Actualité

Le Togo veut renforcer la réglementation dans les installations chimiques

Débuté le mardi 09 février 2021, le ministère togolais de l’Environnement tient un atelier sur le renforcement de la réglementation dans les installations chimiques à haut risque.

L’atelier de deux jours a réuni les acteurs et experts du domaine. Il s’inscrit dans le cadre de la gestion des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC), en continuité avec l’initiative des Centres d’excellence de l’Union européenne qui appuient le pays depuis plusieurs années.

Il s’agira de fournir les outils nécessaires aux acteurs locaux, suite à une formation reçue par les experts nationaux, à Rabat au Maroc. À la fin, le but sera de définir les modalités d’implantation de certains types d’industrie, installations et entrepôts. D’un autre côté, il s’agira de mettre en place les plans d’urgence nécessaires, en cas d’incident de type NRBC. 

Le renforcement de la réglementation de ce secteur ambitionne également « de planifier l’urbanisation dans nos villes », précise Hon. NADJO N’ladon, ingénieur biologiste, membre de l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo), et un des experts-formateur. En effet « on ne doit plus installer une industrie qui a un caractère dangereux à proximité des populations », souligne-t-il.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 4]
Lire aussi:  Dossier : les stars de la musique africaine se lèvent contre le Coronavirus

Par Paul AMEGNAGLO

Rédacteur en chef Chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *