Style de vie

Bien-être : Obésité et Surpoids ; que faire ?

L’Obésité et le Surpoids se définissent comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. Il y a toutefois une nette différence entre ces deux que nous allons découvrir dans ce numéro de Bien-être.

Le surpoids et l’obésité se calculent grâce à l’IMC (indice de masse corporelle) qui a pour formule de calcul : Poids (en kg) / Taille² (en m).

Différence entre Obésité et Surpoids

Le surpoids est l’état d’une personne présentant une corpulence considérée comme légèrement plus importante que la normale ou la moyenne dans une société donnée. Il peut être encore défini comme une surcharge pondérale par accumulation de masse grasse corporelle. Celle-ci correspond à l’ensemble de la graisse du corps ou du tissu adipeux. On parle de surpoids lorsque l’IMC est compris entre 25 et 29,9.

L’Obésité par contre est évoquée lorsque l’IMC (indice de masse corporelle) d’une personne va au-delà de 29,9. Il n’y a pas qu’une obésité ! En effet, il existe 3 grades pour qualifier l’obésité :

  • Modérée, la moins « grave », qui se traduit par un IMC compris entre 30 et 34,9 kg/m² ;
  • Sévère qui se traduit par un IMC entre 35 et 39,9 kg/m² ;
  • Morbide ou massive, la plus « grave », qui se traduit par un IMC supérieur à 40kg/m².

De plus, la répartition des graisses va également participer à définir l’obésité :

  • Si la graisse est localisée au niveau abdominal, on parle d’une obésité androïde ;
  • Si la graisse est stockée au niveau de la partie inférieure du corps, on parle d’obésité génoïde.

Quelle prise en charge pour quelle obésité ?

Lire aussi:  Bien-être : 5 astuces pour prendre soin de vos ongles

Quel que soit le grade de l’obésité, les risques de diabète, d’hypertension ou de cancers existent. Et c’est la double peine : plus le grade d’obésité est élevé, plus les risquent le sont. Il est donc vivement recommandé de perdre du poids, quelle que soit votre obésité. Au stade de l’obésité morbide, la vie de la personne est en danger. Ainsi, l’espérance de vie diminue de 2 à 5 ans en moyenne. Une chirurgie bariatrique peut être envisagée, tout comme au stade d’obésité sévère.

L’indice de masse corporelle (IMC) n’est pas le seul critère pris en compte pour prétendre à une chirurgie bariatrique. Il en existe d’autres, parmi lesquelles on retrouve l’existence de co-morbidités associées : MCV, HTA, troubles respiratoires sévères, désordres métaboliques…et en deuxième intention après un échec d’un traitement médical, diététique, nutritionnel et psychologique.

Quels sont les causes de l’obésité et du surpoids ?

La cause fondamentale de l’obésité et du surpoids est un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et dépensées. En effet, un déséquilibre entre les apports énergétiques et les dépenses énergétiques sur le long terme, aboutit à une prise de poids progressive. Au niveau mondial, il a été constaté : une augmentation de la consommation des aliments très caloriques riches en lipides et un manque d’activité physique.

Mais l’alimentation n’est pas la seule cause. On retrouve aussi dans les causes possibles les antécédents familiaux, l’hérédité ; certains médicaments ; le stress et la dépression ou autres troubles psychologiques ; les carences en sommeil. Certains facteurs génétiques aussi sont en causes, l’organisme de certaines personnes stockent beaucoup plus les graisses que la normale.

Lire aussi:  Bien-être : tout savoir sur l’ulcère gastro-duodénal en six questions

Les conséquences de l’obésité et du surpoids pour la santé

La hausse de l’IMC est un facteur de risque majeur pour certaines maladies chroniques comme : Les maladies cardiovasculaires, notamment les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ; le diabète ; les troubles musculo-squelettiques, en particulier l’arthrose.

Certains cancers comme : l’endomètre, cancer du sein, des ovaires, de la prostate, du foie, de la vésicule biliaire, du rein et du colon. Le surpoids cause aussi par moment des troubles respiratoires comme l’apnée du sommeil.

On associe à l’obésité de l’enfant un risque accru d’obésité, de décès prématuré et d’incapacité à l’âge adulte. Mais en plus de ces risques, l’enfant obèse peut avoir des difficultés respiratoires, un risque accru de fractures, une hypertension artérielle, une apparition des premiers signes de maladies cardiovasculaires et des problèmes psychologiques.

Que faire en cas d’obésité et de surpoids ?

Vous pourrez éviter l’obésité et le surpoids ainsi que les maladies non transmissibles qui y sont associées.

Au plan individuel, vous pourrez :

  • Limiter l’apport énergétique provenant de la consommation des lipides totaux et de sucres ;
  • Consommer davantage des fruits, des légumes, légumineuses, des céréales complètes et de la noix ;
  • Avoir une activité physique quotidienne.

L’industrie agro-alimentaire peut également jouer un rôle important :

  • En réduisant la teneur en graisse, en sucre et en sel des aliments préparés ;
  • En proposant à tous les consommateurs des produits sains et nutritifs à prix abordable ;
  • En limitant la vente des aliments riches en lipides, en sucre et en sel.

Pour des conseils adaptés aux habitudes de vie permettant une perte de poids modéré, consultez un médecin nutritionniste ou un diététicien. Nous espérons que nos conseils vous seront utiles.

Source : Le quotidien du patient

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 3]

Tags
Afficher plus

Par Ornelia Ami AGBELITSE

Rédactrice Web / Stagiaire chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.