpx
EntrepreneuriatMode

Rokhaya NDIAYE : la panafricaine de la mode à Paris

La mode africaine a trouvé des ambassadeurs au parcours atypique. Avec GDUSTYL, Rokhaya NDIAYE, consultante en optimisation de l’expatriation des entreprises, ancienne collaboratrice dans un projet de la Banque Mondiale, a bâti son rêve depuis la France avec l’espoir de mieux servir les Diasporas et les artisans du continent africain.

Les femmes africaines sont des créatrices dans l’âme et entrepreneuses hors-pair. Et Rokhaya NDIAYE, s’inscrit dans cette lignée après avoir mis en place GDUSTYL : « Je n’ai jamais été salariée en France. Je suis arrivée dans ce pays à 38 ans après avoir été fonctionnaire et intervenante dans un projet de la Banque mondiale pendant quelques années au Sénégal. C’était une volonté depuis toujours de reprendre mes études », a-t-elle à Ocean’s News.

Si un seul mot devait décrire la philosophie de Rokhaya NDIAYE, ce serait « INDÉPENDANCE ». Un état d’esprit qu’elle a réussi à cultiver au sein de sa structure GDUSTYL en multipliant les déplacements dans toute la France pour faire découvrir les méandres d’un style qu’elle surnomme afro-moderne. Depuis Cinq ans déjà, elle se bat pour promouvoir son style et sa vision de l’artisanat africain.

Depuis son arrivée en France vers les années 2000 pour sa reprise d’études en Sciences sociales, elle cherche à donner corps à ses rêves : l’autonomie et l’indépendance financière des femmes africaines. Sa capacité à se réinventer et à s’adapter aux circonstances l’ont motivées à participer sans attendre à la lutte contre la pandémie internationale de la COVID-19. Elle confie en ce sens : « Dans la lutte contre la COVID-19, GDUSTYL a participé à la confection des masques pour la Ville de Paris en mettant en place une équipe d’une vingtaine de couturiers, tous d’origine migrante. Aussi, quelques entreprises nous ont fait confiance. Et une fois de plus, nous avons promu nos tissus Wax et notre savoir-faire au service de l’utilité publique ».

Une reconnaissance qui sied à cette battante à l’esprit perspicace. « Nos collections sont aussi des porte-étendards d’une vision du monde que nous défendons », indique-t-elle. Quand cette entrepreneuse parle d’une vision du monde, elle fait référence à cette coopération Sud-Nord. Plus qu’un engagement, c’est un mantra de vie. « Une fois, j’avais remarqué le talent d’une confectionneuse sénégalaise spécialisée dans les vêtements et les bijoux. Je l’ai conseillée en lui apportant un regard extérieur en rehaussant le niveau d’exigence. Et aujourd’hui, elle me remercie et c’est elle qui réalise certaines prestations pour GDUSTYL », explique-t-elle. C’est de cette manière qu’elle prend part à la co-émergence entre les deux rives de la méditerranée.

Lire aussi:  Togo : la styliste Aheba Koffi dévoile sa nouvelle collection ‘’Lovely Mother’’

Les communautés afro-descendantes à l’honneur

À la tête de GDUSTYL depuis 2014, Rokhaya NDIAYE connaît les forces et les axes d’améliorations de ses services. « Nos atouts sont dans l’originalité de nos produits et articles autant que dans la relation que nous développons avec notre clientèle sur les réseaux sociaux notamment et les showrooms ». Actuellement poursuit-elle, « nous développons une trentaine de gammes de produits avec une centaine de clients chaque mois qui achète la marque GDUSTYL. Nous avons plus de 50 motifs de tissus en stock, six gammes de bijoux et des accessoires à l’effigie des cultures africaines. Il y a un vrai engouement autour de nos produits notamment autour du wax et des tissus africains comme le Bogolan, les cotons teints… ».

Notre objectif est de « Faire perdurer la marque et son esprit, sa valeur culturelle se transmet de manière générationnelle. C’est pourquoi, j’insiste sur la formation des jeunes afin de leur donner le goût du savoir et du produit bien fini », explique Rokhaya NDIAYE qui se souvient d’où elle est partie. Avec GDUSTYL, c’est l’Afrique dans sa globalité qui est promue : « Notre souhait est d’avoir l’opportunité de participer aux Fashion Weeks car notre travail vise aussi à sensibiliser les consommateurs et les acteurs des modes africaines en ciblant toutes les générations. Nous avons mis plusieurs pays à l’honneur notamment Madagascar, le Mali, l’Afrique du Sud, le Burkina Faso, le Sénégal, la Mauritanie et d’autres encore », indique-t-elle.

Si GDUSTYL existe, c’est parce que la société est portée par une entrepreneuse rigoureuse et énergique. Réputée pour sa perspicacité et sa rigueur, Rokhaya NDIAYE porte aussi des valeurs très humanistes dans son management. « J’aime donner la chance aux jeunes. C’est pourquoi j’ai créé depuis 2013 une association APIMIG, qui avec 2 autres associations développent des coopératives éphémères pour des futurs créatrices et créateurs en France et peut-être au Sénégal. Ils sont une génération pour qui l’intégration économique est difficile dans un monde où les mutations s’accélèrent. Beaucoup sont ainsi sans horizon et j’aime leur redonner foi en l’avenir. Car, c’est avec eux que GDUSTYL pourra encore davantage perdurer dans le temps ». “Ensemble, osons l’excellence pour l’Afrique”.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 5]
Tags
Afficher plus

Par Rudy CASBI

Journaliste / Rédacteur Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer