ActualitéEntrepreneuriat

Nigeria : Iroko TV va entrer à la Bourse de Londres

La plateforme de streaming nigériane Iroko TV prépare son entrée à la Bourse de Londres. Annoncée depuis 2019, la préparation de l’entrée en bourse va débuter cette année.

En quelques années, le cinéma africain a gagné en qualité et visibilité. Il attire désormais de nombreux acteurs de l’univers audiovisuel sur le plan mondial. Toutefois, les entreprises africaines dans le secteur peinent encore à monétiser les contenus de ce cinéma, surtout sur le continent. Pour solutionner ce problème de son côté, la plateforme de vidéo à la demande Iroko TV prévoit se lancer à la Bourse de Londres (LSE).

L’entreprise nigériane va donc lever entre 20 et 30 millions de dollars pour être valorisée entre 80 et 100 millions de dollars. Cette entrée en bourse se prépare depuis deux ans selon plusieurs sources. En effet, en octobre 2019, Jason Njoku, le PDG d’Iroko TV avait insinué que sa société allait être cotée en bourse soit à Londres, soit en Afrique. Cette introduction en bourse était prévue pour 2021, mais la Covid-19 a refréné la préparation qui devait se faire en 2020.

En 2020, Iroko TV avait prévu faire passer son revenu moyen par utilisateur (ARPU) sur le sol africain de 7 ou 8 $ à 20 ou 25 $. Entre janvier et avril 2020, les choses semblaient en place pour que la plateforme atteigne ses objectifs. Mais malencontreusement, les dépenses des consommateurs ont baissé au Nigeria et sur d’autres marchés africains. L’entreprise a alors connu une baisse de 70 % du nombre d’abonnements et, en mai, une partie du personnel a dû arrêter de travailler.

Lire aussi:  Coronavirus au Togo : 113, le numéro court pour le suivi des personnes en quarantaine

Mais à l’encontre des chiffres affichés par les marchés locaux de la plateforme, le nombre de ses abonnés internationaux a augmenté de 200 % et son ARPU s’est rapproché d’un niveau oscillant entre 25 et 30 dollars. Puis, en août, Jason Njoku a annoncé que l’entreprise licenciait 150 personnes. Il a également annoncé que l’Afrique devenait désormais un marché secondaire. Il explique cette décision par le fait que 80 % de ses revenus se faisaient en dehors du continent.

Visant désormais une capitalisation de 100 millions de dollars, la société a choisi de s’inscrire sur l’Alternative Investment Market (AIM), un sous marché du LSE conçu spécifiquement pour les sociétés à petite capitalisation.

Rappelons qu’Iroko TV est une plateforme Web qui fournit des films nigérians payants à la demande. C’est l’un des premiers sites Web de diffusion de films en ligne grand public en Afrique, donnant accès à plus de 5 000 titres de films de Nollywood. Iroko TV fait partie d’iROKO Partners, l’une des principales sociétés de divertissement en Afrique.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 4]

Par Paul AMEGNAGLO

Rédacteur en chef Chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *