fbpx
EntrepreneuriatPortrait

Portrait : Michelle Ntalami l’ambassadrice du naturel au Kenya

Michelle Ntalami est une jeune entrepreneure Kényane amoureuse du naturel. En 2015, un an après la mort de son père, elle fonde Marini Naturals, une entreprise qui s’occupe des soins capillaires pour les consommateurs africains.

Michelle Ntalami a obtenu un diplôme en design et communication à l’Université de Nairobi, puis a passé du temps en Italie où elle a obtenu une maîtrise en design d’intérieur de la Florence Design Academy en Italie.

module GPS c'sur

Sa rencontre avec le naturel

Michelle Ntalami découvre le monde du naturel à la suite d’une triste histoire : son père malade d’un cancer. Ce dernier ayant perdu tous ses cheveux à cause des traitements de chimiothérapie, Michelle décida de raser aussi les siens par solidarité. Par peur d’être diagnostiquée plus tard avec la même maladie, elle prend la sage décision de vivre plus sainement et naturellement afin de réduire ce risque.

Des mois plus tard, lorsque ses cheveux afro ont recommencé par pousser, elle décide d’arrêter tout traitement chimique et fit le choix d’utiliser les produits naturels de soins capillaires pour entretenir ses cheveux naturels afro. Mais malheureusement, ces produits n’étaient pas vraiment disponibles sur le marché kényan car les femmes kényanes préféraient lisser leurs cheveux avec les produits chimiques.

Michelle Ntalami et Marini Naturals

Obligée de commander ses produits aux États-Unis et en Europe à des prix exorbitants, Michelle Ntalami eu l’ingénieuse idée de commencer à fabriquer ses propres shampooings, revitalisants et autres produits. Elle démarre ses activités dans sa salle de bain, en utilisant des ingrédients tels que l’avocat, l’œuf, des extraits de romarin et d’aloe vera.

Michelle Ntalami
Michelle Ntalami

Pour tester la qualité de ses produits, elle les donne à des amis pour utilisation. « Quand je les ai donnés à des amis pour les tester, elles les ont simplement aimés et j’ai réalisé que la vente de produits capillaires naturels pouvait devenir une entreprise viable », a-t-elle expliqué.

C’est à partir de ce coup d’essai concluant que Michelle pris la décision de mettre sur pied Marini Naturals, une entreprise de soins capillaires pour les consommateurs africains qui voit le jour en 2015. Sur le terrain, elle s’est vite rendu compte de la difficulté qu’il y a à convaincre les femmes kényanes de renoncer aux lissages chimiques pour embrasser plutôt ses boucles naturelles. Elle se battait contre les idées reçues, a-t-elle dit. « La plupart des scientifiques cosmétiques ont affirmé que le marché africain n’était pas prêt pour les produits capillaires naturels, car la plupart des femmes africaines étaient encore convaincues que leurs cheveux naturels ne pouvaient pas être beaux », a expliqué Michelle.

Lire aussi:  RFI Challenge App Afrique 2019 : l'Ivoirien Kevin Sesse lauréat

Étant déterminée à changer les choses et à faire de Marini Naturals une référence, Michelle décide de faire quelques vidéos et de lancer une campagne sur YouTube. À l’aide de 30 mannequins, elle présente plus de 50 coiffures naturelles créées à partir des produits de l’entreprise. Ce fut un énorme succès pour elle car nombreuses sont ces personnes qui ont partagé ses vidéos sur les réseaux sociaux. Sa plateforme YouTube est devenue un élément très important de sa stratégie marketing.

Aujourd’hui, âgée de 35 ans, Michelle Ntalami est à la tête d’une entreprise qui vend 50 000 flacons et pots par mois dans 10 pays africains en plus de la Turquie et la France, ce qui porte le total à 12 pays.

La société est basée à Nairobi, la capitale du Kenya et pour Michelle, Marini Naturals est « Peut-être le cadeau que son père voulait lui laisser avant son départ (sa mort). »

Michelle Ntalami
Michelle Ntalami et son père Edward

Grâce à ses produits, plusieurs africains en commençant par les Kényanes renoncent déjà au lissage de leurs cheveux par les produits chimiques. Son objectif à présent est une expansion mondiale de Marini Naturals.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 5]
actualité du COVID19 au togo
Tags
Afficher plus

Ornelia Ami AGBELITSE

Rédactrice Web / Stagiaire chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer