ActualitéInterview exclusive

Interview : Dr. Joël ANANI “Devenir Regional Director Africa de IFMSA est le fruit de nombreuses années de travail”

De nationalité togolaise, Docteur en Médecine et membre de l’Association des Etudiants en Médecine et en Pharmacie du Togo, le Dr. Joël ANANI est devenu depuis quelques semaines, le tout premier togolais et le premier francophone à briguer le poste de directeur régional de la Fédération internationale des associations d’étudiants en médecine (IFMSA).

Sa victoire aux élections du 6 août 2020 est une première dans l’histoire de la Fédération internationale des associations d’étudiants en médecine. Jamais depuis sa création en 1951, un francophone n’est parvenu à ce poste au sein de l’institution. Le Dr. Joël ANANI vient donc de mettre fin à 69 ans de  “malédiction” qui planait sur la tête des francophones au sein de cette fédération.   

Celui qui a fait ses armes au sein de l’Association des Etudiants en Médecine et en Pharmacie du Togo (AEMP-Togo) est qualifié par ses proches comme l’incarnation même de la perfection. 

Après sa prise officielle de fonction, la rédaction du magazine Ocean’s News est allée à sa rencontre pour en savoir plus sur son parcours, le secret de son ascension et ce qui implique sa nouvelle fonction au sein de la Fédération internationale des associations d’étudiants en médecine.

Ocean’s News : M. Joël ANANI bonjour ! Avant d’entrer dans le vif de notre entretien, veuillez-vous présenter à nos lecteurs et lectrices.

Dr. Joël ANANI : Je suis Joël ANANI, Dr en Médecine. Je suis un activiste des droits de l’homme, surtout du droit à la santé. J’ai passé beaucoup de temps à militer dans les associations depuis le lycée notamment dans Alternative Leadership Group au Togo qui est une association engagée dans le Leadership, la citoyenneté, la gouvernance et l’entrepreneuriat. Plus récemment j’ai été président de l’Association des Etudiants en Médecine et en Pharmacie du Togo ensuite Assistant au développement Afrique à la Fédération mondiale des Associations d’étudiants en Médecine puis depuis quelques jours, Directeur Régional de cette même fédération.

Ocean’s News : Devenir médecin a toujours été le rêve de beaucoup d’enfants. Mais cela reste juste un rêve car près de 90% choisissent une autre voie une fois adulte. Dans votre cas, quel a été le déclic vous faisant comprendre que c’est dans la médecine que vous allez écrire votre histoire ?

Dr. Joël ANANI : Beaucoup veulent devenir médecin sans faire le sacrifice qu’il faut. Et j’avoue que c’est parfois difficile de rester dans une formation de base pendant 8 ans pendant que tu vois tes camarades de lycée travailler et gagner leur vie après la Licence ou le Master. Seuls la passion, l’amour de sauver des vies et de contribuer au bonheur des autres ainsi que l’abnégation permettent d’avancer. 

Ocean’s News : Le 6 août dernier, à l’issue des élections pour briguer le poste de Regional Director Africa pour le compte de la Fédération internationale des associations d’étudiants en médecine (IFMSA), vous sortez victorieux. Parlez-nous de cette fédération et dites-nous comment vous avez accueilli cette nouvelle ?

Lire aussi:  Bien-être : 5 qualités essentielles à savoir sur la tomate

Dr. Joël ANANI : IFMSA est une fédération qui regroupe les associations des étudiants en médecine à travers le monde entier. Elle a été créée en 1951 après les problèmes de santé et d’éthique révélés par la deuxième guerre mondiale. Elle compte environ 1,3 millions de membres répartis dans 134 pays.

IFMSA rassemble les gens pour échanger, discuter et lancer des projets visant à créer un monde plus sain. Elle donne à ses membres les compétences et les ressources nécessaires pour devenir des leaders en matière de santé. Elle défend les questions urgentes qui comptent pour façonner le monde que nous voulons. Devenir Regional Director de cette grande fédération est pour moi tout simplement exceptionnelle et le fruit de nombreuses années de travail. 

Dr. Joël ANANI
Dr. Joël ANANI

Ocean’s News  : Cette victoire à faire de vous le premier francophone à être élu à ce poste. Vous ne trouvez pas la tâche trop lourde à supporter étant donné que c’est toute l’Afrique francophone qui a ses espoirs et ses regards fixés sur vous ?

Dr. Joël ANANI : La seule langue officielle de la fédération est l’Anglais, ce qui fait que beaucoup de francophones restent à l’écart de cette organisation. C’était tout juste exceptionnel d’arriver à ce poste. Nous sommes remplis d’ambitions et de volontés ; notre plan d’action et nos précédentes réalisations dans cette organisation qui nous ont valu d’être élu nous mettent en confiance par rapport à cette tâche. 

Ocean’s News : Êtes-vous conscient que votre mandat déterminera sans doute l’avenir des candidats de l’Afrique francophone au sein de cette organisation ?

Dr. Joël ANANI : Mon mandat permettra sans doute aux autres francophones de s’ouvrir plus sur cette organisation et aussi rassurera les anglophones sur la compétence des francophones à diriger cette fédération.

Ocean’s News : Plusieurs Togolais vous ont découvert avec cette victoire mais avant d’en arriver là, vous avez mené plusieurs actions au Togo. Notamment à l’époque où vous étiez à la tête de l’Association des Étudiants en Médecine et en Pharmacie du Togo (AEMP-Togo). Parlez-nous très brièvement de cette association et du rôle que vous y avez joué.

Dr. Joël ANANI : AEMP-Togo est l’association qui rassemble les étudiants en Médecine et Pharmacie des Universités de Lomé et de Kara. Cette association s’inscrit dans l’éducation sanitaire de la population, la promotion de la santé ainsi que la défense des intérêts des étudiants.

J’ai été pendant deux années Vice-Président aux affaires externes de l’AEMP-Togo puis pendant une année Président avant d’être appelé à des postes régionaux au niveau de la fédération mondiale. Ce temps passé à la tête de l’association nous a permis de continuer la consolidation de la structure de l’association, chose entamée déjà par les prédécesseurs que je salue ici. Nous avons pu nouer plusieurs partenariats qui nous ont permis de faire beaucoup de campagnes de sensibilisation sur la prévention de plusieurs maladies à travers toute l’étendue du territoire. Pendant notre mandat en tant que président, nous avons entre autres réussi à installer une bibliothèque à l’intérieur de la faculté des sciences de la santé de l’université de Lomé pour aider à mieux se documenter et ainsi contribuer à la qualité de leur formation.

Lire aussi:  Coronavirus : le gouvernement Togolais prend des mesures

Ocean’s News  : Certaines de vos connaissances vous qualifient d’être au-dessus de la mêlée. Quand on prend le temps de vous observer à la tâche, on a l’impression que pour vous, tout est un jeu. Tout ce que vous décidez de faire paraît si facile. Quel est votre secret ? 

Dr. Joël ANANI : Rires… Bien évidemment tout n’est pas que jeu. Tout est plutôt grâce, sacrifice, vision, travail et organisation. Mon parcours n’a pas toujours été rose. Il y a eu des moments très difficiles au point où j’ai voulu abandonner la médecine. Mais avec le soutien des proches et surtout la grâce de Dieu, on continue par avancer.

Ocean’s News : À présent dites-nous plus explicitement en quoi consistera votre tâche à ce poste de Regional Director tout au long de votre mandat ?

Dr. Joël ANANI : Le Regional Director est le « Pacemaker » de la région. Par sa vision il conduit la région et l’ensemble des étudiants en médecine vers un objectif donné. Nous voulons pour ce mandat renforcer les capacités et compétences des leaders des associations de chaque pays afin de les aider à avoir plus d’impact localement. Il s’agit de penser globalement pour agir localement. Nos populations doivent profiter de nos savoirs faire, de nos compétences. Nous nous assurerons que dans chaque pays, l’impact de la fédération soit visible.

Nous sommes convaincus que si nous valorisons notre héritage, si nous connectons nos génies entre eux (oui il y a un génie en chacun de nous) alors ensemble nous pouvons avoir plus d’impact et rendre l’Afrique plus forte. 

Ocean’s News : Vous faites partie de ces rares personnes qui, à travers des messages et posts sur les réseaux sociaux dénoncent l’état de fragilité du système de santé Togolais. Qu’est ce qui se cache derrière ces coups de gueules ?

Dr. Joël ANANI : Chacun de nous aspire à un mieux vivre. Se soigner convenablement peut devenir un parcours du combattant. Aucun système n’est parfait mais il est très important de dénoncer ce qui ne va pas et proposer des idées nouvelles pour améliorer le quotidien de nos concitoyens. 

Lire aussi:  L’UE octroie 24 millions d’euros à la Mauritanie

Ocean’s News : Tout le monde en parle, l’actualité de l’heure c’est la crise sanitaire du coronavirus. Vous, en tant que personnel du corps médical en contact avec les malades, quel est votre point de vue sur la situation au Togo ? Pensez-vous que la crise est bien gérée ou les autorités doivent mieux faire ? 

Dr. Joël ANANI : Beaucoup d’efforts sont faits du côté des autorités pour contenir cette crise due à un nouveau coronavirus. Les systèmes de santé du monde entier ont été mis à rude épreuve par ce nouveau virus. Nos systèmes de santé de nos pays à faible revenu n’étaient pas préparés à cette catastrophe. Nous espérons que chacun de nous tirera les conclusions de cette situation pour un renforcement de ce système de santé fragile face aux urgences sanitaires et catastrophes

Ocean’s News : Au regard de votre parcours et quelques-unes de vos interventions, on a l’impression qu’une carrière de politicien se dessine. Vous confirmez ?

Dr. Joël ANANI : Rires… Mon plus grand désir est de contribuer de façon efficace à l’amélioration du quotidien des concitoyens et d’apporter ma graine à la construction d’une Afrique plus forte.

Ocean’s News : Nous sommes quasiment à la fin de notre entrevue mais avant de terminer, dites-nous, pourrions-nous voir dans les dix à quinze ans à venir Joël ANANI en course pour la Présidentielle Togolaise ? 

Dr. Joël ANANI : Rires… À nos jours ce n’est pas encore dans le plan. Nous sommes disposés à apporter notre contribution pour l’amélioration du quotidien de nos populations à quelque niveau que ce soit.

Ocean’s News : Merci de nous avoir accordé votre temps malgré votre emploi du temps particulièrement chargé avec votre nouveau poste. Vous avez carte blanche pour clôturer.

Dr. Joël ANANI : Merci beaucoup à vous pour cette opportunité et pour le grand travail que vous abattez. J’aimerais dire à la jeunesse Togolaise et Africaine que tout est vraiment possible avec beaucoup de travail et d’organisation. Aujourd’hui c’est moi qui suis à ce poste mais demain cela peut être n’importe qui. Il y a encore quelques années je ne m’imaginais même pas cela, tellement je voyais le poste loin devant moi. Le rêve est permis et l’ambition ne coute rien. À nos autorités, je plaiderai pour un soutien des initiatives des jeunes qui sont le lendemain de notre pays. Merci !!!

Propos recueillis par Aimé Apedoh

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 3 Average: 5]

Tags
Afficher plus

Par Aimé APEDOH

Directeur de Publication de Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.