EntrepreneuriatPortraitTech

Portrait : Ibou Ndiaye, l’entrepreneur sénégalais aux multiples facettes

Les entreprises spécialisées dans le marketing digital poussent comme des champignons sur le continent et la diaspora n’est pas en marge de ce phénomène qui révolutionne les consciences au niveau des business.

Ibou Ndiaye, entrepreneur sénégalais basé à Grenoble dans les Alpes en France à l’origine de Senmarketing Digital a flairé le bon coup. « La transformation digitale est une révolution technologique. Elle a entraîné une évolution des usages et un vrai changement humain », indique-t-il. 

Le numérique change notre rapport à la consommation et les méthodes de prospections commerciales évoluent également à une vitesse vertigineuse notamment au Sénégal, pays dont le nombre de smartphones est plus important que le nombre d’habitants. Le marketing est l’un des secteurs les plus impactés par cette transformation digitale.

Diplômé de l’Ecole polytechnique de Clermont-Ferrand en France, Ibou Ndiaye a rapidement deviné sa destinée. « Je veux devenir un acteur du développement de mon pays », répétait cet entrepreneur sénégalais devant ses professeurs et camarades futurs ingénieurs. Mais entreprendre exige de solides compétences qui font souvent défaut auprès des jeunes entrepreneurs. « Un entrepreneur, lorsqu’il démarre un projet doit être polyvalent. Il s’occupe de la comptabilité mais aussi de l’aspect commercial ou encore de la gestion de la ressource humaine », explique Thibaud Launay – Business angels et fondateur de plusieurs entreprises sur le continent notamment en Guinée Conakry. 

« Il me fallait acquérir d’abord de l’expérience dans plusieurs firmes en France », explique Ibou Ndiaye. Sa carrière l’a emmené de la Creuse, petit territoire rural du centre de la France à Schneider Electric, en passant par Grenoble où il y a appris différents métiers. « J’ai démarré dans l’ingénierie en Recherche et Développement Eléctronique  puis j’ai poursuivi par l’aspect technico-commercial avant de devenir Chef de Projet dans l’industrialisation dans le domaine des produits électroniques », résume-t-il.

Lire aussi:  Portrait : Pierre Thiam, le Sénégalais qui présente autrement le fonio aux quatre coins du monde

L’entrepreneur aux multiples facettes

Senmarketing Digital est le fruit d’une longue réflexion. Pourrait-on dire presque qu’il s’agit d’une idée de business assez simple au regard de ces multiples références et compétences. « Créer une entreprise ne sert pas à exceller dans son art mais servir et répondre à des besoins précis », rétorque-t-il. Et un bon carnet d’adresses permet d’avoir un bon pied à l’étriller. Puis il n’y a pas mieux qu’un séjour sur sa terre natale pour dénicher de bonnes idées. « J’ai vu l’émergence du marketing avec une digitalisation des processus. Mais il nous fallait professionnaliser la qualité du service pour les entreprises locales, leur permettre d’avoir des bons outils pour mesurer l’attractivité de leurs entreprises sur le net », se remémore-t-il. 

De la définition d’un plan marketing digital en passant par la création et la maintenance d’un site web en passant par le référencement SEO, les outils à maîtriser sont nombreux pour développer les entreprises sur le net et les rendre visible aux yeux des consommateurs. Une maîtrise qui s’avère nécessaire au Sénégal dans un pays où la progression de la couverture numérique a augmenté de plus de 10% ces deux dernières années, selon une étude fournie par l’autorité de régulation du numérique dans le pays. 

« L’analyse et la valorisation des données à notre disposition, nous permettent de mieux connaître les potentiels acheteurs et leurs parcours repérables grâce à une expertise et une vieille technologique de pointe », indique l’entrepreneur sénégalais. 

Cependant, un long chemin reste à parcourir au Sénégal dans un secteur qui dépend fortement de la bonne tenue du marché des télécommunications et du numérique. Mais l’optimisme peut être de rigueur pour un marché évalué à 460 milliards de FCFA en 2019 avec un tiers des emplois formels du pays qui concernent ce secteur. Nous anticipons en pensant à conquérir d’autres marchés, grâce à l’innovation. Si le Sénégal est une première étape, Ibou Ndiaye souhaite élargir sa cible vers d’autres pays africain avec un accent mis sur l’e-commerce adapté à tous les budgets. 

Lire aussi:  Portrait : Rolande Aziaka, la femme qui donne une conscience à la télé

À ce rythme, si la progression des entreprises suit la montée en puissance du numérique, ce sont plusieurs milliers d’emplois qui peuvent être créés au Sénégal et dans tout le continent. 

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 4.5]

Tags
Afficher plus

Par Rudy CASBI

Journaliste / Rédacteur Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.