Actualité

Togo : l’Association Précieux Trésor de Vie tend la main aux jeunes mères à travers le programme « Deuxième Chance »

Le programme « Deuxième Chance » a connu le lancement de sa phase pilote le mercredi 12 août 2020 au siège de la Maison TV5MONDE. Pensé par l’Association Précieux Trésor de Vie (APTV), le programme a pour objectif de conduire des jeunes mères, à travers différentes formations vers leur autonomie financière.

Nombreuses sont ces jeunes filles devenues mères trop tôt, par négligence, ignorance et dans certains cas, par viol. N’étant pas préparées à affronter cette situation, la plupart finissent par décrocher. Consciente de cet état de choses, l’APTV a mis en place le programme « Deuxième Chance » pour venir en aide à ces jeunes filles.

Qu’est-ce que c’est ?

Le programme « Deuxième Chance » comme son nom l’indique est conçu pour offrir un nouveau départ aux jeunes filles qui ont dû quitter les bancs de l’école ou de l’apprentissage après être tombées enceintes. Selon l’APTV, près de 7 000 jeunes filles scolarisées se retrouvent dans cette situation chaque année. Et seulement 4 %, soit environ 280 d’entre elles reprennent les chemins de l’école après l’accouchement.

Par ailleurs, près de 20 %, soit environ 1 400 de ces filles meurent à l’accouchement ou lors d’un avortement. Des vies qui auraient pu être sauvées si à la base, elles avaient reçu une éducation sexuelle adéquate. Fort de ce constat, l’APTV a mis sur pied le programme Deuxième Chance en vue de les accompagner tant dans leurs vies professionnelles que sexuelles.

En quoi consistera le programme Deuxième Chance ?

Deux étapes fondamentales constitueront le programme, d’une part, la phase de formation dénommée ‘‘école de deuxième chance’’ et d’autre part, celle d’accompagnement.

Lire aussi:  Nigeria : douze hommes arrêtés pour avoir violé une fille de 12 ans

La première phase couvrira la période de septembre à décembre 2020. Pendant ce laps de temps, les adhérentes au programme seront formées sur les thématiques du leadership féminin et de l’entrepreneuriat. Elles recevront également des formations pratiques en activités génératrices de revenus. Ces différentes formations leur permettront d’acquérir une bonne base pour l’atteinte d’une autonomie financière, mais aussi, de mieux se réinsérer sur le plan professionnel et social.

La seconde phase, qui sera celle d’accompagnement, se chargera de suivre individuellement les bénéficiaires selon leurs ambitions. À cet effet, chacune d’elles devra élaborer un projet professionnel portant sur son choix de formation initial.

Qui peut en bénéficier ?

Sont éligibles au programme les profils suivants :

  • Des jeunes dont l’âge est compris entre 16 et 30 ans,
  • Des jeunes filles mères déscolarisées ou sorties de l’apprentissage sans ressource,
  • Des jeunes filles ayant reçu une formation pratique mais ne l’exerçant pas pour raison de précarité,
  • Des jeunes garçons déscolarisés sans emploi et sans ressources mais ayant du potentiel.

Bien que le programme s’adresse à toute jeune fille en situation de déscolarisation après une grossesse, le but poursuivi n’est pas d’encourager ce phénomène. Pour veiller à cela, le programme accepte les jeunes mères sur la base de certains critères d’éligibilité.

Pour identifier ces jeunes, des groupes organisés, comme les chambres de métiers, les établissements scolaires, les comités de développement de Village et de quartier serviront de canaux de communication et de sensibilisation.

Comment se déroulera la phase pilote ?

Trente (30) jeunes filles, sélectionnées dans les communes de Golfe 5 et Agoe-Nyivé, sont bénéficiaires de cette phase pilote. Elles ont un âge compris entre 16 et 25 ans et ont connu un décrochage scolaire à cause d’une grossesse. De cet effet, elles sont devenues encore plus vulnérables à cause de la précarité dans laquelle elles vivent, puisqu’elles n’ont ni activité, ni personne pour les aider à se prendre en charge.

Lire aussi:  Les produits agricoles made in Togo feront leurs entrées sur les foires internationales

Le programme Deuxième Chance a été lancé avec le soutien du Service de Coopération et d’Actions Culturelles (SCAC) (Ambassade de France au Togo) et de VLISCO.

Le programme a pour ambition de couvrir l’entièreté du territoire togolais. Pour y arriver, l’APTV va se baser sur les résultats obtenus lors de cette phase pilote. Cela permettra d’analyser les problèmes rencontrés sur le terrain et de trouver des solutions pour y palier. « Le programme deuxième chance couvrira tout le territoire. Mais le projet pilote couvre deux communes à savoir, Agoè Niyivé 5 et Golfe 5, puisque c’est au cours de la phase pilote qu’on va voir les difficultés qui peuvent se présenter, ce qui n’a pas marché, ce qu’il faut corriger, et quand cela sera fait, nous saurons que nous maîtrisons les tenants et les aboutissants du projet », a expliqué Mme Essivi Mimi BOSSOU-SOEDEDJE, directrice de l’Association Précieux Trésor de Vie (APTV).

La cérémonie de lancement du programme s’est tenue au siège de la Maison TV5MONDE Adidogomé. Elle a enregistré la présence de nombreuses personnalités telles que le conseiller à l’ambassade de France, le Maire de la commune du golfe 5, la présidente de la chambre des métiers de la préfecture du golfe 5, le représentant du ministère de l’Action sociale et bien d’autres.

Deuxième Chance est un programme qui tombe à point nommé vu l’ampleur que prend le phénomène de décrochage des jeunes au Togo. S’il est mené à bon port, il soufflera un vent d’espoir sur cette partie de la jeunesse togolaise désespérée.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 5]

Tags
Afficher plus

Par Paul AMEGNAGLO

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.