ActualitéNotre sélectionTech

Togo : l’ARCEP ouvre une procédure de sanction contre Canalbox

Dans un communiqué rendu public, vendredi 02 septembre 2022, l’Autorité togolaise de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) indique avoir ouvert une procédure de sanction contre Canalbox Togo. La marque sous laquelle est commercialisée la fibre optique à domicile du Groupe Vivendi Africa Togo (GVA Togo) risque une grosse amende.

C’est l’information marquante de cette fin de semaine. L’ARCEP, face à la mauvaise qualité du réseau internet délivré par le Groupe Vivendi Africa Togo ces dernières semaines, a lancé une procédure de sanction contre Canalbox Togo. La marque sous laquelle est commercialisée la fibre optique à domicile du Groupe Vivendi Africa Togo (GVA Togo) a connu également plusieurs dysfonctionnements signalés par les consommateurs.  

« L’ARCEP a ouvert une procédure de sanction à l’encontre de GVA Togo pour non-respect des obligations de permanence, disponibilité et continuité des services conformément aux articles 17 et 27.3 de son cahier des charges et également pour défaut de notification d’incidents en violation de la décision n°068/ARCEP/DG/21 du 11 mars 2021 susmentionnée », a indiqué l’autorité sur son portail officiel, vendredi 02 septembre 2022.

Canalbox qui est aujourd’hui le fournisseur d’accès numéro 1, en ce qui concerne l’internet fixe au Togo, est victime de sa mauvaise couverture de services ces dernières semaines. Dans le cadre de cette procédure de sanction contre Canalbox Togo, l’ARCEP pointe par ailleurs du doigt le fait que le Groupe Vivendi Africa Togo (GVA Togo) n’a pris aucune disposition pour prolonger les dates d’expiration des abonnements de ses clients. « De surcroit, GVA Togo ne prend aucune disposition pour prolonger automatiquement les dates d’expiration des abonnements du nombre de jours correspondant à la durée des indisponibilités », a précisé l’ARCEP.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a dans sa note, profité pour inviter tous les autres FAI, notamment Togo Telecom, Teolis S.A et Café Informatique à mettre en œuvre tous les moyens pour assurer la disponibilité de service ainsi que le respect des débits pour lesquels les consommateurs paient.

Nouvelle parution du bimestriel panafricain Ocean's News

Par Estelle KETOGLO

Rédactrice Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *