ActualitéCoronavirus

Togo : deuxième jour de la FI2L 2020, le rendez-vous littéraire bat son plein

Lancée le mercredi 11 novembre 2020, la 4e édition de la Foire Internationale du Livre de Lomé (FI2L) bat son plein. Ce jeudi 12 novembre 2020 marquait le deuxième jour de l’évènement avec au programme, atelier, panel, et un café littéraire.

Le programme de la FI2L 2020 se déroule à merveille. Un atelier portant sur les bibliothèques numériques, un panel sur le thème « l’édition entre tradition et innovation » et un café littéraire ont été les principales activités du jour. 

Débattu par plusieurs panélistes, provenant des maisons d’éditions Ago Média, Éditions Awoudi et de l’agence littéraire ônoan, le thème « l’édition entre tradition et innovation » a suscité beaucoup de polémiques. Si les uns sont hostiles et réticents à l’innovation, les autres pensent qu’il faut revoir l’édition traditionnelle et migré davantage vers le digital.

Prenant le cas de Ago média, où il exerce, l’auteur Assem soutient que les éditeurs doivent plus s’intéresser au numérique, car il ne suffit pas d’exister, mais d’être référencé. Il souligne également que le livre numérique résout bon nombre de problèmes, notamment ceux relatifs aux coûts. Mettant  l’accent sur le fait que l’éditeur a l’obligation de faire de la veille informationnelle et concurrentielle, il conclut que sur le plan de la communication et du marketing, le digital facilite la promotion des œuvres. 

Pour l’éditeur Mawussé des Editions Awoudy, le digital peut facilement leurrer dans le domaine de l’édition. Il estime que les feedbacks recueillis sur la toile, par rapport à un livre numérique, ne sont pas toujours justes (likes ou commentaires d’appréciations alors que l’œuvre n’a pas réellement été lue). 

À ce propos, le jeune écrivain togolais Ayi Renaud Dossavi a mentionné que « les réseaux sociaux peuvent donner une image déformée du réel ». Il pense également que les compétences des auteurs en écritures sont réduites, à cause des possibilités et des facilités qu’offre le digital. Il reconnaît tout de même que la digitalisation de l’édition dispose de plusieurs avantages. Contrairement à l’édition classique où les textes peuvent être modifiés et réintégrés. 

« L’édition entre tradition innovation », c’est donc une thématique profonde à explorer, sur laquelle les avis resteront sans doute aussi divergents les uns que les autres. 

https://www.youtube.com/watch?v=nrxMgKiCbY0
Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *