ActualitéCoronavirusEntrepreneuriatTech

Découverte : Memory Haven, une application conçue par trois adolescentes destinée aux personnes atteintes de démence

Un trio d’adolescentes soucieuses de la vie des personnes démentes, surtout en période de confinement, a développé une application (Memory Haven) visant à les distraire, les aider et rendre un peu plus agréable leur quotidien. L’application regorge d’une diversité de fonctionnalités, pour soulager ces personnes de leur mal.

Rachel, Joy et Margaret sont des jeunes filles irlandaises et nigérianes, respectivement âgées de 15 et 17 ans. Vivant en Irlande, un pays dont un grand nombre d’habitants souffre d’aliénation mentale (55000 personnes d’après la direction de la santé), elles ont donc inventé pour cette catégorie de personne Memory Haven, pour faciliter un tant soit peu leur vie.

L’idée d’une telle application a germée chez les adolescentes, lorsque la mère de leur mentor a rendu l’âme, des suites d’une démence. Touchées par l’incident, elles décident de mobiliser leurs connaissances, pour venir en aide à toute personne en situation de démence.

L’application Memory Haven est constituée de plusieurs principales fonctions : un bilan de santé, un portefeuille photo, une playlist, un rappel d’alerte, une fonction de prises de contacts, une fonction de jeux mémoire qui renforce les capacités cognitives des utilisateurs de façon ludique, une fonction tendre la main, qui permet aux personnes souffrantes de contacter leurs amis, leurs familles, les aides-soignants…

La touche d’originalité est que l’option musique fonctionne par reconnaissance faciale. Les musiques sont jouées selon l’humeur détectée de l’utilisateur. « Si l’utilisateur est triste, la fonction jouera une playlist pour lui égayer l’esprit », a expliqué l’une des développeuses à nos confrères de BBC Afrique. Il faut dire qu’elles ont pensé à tout, les jeunes amatrices de technologies.

Lire aussi:  Portrait : l’histoire du Dr Ncoza Dlova, première dermatologue noire diplômée de l’Université du KwaZulu-Natal

Le développement de Memory Haven n’a cependant pas été aisé. Le codage s’est avéré complexe, puis il était difficile pour les adolescentes de se retrouver pour travailler à trois en cette période de Covid-19. Mais elles y sont arrivées en travaillant ardemment chacune de son côté et en communiquant via WhatsApp.

Pour le jeune trio, l’objectif est que leur application soit connu à l’échelle mondiale, afin qu’elle puisse venir en aide au plus grand nombre de personnes. Les collaboratrices souhaitent également emmener les jeunes filles à s’intéresser comme elles aux STIM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques).

Déjà avant son lancement, l’application Memory Haven a reçu un prix, lors du Technovation World Summit, qui est à la fois un concours de technologie et un programme d’entrepreneuriat, récompensant les meilleures solutions proposées pour les problèmes sociaux des communautés.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 4]

Tags
Afficher plus

Par Emeline KUTOBLENA

Rédactrice Web / Stagiaire chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.