ActualitéDossiersEntrepreneuriatNotre sélectionTech

Dossier : classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022

Une start-up est une jeune entreprise innovante, dynamique et qui croît rapidement. Elles sont nombreuses ces start-ups africaines à émerger malgré un climat peu favorable aux affaires sur le continent. Dans ce dossier, le magazine Ocean’s News vous dévoile le classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022.

L’Afrique est un continent d’innovation, elle se distingue par le dynamisme de sa jeune population qui propose des idées innovantes. Du domaine de la santé à l’éducation en passant par l’agriculture, les technologies, la finance et les transports, ces start-up émergentes répondent aux besoins concrets des africains. 

Malgré un climat peu favorable aux affaires sur le continent, ces start-up africaines font de leur mieux pour sortir du lot, avec une forte dominance de l’Egypte. Voici pour vous notre classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022. 

Classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022

1. Thndr (Egypte)

Thndr est une start-up égyptienne lancée en 2020. Elle fait dans l’investtech et a développé une plateforme qui permet d’investir facilement dans des actions, des obligations et des fonds, sans commission. Après avoir levé des fonds de pré-amorçage en 2019, la start-up est rentrée dans le lot Y Combinator Summer 2020 et a obtenu la première licence de courtage accordée par l’autorité de réglementation financière égyptienne. Thndr est à la tête de ce classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022.

2. Onboard (Tunisie)

Au deuxième rang de notre classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022 on a la start-up tunisienne Onboard. Elle propose une plateforme « SaaS » qui transforme la gestion de l’expérience client pour les fournisseurs de matériel avec des manuels 3D. En mai 2020, Onboard a été sélectionné pour le programme d’accélérateur Flat6Labs Tunis, avec un financement à hauteur de 65000 $ US – suivi d’un financement supplémentaire de 175 000 $ US de Kepple Africa Ventures.

3. Ordera (Egypte)

Ordera est une start-up égyptienne de livraison de nourriture qui a démarré ses activités en 2019. Elle a été classée parmi les 20 entreprises pour le programme d’accélérateur, basé en Arabie Saoudite géré par 500 start-ups et Misk Innovation. En 2020, l’entreprise a annoncé un financement pour élargir son équipe et se lancer dans d’autres. Ordera a assisté à une augmentation du nombre d’utilisateurs et des commandes, ainsi que du nombre de restaurants sur sa plateforme depuis la pandémie de la Covid-19. Pas donc étonnant qu’elle occupe la 3e place de notre classement des 10 meilleures start-ups africaine en 2022.

4. MarketForce (Kénya)

Lancée en 2018, MarketForce est une start-up kényane de technologie de détail. Elle figure parmi les 11 start-ups sélectionnées aux Africa Start-up Summit, propulsé par Disrupt Africa. En mai 2020, MarketForce a levé 350 000 $ US en financement de démarrage. Elle est la seule entreprise Subsaharienne sélectionnée pour le lot Y Combinator Summer où elle obtient 150 000 dollars. En décembre 2020, l’entreprise a lancé une nouvelle place de marché B2B avec de plans pour s’étendre sur de nouveaux emplacements et d’ajouter de nouveaux services à son offre financement.

5. Eversend (Ouganda)

La fintech ougandaise Eversend prend de l’ampleur depuis quelques années avec son portefeuille électronique multidevises. En 2020, elle fait la une des journaux avec le seul cycle de financement participatif notable de l’année. La start-up a réalisé une campagne Seedrs sursouscrite, sécurisant 897 000 EUR (1,015 million USD) d’investissement.

Cette start-up qui occupe le 5e rang de notre classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022 a été sélectionnée au Westerwelle Young Founders Program ; l’accélérateur Google Launchpad Africa ; le programme CATAPULT: Inclusion Africa ; et a remporté le concours de démarrage Slush basé à Helsinki à la fin de 2019. Sans compter une augmentation de financement d’un million de dollars.

6. Amitruck (Kénya)

Au Kenya, Amitruck a lancé son marché de la logistique de camionnage P2P en 2019. L’objectif des promoteurs était de perturber le réseau de transport routier difficile et inefficace du pays, en reliant les transporteurs directement aux propriétaires de fret, en évitant les intermédiaires et en rendant les prix plus compétitifs. La start-up affiche une croissance impressionnante au cours de la première année avec son application mobile côté client téléchargée plus de 10 000 fois et des revenus en croissance de 300% en 12 mois. Amitruck a obtenu un financement et un soutien à la création d’entreprise de GreenTec Capital Partners.

En 2022, la start-up kényane de logistique de camionnage numérique a obtenu 4 millions de dollars dans le cadre d’un cycle de financement de démarrage auquel ont participé des investisseurs d’Afrique, d’Asie, d’Europe, du Moyen-Orient et des États-Unis. Le PDG et fondateur d’Amitruck, Mark Mwangi, a déclaré que le financement sera utilisé pour mener l’expansion de la startup à travers l’Afrique et pour embaucher des équipes dans ses unités techniques, opérationnelles et commerciales, y compris des cadres supérieurs.

7. PremierCrédit (Zambie)

La plateforme zambienne, lancée en 2019, offre des micro-prêts aux entrepreneurs et petits commerçants zambiens, principalement des femmes. Elle a déjà lancé des opérations au Zimbabwe en partenariat avec une banque locale, fourni des vélos, des smartphones et des équipements solaires abordables sur une base de paiement à l’utilisation (PAYG). PremierCredit a obtenu un financement de 650 000 $ US auprès d’Enygma Ventures, pour soutenir une nouvelle expansion dans la région de la SADC. C’est une entreprise créée par des femmes et vient en 7e position dans notre classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022.

8. The Gradient Boost (Afrique du Sud)

La start-up sud-africaine The Gradient Boost a lancé en mai 2020 son école de science des données guidée par un mentor, cherchant à rendre l’apprentissage numérique plus efficace en combinant ses modules de science des données avec les conseils de mentors expérimentés. Les premiers diplômés du programme ont été choisis par des entreprises telles que Sparkle, Spacepen et Investec et en octobre, The Gradient Boost a annoncé un cycle de financement de démarrage lui permettant de s’étendre au Nigeria. 

9. Gozem (Togo)

Gozem a démarré ses activités en fin 2018 et a accéléré son objectif afin de devenir une « super-application » régionale tout compris. Gozem a lancé différents services, taxis, élargi au Bénin, et des services de livraison de commerce électronique, et enfin acquis le leader de la livraison alimentaire du Togo Delivroum en fin 2020. Gozem est 9e de notre classement des 10 meilleures start-up africaines en 2022. 

10. Vybe (Nigeria)

Vybe boucle notre top 10 des meilleures start-up africaines en 2022. Les africains ayant accès à moins de 40% des 10 meilleures applications de rencontres au monde, le Nigérian Vybe a décidé de prendre les choses en main en lançant une application de rencontres conçue par des Africains, pour les Africains en 2019. Plus de 10 000 utilisateurs dans 65 pays ont rejoint la plateforme, disponible en anglais et en français. La start-up était l’une des 12 startup sélectionnées pour l’édition 2020 de Disrupt Africa’s Pitch Live, qui s’est déroulée virtuellement à l’Africa Tech Summit Connects en octobre 2020.

Ce classement des meilleures start-up africaines en 2022 proposé par le magazine Ocean’s News est issu d’enquêtes menées par notre rédaction sur l’impact et les différentes initiatives de ces start-up tout au long de cette année. La liste n’est pas exhaustive. 

Nouvelle parution du bimestriel panafricain Ocean's News

Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / contact@oceans-news.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *