ActualitéEntrepreneuriatPortrait

Portrait : Aryhel N’Guessan-Zekre, le barbecue, star des repas de fêtes

En créant Chez Aryhel, l’entrepreneur polyvalent, Aryhel N’Guessan-Zekre, s’étonne encore du succès de ses BBQ à Cocody où se trouve ses locaux, dont la renommée va au-delà même de la capitale ivoirienne. Il faut dire que le secteur est en plein “boom” à Abidjan. 

La livraison de repas à emporter connaît un vrai succès à Abidjan. Il est devenu très tendance de commander auprès d’un traiteur pour savourer un bon repas entre collègues, amis et en famille. Chaque jour, ce sont plusieurs milliers de repas qui seraient consommés par ce biais selon les professionnels du secteur. Et la cuisine-barbecue séduit. 

Aryhel N’Guessan-Zekre qui a fondé Chez Aryhel peut en témoigner. Spécialiste en BBQ & Rôtisserie, Pitmaster Aryhel « offre les services de traiteur sous plusieurs formules : plats prêts à emporter, livraison à Domicile, prestations », indique notre interlocuteur.

Une racine américaine

Il faut dire que le parcours de cet entrepreneur ne cesse d’étonner plus d’un. « Déjà aux États-Unis, ma belle-sœur Mariama m’invitait à créer un restaurant pendant mes études », se rappelle-t-il encore amusé.

Depuis Nancy, ville où il a étudié l’économie dans l’Est de la France, Aryhel N’Guessan-Zekre s’est essayé à la cuisine. Une passion dont il a poursuivi l’apprentissage durant son MBA dans le Delaware, en perfectionnant son apprentissage des techniques du barbecue américain. Et la recette est depuis inchangée. « C’est ainsi que j’ai débuté dans le barbecue, en testant la technique du feu directe. Avec ma femme, nous goûtions parfois les différents plats gargantuesques et excentriques outre-Atlantique… où le barbecue reste la spécialité yankee », confie Eryhel à Rudy CASBI, rédacteur à Ocean’s News. 

Lire aussi:  Music : la Saint-Valentin avec Naïda SAMBO

Après avoir travaillé pour la banque J.P Morgan, comme « Project coordinator in Investment Banking », ce jeune entrepreneur est rentré  en Côte-d’Ivoire où son instinct l’a guidé vers ce chemin. « Je savais que d’autres possibilités s’offraient à mon couple sur place, vu les potentialités », raconte le chef d’entreprise qui a poursuivi son apprentissage en étant expert en opération de microfinance chez Agrocred S.A. C’est à la suite de cette expérience qu’il a fait le grand saut entrepreneurial en 2016, avec son chef-cuisinier Frank Olivier Diai avec qui l’aventure a commencé.

Le rôti : star des fêtes ?  

Avant de créer son service traiteur, Aryhel N’Guessan-Zekre a été éleveur de porc, mais l’idée d’entreprendre et de cuisiner ont pris le dessus. « On ne peut seulement réussir que si l’on essaye. L’audace et la persévérance sont les bases de l’esprit d’entrepreneur que j’ai développé lors de mes années d’expérience aux USA », explique-t-il. 

La clé du succès repose sur une gestion accrue du feu et de sa température. C’est un processus de préparation combinant 3 voire 4 types de cuissons… De plus, l’originalité et le raffinement des saveurs se trouvent dans un mélange unique d’épices exotiques qui font voyager vos papilles. C’est en cela que les viandes smokedBBQ font parler d’elles.

Pour les fêtes de fin d’années 2020, l’Executive Director du service traiteur Chez Aryhel, réserve quelques surprises pour nos papilles. « La période de Noël et du 31 décembre pour un traiteur reste le summum, pour acter son savoir-faire et augmenter son chiffre d’affaires », indique-t-il. Pour cette fin d’année, Aryhel N’Guessan-Zekre prévoit une série de mets raffinés, des grosses pièces de rôtis de porcelet aromatisés à l’huile de coco ou encore le rôti d’Agneau au Cayenne, fourré au Riz Black et aux saucisses. 

Lire aussi:  Portrait : Michelle Ntalami l’ambassadrice du naturel au Kenya

Cette alchimie culinaire explique grandement les attentes exprimées. « Il arrive que des clients nous commandent des pièces pour 300 personnes voire davantage », se confie-t-il. Aryhel N’Guessan-Zekre rappelle que sa réussite est aussi liée à son esprit d’innovation, la perception de son produit par ses clients et surtout son instinct. « Je me fie toujours à mes instincts lorsque je concocte mes différents assaisonnements… c’est tout un Art le barbecue ». Si le maestro le dit, on ne peut que le croire. 

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]

Par Rudy CASBI

Journaliste / Rédacteur Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *