ActualitéEntrepreneuriatNotre sélection

Togo : Hayathe Ayeva, la jeune activiste au front pour l’émancipation de la femme

Des femmes activistes, des voix qui émergent pour participer à la construction d’une société plus juste, c’est ce que l’on observe de plus en plus au Togo ces dernières années. Dans les rangs de cette armée qui se crée, certaines se démarquent grâce à leurs engagements et leurs soifs de voir les lignes bouger pour la gent féminine. Ocean’s News vous invite à découvrir l’histoire de l’une d’entre elles dans les lignes  qui suivent.  

Hayathe Ayeva ! Vous avez sûrement déjà entendu ce nom porté par cette jeune activiste togolaise de 21 ans, engagée dans les questions liées à la santé reproductive et planification familiale des adolescents et jeunes au Togo. Elle préside actuellement le Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) de l’Association Togolaise pour le Bien Être Familiale (ATBEF) et est étudiante en pharmacie à l’École Nationale des Auxiliaires Médicaux (E.N.A.M), plus grand centre de formation normative et académique des paramédicaux du Togo. 

Passionnée de la communication et d’écriture, Hayathe a été lauréate de plusieurs concours d’art oratoire. Elle est également Point Focal Jeune FP2030/PO, Coordinatrice de la cellule jeune des structures intervenant dans la santé Reproductive et planification Familiale au Togo.

Activiste depuis l’âge de 10 ans

Mariages forcés, grossesses précoces, viols conjugaux, mutilations génitales, ces thématiques sensibles, Hayathe Ayeva les absorbe depuis ses 10 ans, âge à laquelle elle a obtenu son premier rôle de leader communautaire à Sokodé (ville togolaise située dans le centre du pays), à l’École d’Application des Saints Anges de l’Assomption (EASAA).

C’est sa fine connaissance de ces sujets qui l’a porté à la tête du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) de l’Association Togolaise pour le Bien Être Familiale (ATBEF). Dans le cadre des activités du MAJ, elle travaille à appuyer les actions de sensibilisation de l’ATBEF sur les questions de santé et droits sexuels et reproductifs. 

Lire aussi:  Portrait : Isatou Ceesay, la gambienne qui inspire la littérature américaine

Également modèle photo chez les maisons de mode Ery Merra et Ayeba, Hayathe nourrit le rêve de travailler dans le système des Nations Unies, afin de mettre ses compétences en matière de santé sexuelle et reproductive aux services des jeunes pour un monde égalitaire. Après avoir fait plusieurs découvertes à travers sa participation aux conférences nationales  et  internationales, elle décide de partager tous ses acquis avec sœurs les plus jeunes, surtout celles vulnérables et marginalisées, à travers l’initiative “Solution Hayathe”.

Redonner vie à toutes les jeunes filles à travers la “Solution Hayathe”

21 mars 2021, une vidéo fait le tour du web au Togo, reprise par les internautes, impressionnés par l’éloquence et l’engament de la jeune fille derrière l’écran. Hayathe Ayeva vient alors d’avoir 21 ans et choisit cette date pour lancer une initiative  dénommée “Solution Hayathe”. 

Objectif : soutenir 21 jeunes filles vulnérables en situation de précarité. « Hayathe est un nom arabe qui signifie la “vie”, “Solution Hayathe” pour dire que c’est une solution qui vise à améliorer les conditions de vie, de bien-être et de santé de 21 jeunes filles vulnérables en situation de précarité », lance la jeune activiste avec une pointe de fierté. « 21 jeunes filles, poursuit-elle, parce que je célèbre mes 21 ans à la date du 21 mars 2021, d’où le chiffre 21 ».

La Solution Hayathe est une initiative destinée aux jeunes filles de 10 à 18 ans. Elle vise à accompagner et susciter en ces filles le désir de s’engager. Pour que ce projet aboutisse, Hayathe Ayeva a lancé une collecte de dons qui prendra fin le 21 avril. 

Lire aussi:  Ouganda : 13 prisonniers rwandais relâchés en prélude de la rencontre Kagame-Museveni

Ouverte le 21 mars 2021, cette collecte permettra de renforcer la capacité des bénéficiaires en matière de santé sexuelle et reproductive, de leur offrir des kits de protection pour la gestion de leur cycle menstruel, une prise en charge pour la consultation gynécologique et leur offrir des vivres pour leurs besoins quotidiens. Pour soutenir l’initiative, il suffit de contacter ce numéro : +228 96183811.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 2 Average: 4.5]

Aime APEDOH

Directeur de Publication de Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *