ActualitéLife Style

Santé : De la fécondation à l’accouchement

L’être humain naît, grandi et meurt. Pour ce qui est de la naissance, elle est précédée d’un mécanisme très minutieux durant neuf mois après un rapport sexuel non protégé. La fécondation marque le début de l’histoire.  Ce processus de la fécondation à l’accouchement relate l’une des choses extraordinaires que le corps humain est capable de faire. 

De la fécondation à l’accouchement : l’Amorce d’une grossesse 

La fécondation décrit la fusion entre le gamète mâle, spermatozoïde et le gamète femelle, l’ovocyte. Sans la fécondation, il n’y a pas de grossesse. La grossesse humaine dure en moyenne 40 semaines d’aménorrhée ou 9 mois et se déroule dans l’utérus après que la fécondation ait lieu dans l’une des trompes de Fallope. Une fois les deux gamètes fusionnés, il y a une union d’information génétique pour générer une division cellulaire. Ceci marque le début de l’embryogenèse. 

L’embryogenèse est le processus par lequel il y a notions de plusieurs divisions cellulaires permettant de former les ébauches des organes.  Elle se déroule sur une durée d’environ un mois. Elle donne place à l’organogène qui marque un développement à vitesse des ébauches des organes. À l’instar des ébauches des organes de sens, des organes de l’appareil digestif. Elle prend fin au début du troisième mois faisant suite au fœtus. 

Évolution d’une grossesse : du fœtus à l’accouchement

Le développement du fœtus se fait dans l’utérus. La période fœtale dure trois (03) mois, de la gestation jusqu’à l’accouchement et se caractérise  par la croissance des tissus et des organes. C’est également au cours de cette phase que le fœtus connait une augmentation significative de sa taille et de son poids. 

Lire aussi:  L'Algérie dit oui à la chloroquine pour traiter le Coronavirus

Au même moment que le fœtus se développe, il y a des modifications au niveau de l’utérus de la femme pour permettre au bébé de sortir convenablement au moment voulu. Le fœtus se nourrit au travers du placenta, le reliant à sa mère par un cordon ombilical. De plus en plus, le fœtus devient un être sensible, qui a une vie sensorielle et motrice bien avant l’accouchement.

Au terme de la grossesse : l’accouchement

Au terme de la grossesse, l’enfant est prêt à faire sa sortie. Sous l’effet des contractions, il descend progressivement la tête dans le bassin de sa mère. Préalablement, le col de l’utérus s’est dilaté complètement afin de permettre au bébé de braver les obstacles du chemin et sortir en sécurité. La position adéquate du bébé avant sa sortie naturelle s’appelle la position céphalique. 

Aidé par l’accoucheuse, le bébé peut donc sortir convenablement. Une fois l’expulsion du bébé faite, les cris témoignent de son état apparent de vivant en bonne santé puis suivi de l’expulsion du placenta appelé délivrance. Il est important de prendre certaines mesures du bébé qui atteste son bien être. Il s’agit de la fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, coloration, tonicité et réactivité.

Nous espérons que cet article vous a permis d’approfondir vos connaissances sur le processus de la fécondation à l’accouchement. Rendez-vous pour un autre numéro de notre rubrique santé.

Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *