ActualitéNotre sélection

[ÉDITO] l’Eco, à quand la fin du feuilleton ?

Abidjan, le 21 décembre 2019, Emmanuel Macron et Alassane Ouattara créent la surprise générale et une certaine effervescence. Les deux hommes politiques annoncent la fin du franc CFA et son remplacement rapide par l’Eco. L’annonce qui a réveillé les tensions en Afrique de l’Ouest s’inscrivait dans le cadre d’une refonte des relations monétaires entre Paris et les huit pays de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). 

Fin du franc CFA – Près de deux ans après les déclarations des Présidents français et ivoiriens, l’adoption d’une monnaie unique en Afrique de l’Ouest fait toujours débat et le projet de loi portant modification du traité de l’UEMOA est toujours sur les tables des Parlements des pays membres, ainsi que sur celle du Parlement français. 

Aujourd’hui, la question qui est sur toutes les lèvres est de savoir si l’Eco sera un jour la monnaie unique de cette partie de l’Afrique qui regroupe près de 400 millions d’habitants. Une question à laquelle même les économistes impliqués dans ce processus ne sauraient répondre avec exactitude. Mais pourquoi le processus d’adoption de l’Eco bloque si depuis la nuit des temps, nos dirigeants ont toujours souhaité avoir une monnaie propre au continent ? Selon les coulisses de cette affaire, l’Eco serait une monnaie trop proche du franc CFA.

Dans le document qui présente tous les aspects du projet, l’Eco a un taux de change fixe avec l’Euro. Et malgré le départ des représentants de Paris des instances de la politique monétaire de la nouvelle devise, le statut de garant financier donne à la France le droit de nommer, en cas de crise, des représentants au sein du Conseil de politique monétaire de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest. Le Nigeria considère qu’il n’y a pratiquement aucune différence entre l’Eco de la zone UEMOA et le franc CFA actuel. 

Lire aussi:  Le WAN Show 2.0 : un super-concert de sensibilisation contre la Covid-19 avec Fally Ipupa, Youssou Ndour, Angélique Kidjo…

Cette confusion, les pays de la CEDEAO veulent la lever, d’autant plus que la monnaie unique des 15 pays d’Afrique de l’Ouest aura un taux de change flexible face à un panier de devises. Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, avait d’ailleurs évoqué au début de ce projet un risque de dislocation de la CEDEAO, en cas d’arrivée de l’Eco en remplacement du franc CFA par la zone UEMOA.  

Avec l’économiste togolais Kako NUBUKPO, “L’INVITE” de ce numéro du magazine Ocean’s News, nous sommes revenus sur le sujet et avons évoqué la tenue prochaine des Etats généraux de l’Eco dont l’un des objectifs est de rédiger et de présenter un rapport collectif intitulé « Du franc CFA à l’Eco : quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’Ouest ? » CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE MAGAZINE.

fin du franc CFA
Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Aime APEDOH

Directeur de Publication de Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *