ActualitéNotre sélectionPortrait

Portrait : Rachel Keke Raissa, la femme de ménage ivoirienne au parlement de France

La Franco-Ivoirienne de 48 ans, Rachel Keke Raissa est arrivée en tête du second tour des législatives dans la 7e circonscription du Val-de-Marne, devant l’ex-ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Portrait. 

Née en 1974 dans la commune d’Abobo, au nord d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, Rachel Keke Raissa est issue d’une mère vendeuse de vêtements et d’un père conducteur d’autobus. Elle perd sa mère à l’âge de 12 ans. À ses 16 ans, elle commence par cumuler des petits travaux. Rachel a travaillé dans un salon de coiffure, elle a été caissière, aide à domicile pour personnes âgées, etc. Elle arrive en France à 26 ans, suite au coup d’État de décembre 1999 en Côte d’Ivoire. 

À son arrivée en France, elle commence par travailler dans le salon de coiffure de son oncle avant de commencer à travailler comme femme de chambre à l’hôtel Ibis Batignolles en avril 2003, employée par les sous-traitants successifs. Rachel Keke Raissa était à temps partiel, ses demandes pour passer à plein temps n’aboutissent qu’en 2017. Entre temps, elle fut naturalisée française en 2015 et devient gouvernante en 2019. 

De 2019 à 2021, elle a été la porte-parole des femmes lors des manifestations des femmes de chambres de l’hôtel Ibis Batignolles, majoritairement africaines.  Son salaire mensuel net passe de 1 300 à 1 700 euros grâce au succès de cette mobilisation. Rachel Keke Raissa rejoint le Parlement de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), organisation visant à rassembler personnalités, associatifs et citoyens de la société civile autour de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à l’élection présidentielle de 2022. Elle participe activement à la campagne et intervient à des réunions publiques au côté de députés insoumis.

Investie par son parti, elle se présente aux élections législatives de 2022 dans la septième circonscription du Val-de-Marne, où elle réside. Une circonscription historiquement à droite. Rachel Keke Raissa obtient, au premier tour des élections, 37,22 % des suffrages exprimés et termine en première position, en ballottage favorable, devant l’ancienne ministre des Sports du gouvernement Philippe II, Roxana Maracineanu (23,77 %). Elle est élue au second tour à 177, soit 50,30% des suffrages. Rachel est mariée à un musicien ivoirien et est mère de cinq enfants.

RENAISSANCE, ELVIRA BIKOUA

Isabelle SODOKIN

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.