ActualitéCoronavirus

Covid-19 au Gabon : une patrouille chargée de faire respecter le couvre-feu

Cela fait une semaine que le gouvernement Gabonais a décrété pour 15 jours, renouvelables, le confinement total de sa capitale, Libreville. Objectif : freiner la propagation du Covid-19 dans le pays. Les villes environnantes sont également concernées.

Comme plusieurs pays, le Gabon a  prononcé le confinement de Libreville et de ses environs pour deux semaines. Une mesure qui pourrait être prolongée si la situation l’impose. Même s’il est recommandé de rester chez soi, il est toujours possible, en cas d’urgence de sortir dans la journée. Chose impossible par contre entre 19h30 et 6 heures du matin.

Dans cet intervalle de temps, l’armée appelée au renfort des policiers et gendarmes ne tergiverse pas. Quasiment personne n’est toléré dans les rues. Exception faite pour les métiers essentiels. Pour ces métiers, un laissez-passer est délivré conjointement par les ministères de la Défense et de l’Intérieur. Tous les 200 mètres, il y a un contrôle. À chaque fois, policiers, gendarmes ou militaires exigent le laissez-passer. Ce qui rend la ville très calme.

« Vraiment, c’est comme si c’était une ville fantôme. Ça nous fait beaucoup peur ! On n’a pas le choix… On doit travailler parce qu’on a des familles à nourrir », », a confié un gardien à nos confrères de RFI.

Alors que la plupart des gouvernements ont pris des mesures d’accompagnement pour aider leurs populations à traverser cette phase de crise sanitaire, le Gabon reste mieux, s’indigne un citoyen, se confiant à nos confrères de RFI :  « Lorsqu’on nous demande d’être en confinement, on fait comment pour vivre ? L’État n’a pas accompagné les populations ».

Lire aussi:  Togo : l’Université de Lomé s'investit dans la lutte contre le Coronavirus au Togo

Marcel Libama, membre de la société civile du Gabon, dénonce des dérapages lors du coufre-feu : « Il est inadmissible que les Gabonais soient bastonnés, humiliés, embarqués dans des camions comme des sardines et transférés dans les postes de police et de gendarmerie. »

CONSULTEZ TOUS NOS ARTICLES SUR CORONAVIRUS

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: Average: ]

Tags
Afficher plus

Par Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / contact@oceans-news.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.