ActualitéLife Style

Santé : pourquoi faut-il se faire vacciner ?

Pourquoi se faire vacciner ?Dans le jargon médical, la vaccination est un geste simple et efficace qui contribue à la protection de l’Homme contre les maladies infectieuses très graves, transmissibles ou non. Dès le premier jour de vie d’une personne, cette dernière est soumise à bons nombres de vaccination afin d’augmenter au maximum sa charge immunitaire. Téléchargez le nouveau numéro du magazine Ocean’s News. 

La vaccination, qu’est-ce que c’est concrètement ?

Vacciner c’est l’action d’inoculer dans l’organisme d’une personne une substance d’origine microbienne pour l’immuniser contre une maladie. Le système immunitaire est donc ce système destiné à la défense de l’organisme humain contre les corps étrangers. En effet, l’organisme humain dispose en son sein des mécanismes de défenses naturelles. Le vaccin, une fois dans l’organisme utilisent ses défenses naturelles pour créer une résistance à des infections spécifiques et renforcer le système immunitaire. 

Pourquoi se faire vacciner ?

Les vaccins stimulent le système immunitaire pour créer des anticorps. Ce qui confère à l’organisme une protection préalable contre ces infections dangereuses. Pour ce faire, il s’agit le plus souvent du microbe atténué, inactivé ou tué qui est inoculé afin de produire des anticorps prêts à combattre facilement en cas d’exposition à la forme vivante du microbe. Ces microbes atténués, inactivés ou tués ne peuvent donc pas provoquer une infection comme le ferait le microbe vivant.

Comment ça marche ?

De nos jours, il existe différentes voies d’administration de vaccin. La plupart des vaccins sont administrés par injection, mais certains peuvent être pris par voie orale. Dès la naissance, le nouveau-né est soumis à un calendrier vaccinal qui doit être respecté afin de lui procurer une protection maximale. 

Lire aussi:  Le Togo reçoit son premier lot de vaccins de l'Initiative Covax

Certains de ces vaccins ont des rappels. Le but du rappel des vaccins est d’aider l’organisme à se souvenir des microbes afin d’être prêts en cas d’invasion de ces derniers. Durant les premières années du bébé, un calendrier vaccinal au nom de Programme Elargi de Vaccination (PEV) est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé. Dans ce calendrier, il existe des vaccins contre la tuberculose, la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche, le tétanos et la rougeole-oreillons-rubéole. 

Certains de ces vaccins ont des rappels qui se font à l’âge adulte. Il existe également des vaccins hors PEV, c’est-à-dire qui ne font pas partir du programme, mais qui sont aussi importants pour l’humain. Il s’agit des vaccins contre l’Hépatite B, la méningite, la fièvre jaune. Aussi, il faut noter que la couverture vaccinale d’un individu est plus ou moins dépendant de la région de résidence. 

En bref, il existe des vaccins destinés à certaines régions du monde en raison de la statue pandémique ou endémique des infections. À la semaine prochaine pour un nouveau numéro santé. 

Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *