ActualitéTech

Centrafrique : digitalisation des finances publiques

Depuis janvier 2021, la Centrafrique à opter pour la digitalisation des finances publiques afin de lutter contre la corruption et le brigandisme. 

Verser les salaires des fonctionnaires ou percevoir les impôts par téléphone est la nouvelle stratégie depuis le début de cette année 2021 que la république Centrafricaine a adopté, pour lutter contre la corruption et le brigandisme. Ce projet de digitalisation des finances publiques conçu par le gouvernement et accompagné par le FMI, la banque mondiale et l’union européenne, vise à « couper court aux fraudes, à la corruption, aux détournements dans les régions qui subissent les groupes armés », a souligné Henri Marie Dondra, ministre centrafricaine des finances à nos confrères de Jeune Afrique.

Pour ce projet de digitalisation des finances publiques, le gouvernement utilise le service d’orange Money fonctionnant en partenariat avec Ecobank, qui fonctionne « même sans connexion internet » a précisé le ministre.

Ce projet rend enthousiastes certains salariés et rend perplexe d’autres mais le gouvernement reste confiant. « Les coûts de déplacement vers Bangui sont bien supérieurs aux services de payement mobiles », commente Tatiana Yangoupandé, responsable du projet de la numérisation.

Lire aussi:  Togo : l’INAM reçoit une distinction pour ses réalisations
Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Isabelle SODOKIN

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *