PortraitSport

Portrait : Pape Diouf, l’étoffe de la grandeur sportive

Du Sénégal, en passant par la France pour finir au reste du football mondial mais surtout africain, Pape Diouf fait l’unanimité comme un homme précieux pour le monde du football. L’ancien président de l’Olympique de Marseille s’est éteint à l’âge de 68 ans des suites du coronavirus, le mardi 31 mars 2020.

Le monde du football vient de perdre un de ses valeureux hommes : Pape Diouf. Qui était-il ? Et quel a été son parcours ? La rédaction du magazine Ocean’s News vous propose un bref portrait de ce grand homme.

Des débuts modestes

Pape Diouf est né le 18 décembre 1951 à Achébé au Tchad où son père, militaire d’origine sénégalaise, était en poste. De son vrai nom Mababa Diouf, le jeune homme a grandi auprès de son oncle Jean-Pierre. Nous sommes en 1969, après une scolarité en Mauritanie et ensuite à Dakar, le jeune homme a posé ses valises à Marseille à 18 ans.

Pape Diouf, l’étoffe de la grandeur sportive, ancien président de l'Olympique de Marseille
Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille

Sa rencontre avec le journalisme

Pour son père qui a combattu pour la France, le jeune Diouf doit devenir militaire. Mais Pape Diouf nourrissait d’autres ambitions. En parallèle à ses études à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, il entre aux Postes, télégraphes et téléphones (PTT). Il lâche alors les études. Il fait la rencontre de Tony Salvatori, multiple champion de France et international de chasse sous-marine, employé comme lui des Postes, qui le fera entrer comme pigiste au journal “La Marseillaise”. Quelque temps après, Pape Diouf est engagé à plein temps avec pour mission de couvrir l’actualité du club français de l’Olympique de Marseille (OM).

Lire aussi:  Covid-19 au Togo : des médecins cubains pour appuyer le Togo dans la lutte

Le faiseur de star

Pape Diouf organise des jubilés de joueurs en Afrique. Il se rend alors compte qu’il peut devenir agent de joueurs. Il s’y lance en créant la société Mondiale Promotion. Il signe ses premiers joueurs que sont Joseph-Antoine Bell, le gardien camerounais, et Basile Boli, l’international français d’origine ivoirienne. Il signe par la suite les Français Marcel Desailly, Bernard Lama, Sylvain Armand, William Gallas, Grégory Coupet, Laurent Robert ou encore la légende ivoirienne Didier Drogba. Avant de quitter le monde des vivants, Il était l’agent du joueur français Samir Nasri depuis l’âge de 13 ans.

Premier et unique président noir d’un club européen

En 2004, Pape Diouf rejoint l’équipe dirigeante de l’OM en tant que manager général du club, chargé des affaires sportives. À l’automne 2004, il est désigné président du directoire de l’OM par le conseil de surveillance du club. Christophe Bouchet venait de partir. Le club est donc laissé entre les mains du savant triumvirat qu’il forme avec Vivian Corzani pour l’administratif et de Philippe Meurice pour les finances.

Pape Diouf, l’étoffe de la grandeur sportive, ancien président de l'Olympique de Marseille
Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille

En 2005, l’actionnaire majoritaire de l’Olympique de Marseille, Robert Louis-Dreyfus pèse dans la balance pour qu’il prenne les rênes du club en tant que président. Pour absentéisme répété au conseil de surveillance de l’OM et aussi des conflits avec le président de ce conseil, Vincent Labrune et Robert Louis-Dreyfus décident de licencier Pape Diouf le 17 juin 2009 après quatre ans à la tête u club français.

Pape Diouf était l’unique président noir d’un club européen évoluant en première division. Le travail abattu à la tête de l’OM a permis à ce dernier de remporter le titre de champion de France en 2010. Le club n’avait pas remporté de titre depuis 1993. En 2012, il a été élevé au rang de Chevalier de la Légion d’honneur.

Lire aussi:  Covid-19 en Égypte : obstruction à l'enterrement d'un médecin égyptien

Un grand homme s’en est allé

Pape Diouf a passé l’arme à gauche le 31 mars 2020 à Dakar. Malade du Covid-19, il attendait d’être évacué à Nice, en France pour une meilleure prise en charge mais a rendu le souffle avant de pouvoir quitter le territoire sénégalais.

Selon les traditions musulmanes, il a été inhumé le 1er avril 2020 au cimetière musulman de Yoff.

Au-delà des mots, l’Afrique et le monde du football essuient une grosse perte en la personne de Pape Diouf. L’homme laisse derrière lui une famille éplorée.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: Average: ]

Tags
Afficher plus

Par Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / contact@oceans-news.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.