Actualité

Algérie : la militante Amira Bouraoui condamnée à un an ferme

La militante Amira Bouraoui a été condamnée dimanche 21 juin 2020 à un an de prison ferme par un tribunal algérien. Elle avait été interpellée à son domicile mercredi dernier.

Gynécologue et mère de deux enfants de 12 et 16 ans, Amira Bouraoui est l’une des principales figures de la contestation en Algérie. Elle a été reconnue coupable par la justice algérienne de six chefs d’accusation, dont offense au président de la République, incitation à violer le confinement en exposant directement la vie d’autrui ou son intégrité physique à un danger pendant la crise sanitaire et offense à l’islam.

La militante Amina Baraoui est également accusée de publication via les réseaux sociaux d’informations pouvant porter atteinte à l’unité nationale et susceptibles de porter atteinte à la sécurité ou à l’ordre public. Malgré tous ces chefs d’accusation, l’un de ses avocats a estimé que le dossier est vide et a promis de faire appel.

Amira Bouraoui est une militante active du « Hirak », le mouvement de contestation qui a poussé Abdelaziz Bouteflika à la démission en avril 2019.

Dani AKAKPO, Directrice Générale de la société TAAL-SA en couverture du magazine Ocean's News

Aurélie SANHOUIDI

Rédactrice Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

2 commentaires

  1. It is a pleasure for our editorial staff to read these writings. Knowing that the work we do is being followed and loved gives us motivation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.