ActualitéEntrepreneuriatNotre sélection

Dossier : “Je M’engage pour l’Afrique”, un réseau qui donne la parole à la jeunesse Africaine

« Je M’engage pour l’Afrique » est une association apolitique à but non-lucratif basée à Paris. Elle se veut être une initiative de la jeunesse afro-optimiste. Le collectif rassemble déjà une quinzaine de jeunes avec trois valeurs essentielles : la décision de s’engager ensemble, une conviction profonde et une volonté commune d’agir.

Si l’Afrique peine à faire entendre sa voix, sa jeunesse est encore moins écoutée et prise en compte. Pourtant, le monde entier s’accorde pour dire que l’Afrique est le futur du monde. Mais dans les débats publics, quelle place donne-t-on à la jeunesse qui aura ce futur entre ses mains ? C’est fort de ce constat que la Togolaise Ileana Santos et la Marocaine Amina Zakhnouf ont joint leurs forces pour créer « Je M’engage pour l’Afrique » (JMA).

L’Afrique a aujourd’hui une jeunesse qui se démène sur tous les fronts. Que ce soit dans le domaine de la santé, de la culture, de la finance, de l’agriculture, de l’urbanisme, du numérique et de la formation, cette jeunesse ne ménage aucun effort. Toutefois, le regard extérieur porté sur l’Afrique se concentre plus sur les crises et sur tout ce qu’il peut avoir de négatif sur le continent. 

Des ambitions claires et réalistes…

Comme toute institution dans son genre, Je M’engage pour l’Afrique a des ambitions qui l’animent au quotidien. Celles-ci tournent essentiellement autour d’un objectif principal : tailler une place de choix à la jeunesse africaine dans les débats publics. L’association veut d’abord « fédérer les jeunesses africaines et les décideurs autour d’un état d’esprit commun : l’afro-optimisme ». Cela consiste à changer les paradigmes et à actualiser les narratifs autour du continent africain. JMA veut également qu’une porte d’entrée soit ouverte à la jeunesse dans les débats. En effet, les débats et les décisions publiques ne doivent pas exclure les jeunes puisqu’ils sont les premiers concernés par ce qui en ressort. 

Lire aussi:  Portrait : Shaffy Hagenimana, PDG de Holly Trust, un jeune entrepreneur Rwandais au sommet

Je M’engage pour l’Afrique, une mission porteuse d’avenir

« Je M’engage pour l’Afrique » est une initiative citoyenne. Sa mission directive est d’inclure le public dans les politiques publiques puisque celles-ci lui appartiennent. Aussi, abrite-t-elle en son sein un incubateur de politiques publiques afin de « participer activement à l’écriture d’une nouvelle page de l’histoire des relations entre l’Europe et l’Afrique. » 

En vue de l’intégration au débat public, JMA a créé un processus pragmatique qui est scindé en trois temps : l’incubation des idées, la plaidoirie des idées au grand jour, et au débat public et enfin l’accélération des initiatives d’afro-champions avec accompagnement les innovations de demain.

Deux fondatrices, une vision commune

Fondée en décembre 2020, « Je M’engage pour l’Afrique » est née de la force conjointe de la Togolaise Ileana Santos et de la Marocaine Amina Zakhnouf. Co-fondatrices de l’association, elles sont respectivement Lead Coordination et Lead Éditorial de l’incubateur. Avec Fathouma Sanogo, secrétaire générale et Lead Communication, elles forment le trio parfait pour mener à bien la mission qu’elles se sont confiées.

Je M'engage pour l'Afrique
Amina Zakhnouf, co-fondatrice de Je M’engage pour l’Afrique

La mission de JMA n’est pas de celles qui s’achèvent puisqu’elle s’inscrit dans un processus long et progressif. Mais, la mener à bien permettra aux jeunesses africaines de changer les rapports qu’entretiendront l’Afrique avec les autres continents dans un futur proche.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: Average: ]

Par Paul AMEGNAGLO

Rédacteur en chef Chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *