ActualitéEntrepreneuriatPortrait

Côte d’Ivoire : Jacques Olivier Koffi Nguessan fabrique du cuir avec des feuilles d’ananas

Issu d’une famille de paysans, Jacques Olivier Koffi Nguessan a vite compris que les déchets agricoles et ménagers  sont une mine d’or. À 23 ans, le jeune ivoirien est à la tête de TYEGRO-CI, une structure évoluant dans le domaine agricole, la transformation des déchets agricoles et dans l’innovation. 

Jacques Olivier Koffi Nguessan est né en 1997 à Boni-kouassikro, sous-préfecture de Bocanda, au centre Est de la Côte d’Ivoire. Il est né d’un père cultivateur et d’une mère ménagère. Déjà au lycée, son amour pour la nature l’a poussé à trouver des solutions pour redonner vie aux objets en les recyclant. Il transforme dans un premier temps en cuir des feuilles d’ananas.

En 2015, Il conçoit ensuite  à partir des peaux de banane du charbon bio et du carburant non polluant. « Ainsi, après recherches, j’ai réussi à transformer les feuilles d’ananas en cuir pour permettre aux animaux de vivre, et en 2015, j’ai réussi à transformer des peaux de bananes en charbon afin de permettre aux arbres de vivre », affirme-t-il. C’est ainsi qu’est né « The Yaletite Entreprise Group of Côte d’Ivoire » (TYEGRO-CI), une entreprise qui fait dans le domaine agricole, la transformation des déchets agricole et également dans l’innovation.

Après son  Bac, Jacques Olivier Koffi Nguessan s’inscrit en première année de licence professionnelle en sciences des Gestions des entreprises dans une université privée à Abidjan. Mais vue le succès de ses activités et les restrictions de son temps au profit de la gestion de son entreprise et son agenda très chargé, il décide d’y mettre une pause pour se concentrer sur son entreprise.     

Lire aussi:  Technologie : Eutelsat et Facebook en partenariat pour développer la connectivité en Afrique

À travers l’entreprise TYEGRO-CI, il traite et transforme les déchets agricoles et ménagers en charbon écologique. Son entreprise met sur le marché une fabrique assez spéciale : du cuir fait à base de peau d’ananas. Bien plus, elle produit aussi des céréales, des tubercules, des fruits et légumes bio.

TYEGRO-CI emploie 48 personnes en permanence et génère un chiffre d’affaires de 131 millions contre 13 millions de FCFA en 2017. Jacques Olivier Koffi Nguessan est également fondateur de la Yaletite entrepreneurship group CI, une organisation agricole impliquée dans la culture de produits.

L’entrepreneur ivoirien a à son actif plusieurs distinctions, notamment le prix du meilleur jeune businessman africain à Johannesburg en Afrique du Sud, une nomination parmi les trois meilleurs entrepreneurs ivoirien pour la présentation de la Côte d’Ivoire à HUB AFRICA à Casablanca au Maroc, le prix du troisième meilleur entrepreneur africain sponsorisé par la fondation Mastercard consécutivement en Afrique du Sud lors du gala annuel de l’organisation « The Anzisha Prize ».

Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Isabelle SODOKIN

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *