Actualité

Virus Marburg : le Ghana confirme ses premiers cas

Depuis le dimanche 17 juillet 2022, le Ghana est en état d’alerte après la confirmation de deux cas du virus Marburg dans le pays. 

Selon un communiqué des autorités ghanéennes, dimanche 17 juillet 2022, deux cas du virus Marburg, une fièvre hémorragique presque aussi mortelle qu’Ebola, ont été confirmés au Ghana. Cette confirmation fait suite à des examens supplémentaires d’échantillons envoyés à l’institut Pasteur de Dakar.

« Pour les deux cas, nous avons identifié 63 contacts, et un seul a présenté des symptômes : il avait de la fièvre, des saignements dans les selles. Des échantillons ont été envoyés au laboratoire et se sont révélés négatifs. Pour contenir toute propagation du virus Marburg, nous intensifions nos efforts pour empêcher l’épidémie de s’étendre », a expliqué Franklin Asiedu Bekoe, directeur de la Santé publique du service de santé du Ghana, interrogé au cours d’une conférence en ligne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sur l’évolution de cette situation sanitaire.

Face à la détection de ces deux cas du virus, l’OMS a exprimé son inquiétude. Tout comme Ebola, Marburg est une fièvre hémorragique hautement contagieuse. Les cas survenus au Ghana constituent la deuxième détection du virus Marburg en Afrique de l’Ouest après la Guinée. Le Guinéen ayant contracté le virus est décédé au mois d’août 2021. Rappelons toutefois qu’aucun de ceux qui avaient été en contact avec le patient décédé n’a été contaminé.

RENAISSANCE, ELVIRA BIKOUA

Par Estelle KETOGLO

Rédactrice Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.