Actualité

Côte d’Ivoire : un cas confirmé de fièvre hémorragique Ebola à Abidjan

Les autorités sanitaires ivoiriennes ont annoncé, samedi 14 août 2021, la découverte d’un cas de fièvre hémorragique Ebola à Abidjan. 

De 2013 à 2016, l’Afrique de l’Ouest a connu une flambée de la maladie à virus Ebola qui avait touché entre autres le Liberia, la Sierra Leone, le Rwanda et la Guinée. Le 14 août 2021, la Côte d’Ivoire a confirmé son premier cas du virus à Ebola à Abidjan, chez une jeune fille de 18 ans qui a voyagé depuis la Guinée. 

C’est une première en Côte d’Ivoire. En effet, aucun cas d’Ebola n’avait été compté en Côte d’Ivoire depuis 1994, malgré l’épidémie foudroyante d’il y a sept ans. Ce cas de fièvre hémorragique Ebola à Abidjan est donc jugé préoccupante par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), bien qu’il s’agisse d’un cas importé et solitaire.

Le virus d’Ebola est un virus qui provoque une maladie dénommée « maladie à virus Ebola » « fièvre hémorragique ». Cette maladie est grave et souvent mortelle si elle n’est pas vite traitée. Il est vrai qu’aucun traitement disponible n’a pour l’instant fait ses preuves pour contrer la maladie à virus Ebola, malgré qu’il existe des traitements spécifiques aux symptômes. Toutefois, la disponibilité du vaccin anti-Ebola apporte le revers de la médaille au niveau traitement préventif. Ce qui permet d’ailleurs à la Côte d’Ivoire de mener une riposte assez innovante pour vaincre cette épidémie. 

À l’instar de la République Démocratique du Congo (RDC) et des autres pays qui ont été frappés par ce virus, la Côte d’Ivoire dispose à ce jour des doses de vaccin anti-Ebola et un programme de lutte contre le virus d’Ebola. « L’essentiel de l’expertise mondiale en matière de lutte contre la maladie à virus Ebola se trouve ici, sur le continent et la Côte d’Ivoire peut tirer parti de cette expérience pour accélérer la riposte », a déclaré Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Lire aussi:  Niger : la Banque mondiale va octroyer environ 2 milliards de dollars au pays

Il est à noter que la Guinée a connu une récente épidémie de ce virus depuis le début de cette année.

Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *