ActualitéEntrepreneuriatPortrait

Portrait : la camerounaise Hortense Mbea valorise l’artisanat africain avec Afropian

Entrepreneure camerounaise, Hortense Mbea est née aux Etats Unis, a vécu en Europe et est actuellement installée en Ethiopie. Dans ce pays situé sur la Corne de l’Afrique, Hortense a installé depuis décembre 2017 Afropian, une structure qui promeut les produits artisanaux africains.

Autrefois interprète pour de nombreuses structures internationales, Hortense Mbea est une amoureuse de la culture africaine. À travers la marque Afropian, elle fait rayonner la mode et promeut les produits artisanaux africains.

Après des études à Lille, Yaoundé et Birmingham où elle obtient successivement un Master en Business international puis en Langue interprétation et traduction, Hortense Mbea démarre sa carrière d’interprète en 2002, à Addis-Abeba. De 2002 à 2012, elle travaille dans diverses organisations internationales et ONG. En 2012, Hortense Mbea est embauchée par une organisation internationale pour laquelle elle sera l’interprète permanente jusqu’en à 2017. 

Lire aussi : les 10 langues les plus parlées en Afrique

Artiste dès son jeune âge à travers les dessins qu’elle concevait, devenir interprète internationale n’a pas pu éteindre en Hortense Mbea son amour pour les arts. Il revenait vital pour Hortense Mbea de retrouver son monde artistique. Le travail d’interprète l’emmène à découvrir encore plus l’Afrique ainsi que des artisans et artistes africains qui l’ont énormément inspirés pour la mise en place de sa marque Afropian.

Hortense Mbea et la marque Afropian

Citoyenne du monde depuis sa tendre enfance, Hortense Mbea a toujours aimé voyager et découvrir d’autres cultures, quoique très attachée à son continent : l’Afrique. « Je suis une panafricaniste. J’adore mon continent. J’adore être une africaine et je ne me reconnaissais pas dans la façon dont l’Afrique était perçue et représentée à l’extérieur et, même parfois chez nous », a expliqué Hortense.  À partir de cet instant, Elle commence à réfléchir à la façon dont elle peut participer, même modestement, à changer cette perception. « Je le faisais dans ma vie quotidienne, mais je voulais pouvoir le faire à plus grande échelle », précise-t-elle. « Et c’est là que m’est venue l’idée de m’appuyer sur la grandeur passée du continent et de créer », a-t-elle poursuivi. 

Lire aussi:  Découverte : L’univers du Petit Africain, les éditions sur mesures pour apprendre des langues africaines

Hortense Mbea eu la chance de rencontrer, à la faveur de ses voyages professionnels, des artisans et artistes qui sont devenus son réseau. Il s’agissait ensuite de savoir sous quelle forme elle allait présenter sa créativité. Ayant de fortes attaches en Éthiopie, elle a décidé de se centrer sur ce pays artistiquement très riche et de créer une espèce de pont entre l’Éthiopie et le reste du continent. Afropian est d’ailleurs un jeu de mot : Afro-Ethiopian. 

Fervente ambassadrice de la culture africaine, les produits de la marque Afropian sont exclusivement faits par des matières africaines. Ceci dans le dessein de promouvoir les richesses artistiques de l’Afrique et de ressortir la particularité du continent. 

Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *