ActualitéNotre sélectionPortrait

Portrait : Professeur Abawoé, étendard de l’humour au Togo

Pour la majorité des Togolais et surtout pour la jeune génération, il est incontestable, aujourd’hui, que Professeur Abawoé est la figure de l’univers humoristique au Togo. L’homme a réinventé le visage de l’humour togolais ces quatre dernières années. Il se définit comme un humoriste qui parle de lui, de la société et de l’actualité, un humoriste engagé ! À chaque spectacle, avant de monter sur scène, il crie fort, fait un signe de croix et se murmure : « Tu es le meilleur ».

Humoriste, comédien, présentateur, réalisateur, ambassadeur de la société Togocom…, Professeur Abawoé, de son vrai nom Baloonda B. Hervé Djessoa, est un touche-à-tout. Il est aujourd’hui une des personnalités préférées des Togolais, un comique à la fois provocateur, mélancolique et populaire. Et quand on lui demande de se présenter, il répond : « Je suis Professeur Abawoé et je suis humoriste. C’est tout non ? Ou bien d’ajouter quelque chose ? Ok, Sophie est mon ex ! » Vous l’avez compris, on ne peut dissocier Professeur Abawoé et l’humour. Il fait de l’humour d’observation avec un peu de sarcasme et de satire. « Je suis aussi très souvent dans l’autodérision qui marche parfois avec l’absurde », précise-t-il.

Les premiers pas à la télévision 

Rien ne le prédestinait pourtant à devenir le porte flambeau de l’humour togolais, lui qui a fait des études de droit des affaires et de Gestion des Ressources Humaines. Ses études auraient dû le mener à un poste d’avocat ou à un poste de responsable Ressources Humaines d’une société. Mais, pendant sa deuxième année à la Fac de droit, le jeune Hervé participe à un concours d’animation sur une radio de la capitale Togolaise (Radio Zéphyr). Il est lauréat et gagne un billet d’avion Cotonou – Paris – Cotonou. Pendant son troisième cycle, Professeur Abawoé fait le mariage avec l’univers journalistique. Il est sollicité, avec un groupe d’amis, par la Télévision Togolaise (TVT) pour produire et présenter un magazine.

Peu de temps après, il obtient une meilleure offre de la TV2 ce qui met un terme à son aventure au sein de la Télévision Togolaise. « L’aventure à la TVT ne dure pas longtemps puisque la TV2 nous avait contactés quelques mois plus tard et c’est comme ça que nous avons fait le choix du privé », explique Professeur Abawoé. Lui et ses amis posent alors leurs valises à la TV2 et lancent “Le monde du cinéma”. À côté de cette production, ils lancent pour la première fois “Le labo du rire” qui l’introduit dans le monde humoristique. Il y prend goût et lance ensuite la chronique “Abawoé” sur la Télévision Sportive (TLS), qui devient plus tard son nom de scène.

Dans cette chronique, il parle de football, de l’équipe nationale et du championnat national. « Avant et après chaque match ou chaque événement, je faisais une analyse humoristique. Ensuite j’ai étendu ma chronique à d’autres sujets et plus tard à tous les sujets », se rappelle celui qui est aujourd’hui un exemple de réussite pour beaucoup de jeunes qui veulent embrasser l’univers humoristique.

Professeur Abawoé – la naissance d’un “messie” 

Après quinze ans passés à la télé, Professeur Abawoé décide de se consacrer entièrement à sa carrière d’humoriste, quittant ainsi son poste de Directeur des programmes de TV2 alors qu’il venait même d’être nommé Rédacteur en chef. Le déclic vient surtout de sa rencontre avec Hyacinthe Atta, son actuel producteur et manager. Tous deux, ils se lancent des challenges de professionnalisme pour un métier qui n’est pas assez plébiscité au Togo. C’est ainsi qu’en 2018, Professeur Abawoé, encore peu connu du grand public, monte sur scène pour effectuer son premier « One-man-show ». Sur le podium de l’Institut français du Togo se présente un jeune à la fine silhouette. Micro en main, il présente son premier spectacle (Le togolais n’est pas laid) qui le fera connaître du grand public. Il convainc et marque d’une pierre blanche cette date du 07 avril 2018. Le succès est au rendez-vous. Dans la foulée, un deuxième – un troisième – un quatrième et un cinquième « One-man-show » suivent, sans oublier en 2019, le trophée du meilleur […….

RENAISSANCE, ELVIRA BIKOUA

Par Aimé APEDOH

Directeur de Publication de Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.