ActualitéEntrepreneuriatNotre sélectionPortrait

Portrait : Thandiwe Muriu brise les règles de la photographie

Férue de photographie depuis son enfance, Thandiwe Muriu fut inspirée par les images vues dans le magazine Vogue de sa sœur et se lance dans la photographie commerciale. Depuis, Muriu  sublime au travers de son art, la peau noire et les coiffures afro qui méritent d’être plus que jamais valorisés. Télécharger le 18e numéro du magazine Ocean’s News. 

Passionnée de photographie depuis ses 14 ans, Thandiwe Muriu est une jeune Kényane qui grandi dans une famille marquée par l’art avec une sœur styliste et une autre pianiste. Inspirée par des images vues dans la collection du magazine Vogue de sa sœur,  elle se forme en autodidacte, à « l’université de YouTube », ironise-t-elle. 

Elle se lance par la suite dans la photographie commerciale, un milieu dominé par les hommes dans son pays. « Je suis petite, j’ai l’air très jeune et souvent, les gens me rejetaient. J’arrive sur les plateaux et les gens parlaient à mon assistant qui est un homme en pensant qu’il était le photographe plutôt que moi », a-t-elle raconté à la BBC. « J’ai dû apprendre à être courageuse et audacieuse et à dire : Bonjour, c’est moi qui commande », renchérit-elle.

Alors qu’elle développait son art, Thandiwe Muriu a été aidée par un groupe de photographes qui innovaient dans le pays en tant que talents locaux. Elle a été encouragée par l’un d’entre eux, Osborne Macharia, à trouver son propre projet créatif en dehors du travail commercial, c’est ainsi qu’elle lance le projet “Camo” en 2015. Elle considère alors le projet “Camo” comme une réalisation particulièrement marquant une étape déterminante de sa démarche artistique.

Thandiwe Muriu

À l’image de ses concitoyennes, elle met en lumière la beauté naturelle des femmes auxquelles elle peut s’identifier. Ses compositions brossent une esthétique en lien avec les critères de beauté. Avec la photographie, Thandiwe Muriu renoue  avec le passé glorieux des empires africains en ayant recours au tissu, décliné en couleurs franches et vives enveloppant ses sujets d’une féminité noire. « Je pense qu’avec les premières images, il s’agissait de célébrer ces magnifiques tissus et cette culture dynamique dans laquelle je vis et que je vois tous les jours. Des modèles indispensables au lectorat africain au pays natal et issus de la diaspora trop souvent absente en une des magazines », explique Thandiwe Muriu.

Thandiwe Muriu

Aussi, elle sublime au travers de son art, la peau noire et les coiffures afro qui méritent d’être plus que jamais valorisés. Passionnée et déterminée, la photographe Kényane se donne pour défi de réaliser la photographie d’une couverture du magazine Vogue

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 4]
Lire aussi:  ‘’Lovely Mother’’, collection high top de la styliste togolaise Aheba KOFFI
Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *