ActualitéCoronavirus

Tanzanie : décès du président John Magufuli

Décès du président John Magufuli – Le Président tanzanien John Magufuli est mort à l’hôpital Emilio Mzena de Dar Es Salam. L’annonce a été faite par la vice-présidente Samia Suluhu Hassan le 17 mars 2021.

« C’est avec grand regret que je vous informe qu’aujourd’hui, le 17 mars 2021, à 18H, nous avons perdu notre courageux leader, le président de la Tanzanie, John Pombe Magufuli », a annoncé la vice-présidente à la télévision nationale. Elle confirme ainsi les rumeurs qui circulent dans le pays depuis quelques jours.

John Magufuli s’éteint suite à des problèmes cardiaques à l’hôpital Emilio Mzena selon la version officielle. Cependant, les rumeurs d’un décès dû à la Covid-19 vont bon train. En effet, le Président tanzanien n’a pas été vu en public depuis le 27 février 2021.

Réélu en octobre 2020 avec 84%, il fait sa première apparition publique en janvier 2021. Cette éventuelle mort de la Covid-19 serait ironique puisque le Chef d’État tanzanien a toujours nié l’existence du virus dans le pays. Ce déni de l’existence de la maladie a causé de nombreuses morts inexpliquées d’officiels tanzaniens. 

Un homme d‘action

Né le 29 octobre 1959, John Pombe Magufuli était le 5e président de la Tanzanie. Politicien et homme d’État, il était titulaire d’un doctorat en chimie obtenu à l’Université de Dar Es Salam. Il était partisan du Chama cha Mapinduzi (CCM), premier parti de Tanzanie. Entre 2010 et 2015, il occupa de nombreux portefeuilles ministériels. Pour avoir fait de son cheval de bataille, la construction de nouvelles routes, John Magufuli est surnommé « Tingatinga » (NDR : ‘le bulldozer’ en swahili).

Lire aussi:  Togo : reports d'échéance accordés aux entreprises et particuliers par les banques

Basant son programme électoral sur la « reconquête de la souveraineté économique face aux institutions financières internationales », John Magufuli succède le 29 octobre 2015 à Jakaya Kikwete. Dès le lendemain de son investiture, John Magufuli entame une vaste campagne de réduction des dépenses publiques. Afin de montrer l’exemple, il réduit considérablement son salaire mensuel de 15 000 à 4 000 dollars, faisant de lui l’un des présidents le moins rémunéré en Afrique.

Farouchement opposé à la corruption, il engagea son pays sur la voie du développement grâce à un vaste programme d’éducation et d’infrastructures. 

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 3]
Fin du Franc CFA en Afrique francophone

Par Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / [email protected]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *