Actualité

Sani Yaya brigue la présidence du Conseil des ministres de l’UMOA

Un autre défi a relevé pour Sani Yaya, le Ministre togolais de l’Économie et des Finances. Il a été nommé Président du Conseil des ministres de l’UMOA.

Le nouveau Président du Conseil des ministres de l’UMOA (Union monétaire ouest-africaine) succède au Ministre de l’Économie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni, pour un mandat de deux (02) ans. Sa nomination avait été validée par l’Institution le 30 mars 2020, à l’issue de la session ordinaire du Conseil des ministres de l’UMOA.

Ce Conseil assure la direction de l’Union monétaire, conformément à l’article 10 du Traité de l’UMOA. Chacun des États membres, à savoir le Bénin, le Burkina, la Côte-d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo est représenté au Conseil par deux ministres et n’y dispose que d’une voix exprimée par son ministre chargé des Finances.

Le Conseil choisit en son sein, à l’unanimité, l’un des ministres chargés des Finances de l’UMOA pour présider ses travaux pour un mandat de deux (02) ans. Ceci permet aux ministres chargés des Finances de l’UMOA de présider à tour de rôle le Conseil. Le président du Conseil des ministres de l’UMOA convoque et préside les réunions du Conseil. Il veille à la préparation des rapports et des propositions de décisions qui lui sont soumis et à la suite qui leur est donnée.

Même si cela est considéré comme une bonne nouvelle, il est important de préciser que le ministre togolais prend la tête du Conseil des ministres de l’UMOA à une période où l’Institution ne se porte pas bien, à cause de la pandémie de coronavirus. Mais aussi avec le processus de la monnaie unique et la réforme de la coopération monétaire entre l’UMOA et la France. 

Lire aussi:  Niger : la Banque mondiale va octroyer environ 2 milliards de dollars au pays

Le nouvel homme fort du Conseil des ministres de l’UMOA aura donc “du pain sur la planche”. Il a présidé, lundi 20 avril 2020, sa première réunion entièrement consacrée à la pandémie de Covid-19. Il était question de mettre des stratégies sur pied pour militer la propagation du virus dans l’Union.

C’est donc un mandat qui s’annonce chargé et un nouveau défi pour Sani Yaya qui a été porté récemment à la tête du Conseil des gouverneurs de la BIDC.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 5]

Aime APEDOH

Directeur de Publication de Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *